logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Bedoret, McRae, Gonon et Berlandy au départ du Salamandre Rally

Rally 16/04/2019


 

D'année en année, le Salamandre Rally marche de plus en plus sur les traces du regretté Bianchi Rally. Durant des années, l'épreuve carolo a accueilli des grands noms du sport automobile sur des montures qui en ont fait rêver plus d'un. Néanmoins, elles ont toujours bien leur place dans les épreuves modernes, puisque les historiques auront le privilège d'ouvrir la route dans la région de Beaumont. Sur les spéciales mythiques de Leval, Renlies, Ragnies, Strée et Donstiennes à parcourir à trois reprises, plus de 35 anciennes défileront devant les modernes.

 

Vainqueur l'an dernier et cheville ouvrière du club, Christophe Jacob tentera de viser une nouvelle victoire face au Suisse Florian Gonon, qui l'a déjà emporté à deux reprises sur les terres du premier. Sur d'autres Escort, Raphaël De Borman revient encore mieux équipé avec une version BDG face à Christian Delleuse, Christophe Daco, Devleeschauwer ou encore les Anglais Chris White ou Tim Freeman, pour ne citer qu'eux. Face à toutes ces Ford, la surprise pourrait bien venir de l'Allemand Georg Berlandy et son Opel Kadett 16v, très à l'aise sur tous les terrains... ou un certain Jimmy McRae ! Pour l'organisation, c'est un honneur d'accueillir Jimmy, le père du regretté Colin, annoncé sur une spectaculaire Vauxhall Magnum.

 

Du côté des voitures modernes, cela ira également très vite avec plusieurs R5 dont la favorite sera certainement la Skoda Fabia SXM Compétition de Sébastien Bedoret. Récent 2ème du TAC Rally et en préparation du prochain Rallye de Wallonie, il aura même le privilège d’évoluer dans son village à Donstiennes. Face à lui, on retrouvera deux autres Fabia R5 avec le Danois Roland Poulsen ou encore l’Allemand Heinz-Walter Schewe. Du côté des originalités, on pointe encore les deux protos Mitsubishi Mirage de Johnny Poelmans et Steve Brown. Pour viser le podium, on surveillera bien sûr d'autres Mitsubishi avec les Lancer du rapide Irlandais Anthony O'Brien face à Anthony Raucroix ou encore Johnny Vanzeebroeck parmi les plus performantes Evo10.

 

Certaines tractions seront également à tenir à l'œil, avec Didier Bosseloir (Honda Civic R3), le Luxembourgeois Mike Souvigné (Renault Clio) au même titre que Mathieu Lapaille, qui a déjà remporté l'épreuve avec sa Peugeot 207 S2000. Dernier classement, celui des Divisions 1-2-3 opposera les utilisateurs de pneus conventionnels avec un favori nommé Vincent Gallet en Peugeot 306. Sur des montures similaires, Laurent Mottet sera un adversaire redoutable et une belle référence pour les autres lionnes de Cédric Pétrisot, Michael Nuée ou encore Benjamin Auvray sur une 206. Egalement en mesure de briller avec leur plus petite cylindrée, Sebastien Luis (Citröen C2-R2 Max), Anthony Kirsch (Opel Corsa) et Marc Delfosse (Suzuki Swift) seront également à surveiller si les conditions deviennent plus délicates.

 

Comme lors des belles années, une présentation des voitures sera prévue le samedi dès 15h00 sur la Place de Beaumont, haut-lieu du Bianchi. Et pour les plus impatients, le programme de l'épreuve sera disponible dès le samedi matin au centre du rallye (Athénée de Beaumont), au parc d'assistance (Salle Désirée à Strée) et chez Benny Collinet (Station Esso de Beaumont). Si l'entrée aux spéciales sera gratuite, le programme complet vendu 8 euros donnera également la chance de gagner une des 10 places offertes pour la prochaine manche mondiale de Rallycross à Francorchamps. (Vincent Franssen & Com)



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2019 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet