logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Ayrton Redant veut remettre le couvert en Fiesta Sprint Cup en 2019

Circuit 07/11/2018


 

Kenny Herremans s’est battu jusqu’à la finale sur le TT Circuit Assen pour décrocher le premier titre belge de la Ford Fiesta Sprint Cup, et la concurrence n’a assurément pas manqué pour le pilote de la #32 Ford Van den Bossche. Qu’il se soit imposé avec un avantage minimaliste de deux points sur Ayrton Redant en dit long sur le niveau élevé de cette nouvelle coupe de marque. “A Assen, j’ai tout donné jusqu’au bout, mais mes chances d’être titré dépendaient beaucoup du sort de mes adversaires directs, analyse Ayrton au terme du cinquième et dernier meeting de la Ford Fiesta Sprint Cup belge. C’est ainsi que Kenny Herremans n’a pas été en mesure de prendre de gros points lors de la Course 1, tandis que je finissais 2ème, et dans la Course 2, si j’avais pu prendre le meilleur sur Lagrange, cela m’aurait rapporté trois points de plus, et j’aurais été titré avec une petite unité d’avance. Dans le dernier tour de cette toute dernière course, j’ai tenté un quitte ou double. J’ai essayé de prendre le meilleur sur Niels, il a coupé la chicane, et je suis finalement resté 2ème. Ce n’est pas ici que j’ai perdu le championnat, mais bien à Francorchamps. Là, j’ai laissé filer de précieux points.’’

 

Dans les Ardennes, il achevait en effet la Course 1 en 11ème position, tandis que devant, Leburton, Herremans et Verbesselt se partageaient les trois marches du podium. “La conséquence d’un mauvais changement de vitesse, se rappelle Ayrton. Le moteur n’a pas apprécié, et j’ai dû laisser filer pas mal de concurrents. C’est avec le moral en berne que je suis parvenu à terminer la course, sans engranger des points intéressants. Je savais d’emblée que ce résultat allait peser lourdement dans la balance…’’

 

Lors de la Course 2, la pilote de la #12 QSR Racing School/Ford Geeraerts se rattrapait en se classait 4ème derrière Herremans, Leburton et Stienes Longin. Les dés en étaient jetés, et Redant allait devoir composer avec Herremans, Leburton et Verbesselt lors de la finale sur le lointain circuit d’Assen. Dans la Junior Ford Fiesta Sprint Cup, Ayrton était par contre quasi assuré du titre.

 

“Initialement, je pensais devoir me méfier de Romain Degeer, explique Ayrton. Lorsque celui-ci a abdiqué, c’est mon frère Yannick qui est devenu mon plus sérieux adversaire, et Thibault Parmentier était constamment dans les parages. Hélas, lors du troisième meeting à Zandvoort, Yannick est sorti de la piste au virage Hugenholtz, et le contact avec le mur de béton a endommagé le support moteur et le cardan, ce qui l’a poursuivi jusqu’au dernier meeting de la saison, ce souci de moteur n’ayant jamais été totalement résolu. Comme en Junior Ford Fiesta Sprint Cup, on tient compte des points réellement engrangés au classement général, tout était en place pour décrocher le titre dès le premier des deux ultimes meetings de l’année, sur le circuit de Zolder. Et là, j’ai terminé deux fois 3ème du général !’’

 

En tant que vice-champion (et sérieux candidat dans la lutte pour le titre) et champion chez les Juniors, Ayrton Redant peut dresser un bilan plus que positif. “J’ai surtout beaucoup appris. Disputer des épreuves de sprint avec des autos identiques, cela n’a rien à voir avec le fait de prendre part aux 24 Heures de Zolder dans la plus petite des classes. Sur la piste, la bagarre a été rude du premier au dernier mètre, et ce qui m’a le plus plu, c’est l’esprit de camaraderie après les courses. Nous avons pris du bon temps, et de nombreux concurrents directs sont entre-temps devenus de bons amis. Rien que pour ça, j’ai envie de refaire une saison en Ford Fiesta Sprint Cup. Et aussi, reconnaissons-le, pour prendre ma revanche et décrocher le titre loupé de peu !’’

 

Au classement final de la Junior Ford Fiesta Sprint Cup, Yannick Redant termine en 2ème position devant Thibault Parmentier, qui s’est distingué par des tonneaux impressionnants lors de la dernière course, perdant dès lors toute chance d’encore décrocher le titre de vice-champion au détriment de Yannick Redant. En dépit d’un retrait précipité sur le circuit de Zolder et une absence à Zandvoort pour cause de voyage d’études aux Etats-Unis, Ruben Valckenaere s’est distingué par de bons débuts, conservant le meilleur sur Hanne Terium et le Néerlandais Nick Stox, qui est venu plusieurs fois se mêler à la lutte entre les Juniors dans la compétition belge. (Vincent Franssen / Photos Letihon.be)



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet