logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Anciennes : la FBVA a fait une contre-proposition au Ministre Di Antonio

Historic 21/11/2017


 

Comme annoncé, Speed Action TV.be a sollicité et obtenu une rencontre avec le CEO de la Fédération Belge des Véhicules Anciens (FBVA), Peeter Henning, afin de discuter du projet de loi du Ministre wallon Carlo Di Antonio relatif au contrôle technique obligatoire pour toutes les voitures anciennes. La discussion, sous forme d'interview pour la télévision, a eu lieu dans le cadre du salon Interclassics Brussels, qui a connu un joli succès le week-end dernier dans quatre palais du Heysel. 

 

Peeter Henning a annoncé à cette occasion que la FBVA avait fait une contre-proposition au Ministre de la Mobilité, afin de l'inciter à lâcher un peu de lest. Plutôt qu'un contrôle technique obligatoire tous les deux ans pour toutes les voitures anciennes, la fédération nationale prône un contrôle technique pour les seules voitures construites après 1968, contrôle renouvelé tous les trois ans. Cette contre-proposition a-t-elle une chance d'être entendue ? Le CEO de la FBVA semble assez confiant dans le fait que sa fédération sera de nouveau invité à la table des négociations dans le futur. 

 

Et ce calendrier, quel est-il ? Il semblerait que le projet de loi puisse devenir loi dès le printemps prochain. Il est question du mois d'avril. Ce qui confirme qu'il est urgent d'intervenir. 

 

Vous avez dit sécurité ? 

 

Peeter Henning est également revenu sur le caractère 'sécuritaire' du projet de loi de Carlo Di Antonio, avec des chiffres émanant de la compagnie d'assurances couvrant les voitures anciennes dans notre pays. Lors de l'année 2016, 65 déclarations d'accidents impliquant un ancêtre ont été enregistrées par ladite compagnie, et les sinistres engageant la responsabilité du conducteur de la voiture ancienne étaient inférieurs à... cinq ! On est donc loin d'une situation menaçant la sécurité de tout un chacun. 

 

Volonté de l'Europe ? Pas sûr... 

 

Par ailleurs, un fidèle internaute nous a informés avoir lu en profondeur la fameuse directive européenne sur laquelle se base Carlo Di Antonio, et il nous précise que le Ministre oublie de stipuler que s'il est effectivement question d'un contrôle technique obligatoire dans un intervalle de deux ans... les véhicules présentant un intérêt historique peuvent en être exemptés ! Et cette même directive de préciser que "les États membres peuvent introduire des exigences nationales concernant le contrôle technique des véhicules immatriculés sur leur territoire qui ne relèvent pas du champ d’application de la présente directive et pour les véhicules visés au paragraphe 2." Or, ce paragraphe 2 est celui qui liste justement les véhicules exemptés de l'obligation de contrôle technique tous les deux ans. Ce qui signifie que la décision d'englober tous les véhicules anciens dans ce projet de loi relève bel et ben de la volonté wallonne, et non de celle de l'Europe. Voilà qui ne manque pas de saveur... 

 

Espérons désormais que le Ministre de la Mobilité et les membres de son cabinet se penchent plus sérieusement sur cette problématique, en tenant compte de l'avis de personnes dont la voiture ancienne est réellement le métier. On vous tient bien sûr au courant... (Vincent Franssen)



R Tech R Tech

11/06/2016 Montée Historique de Forêt Trooz : la vidéo officielle

Communication & TV Production

-----

© SpeedActionTV 2017 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet