logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

25 H. Fun Cup : et de quatre pour la #277 Allure Team !

Circuit 08/07/2018


 

Avec un soleil omniprésent, un public très familial pour profiter des animations, 105 VW Fun Cup au départ et une course très intéressante, la 21ème édition des 25 Hours VW Fun Cup, quatrième épreuve de l’European VW Fun Cup 2018, restera comme un grand cru. Une course parfaite, sans la moindre erreur de pilotage, sans la moindre approximation stratégique et, forcément, sans problème technique : la recette est archi-connue, mais une fois encore c’est l’équipe Allure Team qui l’a le mieux appliquée. Pour la quatrième fois en cinq ans, et la troisième consécutive, la #277 de l’équipe liégeoise s’est en effet imposée au terme de ce double tour d’horloge allongé. En pole position, Cédric Bollen, Guillaume Mondron, Gilles Debrus, Sébastien Kluyskens et Frédéric Bouvy ont constamment pointé aux avant-postes, prenant peu à peu leurs distances grâce à un rythme soutenu, mais aussi en profitant des erreurs de leurs adversaires.

 

"Tout a tout simplement été parfait, expliquait, non sans émotion, Cédric Bollen. La voiture n’a pas une griffe et tant les mécanos que l’équipe gérait la stratégie ont rendu une copie parfaite." Grâce à ce quatrième succès, le Liégeois et son équipier Guillaume Mondron égalent le record de quatre victoires jusqu’ici détenu par Eric Gressens. "Et je peux vous dire que nous serons là l’an prochain pour essayer de le faire tomber", se marre Guillaume.

 

Au fil des heures, la lutte pour la victoire semblait se diriger vers un face à face entre la #277 Allure Team et la #280 Socardenne by Milo. Mais une erreur leur coûtait cher : "Dans l’enthousiasme et la volonté de repartir au combat pour chasser nos adversaires, je suis reparti sans passer par la pompe à essence, avoue le Français Julien Ménard, qui faisait équipe avec Christophe Nivarlet, Kevin Balthazar, Kevin Caprasse, Frédéric Caprasse et Lorenzo Donniacuo. J’ai donc dû revenir un tour plus tard et nous avons perdu beaucoup de temps."

 

Cela n’aurait probablement rien changé pour la victoire tant la prestation de l’équipe Allure Team fut parfaite, mais cela privait la #280 de la deuxième marche du podium. Discrète en début de course, la #291 Comtoyou Racing était en effet en embuscade. Dominique Bustin, Maxime Lieutenant, Jordan Latragna, David Dermont et Gilles Verleyen ont su appliquer à merveille la recette qui fait le succès en endurance, avec en plus un coup stratégique en évitant de justesse un ravitaillement supplémentaire. "Les derniers tours, je n’osais plus respirer, avouait Dominique Bustin. Ça aurait été tellement dommage d’échouer si près du but ! Mais ça a tenu : bravo à mes équipiers et à nos stratèges pour cette magnifique course. Deuxième des 25 Hours, c’est un résultat qui compte."

 

Ils sont nombreux ceux qui ont rêvé de monter sur ce podium. Samedi soir, alors en tête, la #2 DRM Motorsport Autographe (Edouard Mondron-Stéphane Lémeret-Nico Verdonck-Amaury Richard) renonçait suite à un bris de moteur. Quelques minutes plus tard, alors qu’elle avait hérité du commandement, c’est la #44 Jac Motors qui disparaissait suite à la très violente sortie de Mathieu Detry dans le Raidillon, conséquence d’un bris de porte moyeu. Pour Mathieu et ses équipiers, Laurent Jaspers et Michaël Leenders, la déception était d’autant plus importante que les trois hommes étaient arrivés à Spa-Francorchamps en leader du championnat. De même, la #288 Orhes Racing 4 (Arnaud Tsamère-Guillaume Bréard-Pierre-Yves Rosoux-Olivier Pernaut) était sur le podium provisoire à la mi-course quand le moteur donnait son dernier souffle.

 

Malgré une touchette en début de course, la #269 Scott - Pharmarôme (Johan Huygens-Gilles Smits-Kris Cools-Pieter Verlinde) s’offrait une belle remontée pour échouer au pied du podium, marquant ainsi des points importants pour le championnat. Mais que dire de la course sous forme de montagne russe de la #82 DNS Gamatt ! Après une touchette dans le premier quart d’heure, Éric Daguz, Grégory Servais, Matthieu Vallette, David De Saeger et Bastian Boucher plongeaient à la 103ème place du classement général, remontaient à la 7ème place, étaient victimes d’un souci technique et remontaient une fois de plus jusqu’au 5ème rang. Si un prix de la combativité devait être décerné, il reviendrait probablement à l’équipage franco-belge.

 

Étonnants de maturité, les jeunes de la #290 Schtroumpftoyou Racing (Ulysse De Pauw-Ugo de Wilde-Tristan Földesi-Gilles Magnus) visaient la 4ème place avant qu’un bris de suspension en toute fin de parcours (conséquence d’une touchette) ne les fasse plonger à la 7ème place, juste derrière la #421 Mega Fun Team. Le trio Pierre-Yves Corthals-Claude Pirson-Stéphane Boulanger et les stars du FIA WTCR Tom Coronel et Yann Ehrlacher auraient pu monter sur le podium sans un bris de triangle de suspension, eux aussi.

 

Comment ne pas saluer aussi la magnifique 8ème place de la #399 DRM Martin Family avec Maxime, Jean-Michel, Philippe et Romain Martin qui ponctuaient ainsi leur belle aventure avec un résultat de choix.

 

Le top 10 était complété par la #289 by Milo (Pierre Durand Perdriel-Raphael Deschamps-Logan Jadot-Giovanni Scamardi) et par la #114 Clubsport Racing Stars de Philip Vandewalle, Bram Vanhengel, Sam Dejonghe et… Tom Boonen, auteur d’une prestation très convaincante précisément un an après ses débuts en sport automobile.

 

En Evo2, la classe des moteurs diesel, la #54 Pitstop Racing brillait en début de course avec une 11ème place provisoire durant la première pour Koen De Wit (et ses équipiers Rudi Vankeirsbilck, Jurgen Knockaert, Julien Nyst, Jean-Marc Holvoet et Cédric Maes), mais c’est finalement la #105 Team Kennedy des Britanniques Charlie Kennedy, David Drinkwater, Jack Lang et Ethan Hammerton qui l’emportait, avec une 31ème place au classement général.

 

Biplaces : une lutte au sommet

 

Dans la catégorie des Biplaces, cette édition des 25 Hours VW Fun Cup restera sans doute comme l’une des plus belles de l’histoire de la course. Les trois équipes présentées comme les favorites ont en effet toutes répondu présent et, alors que les passagers de relayaient par centaines à bord des 21 Biplaces engagées, la lutte fut intense ! Ce n’est que pour 36 secondes que la #365 Carpass LRE by DRT (Stéphane Lémeret-Gautier Engisch-Philippe Wintgens-Philippe Reynens-Miguel Coppieters-Denis Dupont-Ulysse De Pauw) remportait sa troisième victoire sur la course la plus importante de la saison. "De nos trois succès, c’est de loin le plus beau puisqu’il s’est joué dans le dernier relais, affirmait Stéphane Lémeret. Nous sommes vraiment une bande d’amis et je suis très heureux et très fier de la progression de certains membres de l’équipage. Pour certains de mes camarades, je sais que c’est quelque part un rêve qui se réalise. C’est une vraie victoire d’équipe et elle me fait particulièrement plaisir !"

 

Lauréate en 2017, la #342 Monster by Milo (Francis Plunus-Éric Jardon-Sarah Bovy-Jean-Pierre Vandewauwer) n’est pas passée loin de rééditer pareille performance. "Mais nous avons commis trop d’erreurs, avoue Francis. Nous avons écopé de trois pénalités sous forme de Drive Through. C’est au moins une en trop !"

 

Réussissant l’exploit de monter sur le podium du général et en Biplaces avec exactement le même équipage, la #356 by Milo (Christophe Nivarlet-Kevin Balthazar-Kevin Caprasse-Frédéric Caprasse-Lorenzo Donniacuo-Julien Ménard) prenait la médaille de bronze malgré des problèmes de transmission. Cette voiture devançait la #323 TML Racing (Baudouin, Florent et Sylvain de Liedekerke associés à Charles-Bernard Héger), les "best of the rest" devant la #372 Debersaques Racing (Yves et Maxime Debersaques faisant équipe avec Charly De Munter et Jérémy Arnhem).

 

Les 25 Hours VW Fun Cup version 2018 ont donc rendu tous leurs verdicts. Et alors qu’un nouveau contrat de cinq ans a été signé avec le Circuit de Spa-Francorchamps, tout le monde attend déjà impatiemment la prochaine édition. Quant aux habitués de l’European VW Fun Cup, ils vont pouvoir prendre quelques semaines de repos avant de se retrouver à Mettet pour les 10 Heures les 21 et 22 septembre. (Vincent Franssen & Com / Photos Letihon.be / J. Letihon & C. Delfosse)



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet