logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

50 bolides pour le coup d'envoi du Belcar Endurance à Zolder

Circuit 14/05/2019


 

Tous ceux qui suivent le sport automobile belge l’ont remarqué : le Belcar Endurance Championship est sur la pente ascendante depuis quelques années. Cette évolution se confirmera d’ailleurs en 2019, notamment grâce à quelques changements. Ainsi, Hankook est devenu le fournisseur de pneumatiques officiel du championnat et la définition des différentes catégories a été légèrement modifiée pour mieux répondre aux attentes.

 

"Au sein de l’organisation du Belcar, nous avons toujours eu une oreille attentive pour nos concurrents, explique Andy Jaenen, le coordinateur du championnat. Or, durant la saison 2018, quelques idées ont été évoquées pour améliorer notre compétition. C’est la raison pour laquelle nous avons affiné nos six catégories. Le Belcar 1 est maintenant réservé aux Prototypes CN et Sportscars. Le Belcar 2 se compose uniquement de Porsche, qui participent en même temps au Porsche Endurance Trophy Benelux. Le Belcar 3 accueille les Belcar Specials pendant que le Belcar 4 est exclusivement réservé aux voitures de la catégorie GT4, celles-ci répondant à la Balance de Performances établie par SRO. Le Belcar 5 fait désormais la part belle aux GT de moins de 3.400cc, aux Lamera Cup, aux TCR et aux voitures de tourisme d’une cylindrée comprise entre 2,5 et 4 litres. Enfin, on retrouvera dans le Belcar 6 les voitures de tourisme de moins de 2.500cc."

 

Le calendrier aussi a été légèrement adapté, avec les Finales Races sur le TT Circuit d’Assen, aux Pays-Bas, pour clôturer la saison. Auparavant, le programme comprend une épreuve à Spa-Francorchamps - en prologue des 25 Heures VW Fun Cup - et quatre courses sur le Circuit Zolder, dont les incontournables Eleven Sports 24 Hours of Zolder à la mi-août. On commence ce menu très appétissant ce week-end avec deux courses de 60 minutes sur le tracé limbourgeois et une cinquantaine de voitures au départ, le tout dans le cadre de la venue du DTM. Voici un aperçu des forces en présence.

 

Belcar 1 : Les Prototypes toujours plus populaires

 

Norma, Radical, Ligier, Wolf : les Prototypes seront de nouveau bien représentés en 2019 ! Une douzaine de ces bolides conçus pour la compétition sera au départ. Parmi eux, les champions en titre du Russell Racing (Jeffrey Van Hooydonk, Gilles Magnus et les frères Hans et Frank Thiers), qui font préparer leur Norma par les troupes de PK Carsport.

 

La concurrence est néanmoins très affutée, notamment du côté de Deldiche Racing by JTB qui alignera pas moins de deux Norma M20 FCT. Parmi les pilotes, un certain Tom Boonen ! On compte aussi dans les favoris la Norma de l’équipe française Krafft Racing, avec l’incontournable Bert Longin et son fils Stienes aux commandes.

 

Avec pas moins de neuf exemplaires de la M20 (dotée d’un moteur atmosphérique ou d’un moteur turbocompressé), Norma est la marque la mieux représentée, mais Art Racing (Radical), Autosport Sorrento (Ligier) et T2 Racing (Wolf) apporteront une touche d’originalité.

 

Belcar 2 : le Porsche Endurance Trophy avec deux catégories

 

On ne retrouve en Belcar 2 que des bolides de la marque de Weissach. Les Porschistes n’essayeront pas seulement de briller au classement général ou dans leur catégorie ; ils s’affronteront en outre dans l’une des deux classes du Porsche Endurance Trophy. La Classe 911 accueille les versions les plus récentes de la 911 GT3 Cup (comme les 991 Gen I ou Gen II), mais aussi les modèles plus anciens. Dans la Classe Cayman Clubsport, ce sont les Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport qui feront la loi, les anciens Cayman GT4 Clubsport MR étant toutefois acceptés eux aussi.

 

Avec treize voitures engagées (huit 911 et cinq Cayman), le Belcar 2 sera la catégorie la plus fournie ce week-end. Parmi les 911, on retrouve notamment le champion du Belcar 3 en 2018, Nicolas Vandierendonck, qui partagera l’exemplaire du Thems Racing avec Filip Teunkens. Speedlover et PG Motorsports aligneront respectivement trois et deux exemplaires de la belle GT allemande et il faudra tenir à l’œil les équipes No Speed Limit - avec les anciens champions de Belgique Fred Bouvy et Damien Coens - et LM Racing.

 

Du côté des Cayman aussi on assistera à un match entre des équipes belges et néerlandaises. Le Red Ant Racing (soit le père et les fils Redant) et le DVB Racing défendront les couleurs belges, PG Motorsport et le Team GP Elite les néerlandaises. Sur une des voitures du Team GP Elite, on retrouvera avec joie un nom bien connu : Robert Doornbos. L’ex-pilote de Formule 1 disputera sa première compétition automobile après six ans d’interruption.

 

Belcar 3 : Lambo seul contre tous

 

La plus grande nouveauté de ce début de saison se retrouve dans la catégorie Belcar 3. Pas moins de quatre équipes ont en effet profité de l’intersaison pour acquérir une Lamborghini Huracan SuperTrofeo : Independent Motorsports (vice-champion du Belcar 1 en 2018), EMG Motorsport, WCB Racing Team by Leipert et le Belgium Racing (champion en titre du Belcar 1 et vice-champion au général). Inutile de dire que ces formations espèrent voir le monstre de Sant'Agata Bolognese se battre pour la victoire au classement général face aux prototypes et aux Porsche. Dès ce week-end, nous saurons si leurs espoirs sont fondés.

 

Les autres voitures du Belcar 3 seront particulièrement appréciées des amateurs de bolides spectaculaires. La Hamofa BMW i8, la Domec Radical ou les deux MARC Cars ne manqueront pas de faire tourner les têtes. Du côté des MARC Cars, le plaisir sera même doublé avec deux variantes au départ : VR Racing a choisi la carrosserie Ford pendant que DECA Motorsport a préféré les lignes d’une BMW.

 

Belcar 4 : la qualité au rendez-vous

 

La catégorie GT4 du Belcar Endurance Championship n’est peut-être pas la plus fournie de notre compétition nationale, mais il est évident que la lutte y sera particulièrement disputée. Grâce à la Balance de Performances établie au niveau international par SRO, promoteur ôh combien réputé en GT, toutes les voitures du Belcar 4 partiront avec des chances de succès très similaires. Ce week-end, la lutte opposera deux Mercedes-AMG GT4 (toutes deux engagées par le Veidec Silver Eagle Racing) et les Ginetta de Vanmol et Gravity Fuelled.

 

Belcar 5 : BMW face à Saker

 

Avec la réorganisation des catégories du Belcar, les toujours très populaires Saker seront désormais engagées en Belcar 5. Ces deux voitures 'exotiques' (une pour le VGL Racing et l’autre pour Racing Bullet Circus) devront toutefois affronter une ribambelle de BMW, que ce soit les ex-voitures du WTCC ou les plus récentes M235i. Toutes ces voitures semblent offrir un panel bien équilibré et cette catégorie aussi offrira sa part de spectacle lors des deux courses d’une heure.

 

Belcar 6 : BMW en force

 

La remarque précédente s’applique aussi au Belcar 6. Cinq BMW - quatre 325i et une M3 - s’affronteront dans la course au titre parmi ces 'petites' voitures de tourisme. Comme toujours dans une catégorie où les différences entre les voitures sont très faibles, les détails joueront un rôle important et la course se gagnera aussi lors des arrêts au stand.

 

Le programme débutera vendredi matin avec les essais libres alors que les essais qualificatifs sont programmés vendredi en fin de journée (18h00). La première course 2019 du Belcar débutera samedi à 17h10 et la deuxième course de 60 minutes sera lancée dimanche à 16h25 en guise de conclusion d’un week-end de sport automobile immanquable. (Vincent Franssen & Com)



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2019 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet