logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Annulation des championnats : l'ASAF se dissocie du VAS

Divers 11-05-2020


 

Ce dimanche soir, nous sommes tombés, un peu par hasard, sur l'annonce du VAS, fédération régionale flamande de sport automobile, au sujet de l'annulation de tous les championnats 2020, quelle que soit la discipline. Pour les responsables du VAS, ces compétitions ne peuvent déjà plus être organisées de manière crédible, vu les restrictions les plus diverses en lien avec la pandémie de coronavirus. 

 

De quoi nous donner l'envie de joindre l'ASAF, Association Sportive Automobile Francophone, et son Président Bernard Hayez, histoire de voir si les deux fédérations régionales sont sur la même longueur d'onde. "C'est bien simple, nous n'étions même pas au courant de la décision du VAS, précise d'emblée Bernard Hayez. De plus en plus, les deux fédérations vivent leur vie, sans réellement se concerter." La preuve... 

 

Et le Président de la fédération francophone de poursuivre : "De notre côté, nous n'avons pas prévu d'annuler les championnats. Tant qu'il y a un peu d'espoir, ça ne mange pas de pain de laisser les choses en l'état. On applique bien sûr les recommandations du Conseil National de Sécurité, mais il ne sert pas à grand-chose de précipiter quoi que ce soit...Laissons donc venir..."

 

Bernard Hayez entend malgré tout ne pas se bercer de douces illusions pour ce qui est de la suite... "Nous viendrons en aide, de toute notre force, aux organisateurs qui décident de mettre sur pied leur épreuve, sans bien sûr contrevenir aux régles du CSN. Mais il est clair que la partie ne s'annonce pas facile. Alors qu'on discute pour savoir si on accepte la réunion de 4 ou 6 membres d'un cercle familial sous le même toit, obtenir le feu vert pour mettre sur pied des épreuves réunissant plusieurs centaines de personnes n'a rien de simple. Sur un rallye, par exemple, il est bien difficile de prévoir qu'un groupe de 200 personnes risque à un moment de la journée de se retrouver aux abords d'un même virage spectaculaire. S'il est envisageable de gérer le nombre de spectateurs qui vont s'installer dans les tribunes d'un stade, sur une épreuve automobile qui n'a pas lieu sur circuit, c'est nettement plus difficile. Je ne suis dès lors ni optimiste, ni pessimiste, mais plutôt réaliste."

 

Voilà qui a le mérite dêtre clair, et qui confirme qu'en sport auto également, le nord et le sud ne collaborent pas. Rappelons néanmoins que le sport auto est aussi géré, de manière fédérale cette fois, par le RACB. Compliqué, une fois de plus... (Vincent Franssen / Photo Michael & Valentin Mathieu) 



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet