logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Brabham et Goodyear, au nom de la tradition...

Divers 23-02-2021


 

L’œuvre de la légendaire dynastie Brabham en sport automobile est unique. Le patriarche Sir Jack reste à ce jour le seul pilote à avoir remporté le Championnat du Monde de Formule 1 au volant d’une voiture de sa propre construction, une performance qui a permis au triple Champion du Monde de compter parmi les plus grands.    

 

Un succès qui a perduré durant trois générations au sein de la famille, avec les titres prestigieux en sports-prototypes pour les fils de Jack – dont les légendaires 24 Heures du Mans pour le cadet David, à l’avant-plan de la renaissance de cette icone avec l’un de ses partenaires historiques.

 

L’organisation Brabham a débuté en 1962, et le partenariat avec Goodyear a suivi trois ans plus tard. L’iconique BT19 de Sir Jack a été la machine à battre en 1966, à l’occasion de sa troisième saison. La pierre angulaire du championnat 1966 a été les quatre victoires consécutives de Sir Jack à mi-saison, dont le toboggan de Brands Hatch et l’intimidante Nordschleife du Nürburgring. Brabham a également réalisé un doublé unique en son genre, décrochant la couronne Constructeurs à Watkins Glen, à l’occasion de la course à domicile pour Goodyear.  

 

Cette association allait remporter des titres et des victoires jusqu’au cœur des années ’80, et Goodyear a contribué à plus de 50 titres de champions du monde Pilotes ou Constructeurs, décrochant des centaines de victoires jusqu’en 1997.

 

Back to the Track

 

En 2019, Brabham Automotive et Goodyear ont relancé leur légendaire association sur circuit. La Brabham BT62 destinée aux track-days fait honneur à la tradition familiale. Les 700 chevaux, le poids plume, la boite à 6 rapports et les composantes aérodynamiques avancées ont été imaginés dans un esprit identique à celui de n’importe quel bolide de course de haut niveau.

 

Et la voiture s’est déjà imposée. David l’a en effet emporté pour ses débuts compétitifs plus tard dans l’année en compagnie de son équipier Will Powell dans la “Race into the Night” du Britcar, épreuve réservée aux voitures de sport, de tourisme et de série sur un circuit de Brands Hatch traditionnellement détrempé. 

 

Quand nous avons présenté la BT62, nous avons utilisé le terme de voiture de circuit ultime, explique David. En me penchant sur l’histoire incroyable de Brabham en Formule 1, j’ai ressenti le besoin de faire renaitre la marque. Et puis, d’un coup d’un seul, on s’est dit : ok, il est tant de remonter en piste et de faire de la course. Nous avons approché Goodyear, on a mené un test, en montant leurs pneus F1 SuperSport, et le match était parfait. L’équilibre entre la voiture, le pneu et le pilote était exactement comme nous l’avions souhaité, et nous avons gagné.’’

 

De la piste à la route

 

La gamme de pneus Goodyear est telle que le choix nous a paru naturel au moment d’équiper la version routière de la BT62 – la BT62R. Cette voiture a été imaginée pour constituer le top de sa catégorie – assurant une parfaite balance entre performances de premier choix sur circuit et confort sur les routes ordinaires, tout en conservant de nombreuses caractéristiques de la version compétition, en dépit de son homologation pour la route. 

 

Les différences de surfaces et de caractéristiques entre un circuit de course et les rues d'une ville ou une autoroute constituent une exigence unique en son genre, et un pneu doit être taillé pour chacun de ces scénarios.

 

C’est à ce niveau que l’Eagle F1 SuperSport RS de Goodyear s’impose comme la solution idéale pour une telle situation inhabituelle. Ces pneus sont créés pour délivrer le niveau de performance souhaité par les fans de circuit, mais ils peuvent aussi tirer leur épingle du jeu sur les revêtements rencontrés au quotidien, ce qui n’est pas dans les gènes des pneus réservés à la compétition, de quoi en faire les parfaits compagnons de la BT62R. 

 

La course fait partie de l’ADN de Goodyear et Brabham, c’est une plate-forme parfaite qui ne peut qu’inciter les deux marques à travailler ensemble, commente Ben Crawley, Director of Motorsports chez Goodyear Europe. Lorsque Goodyear développe des pneus pour une voiture de course, ils sont taillés sur mesure, réservés à la compétition. Quand nous transposons cela à une voiture destinée à un usage routier, comme la BT62R, nos pneus Eagle F1 SuperSport RS profitent de cette expertise de la compétition.’’

 

Sir Jack aurait apprécié... 

 

Plus de 50 ans après le célèbre titre de Sir Jack avec Goodyear, ce n’est plus en secret d’annoncer que le souhait de David est de prendre la direction du Mans, afin de chasser de nouveaux succès de légende. Goodyear pouvant d’ores et déjà compter sur une forte implication dans la célèbre course d’endurance, voir Brabham et Goodyear de nouveau s’imposer ensemble ne relève plus du domaine du rêve.

 

Et David de conclure: “La relation entre Goodyear et mon père, ainsi que l’histoire de Brabham en compétition, ont été des ingredients importants au moment de créer la BT62R. Redonner vie à ce nom, le retrouver là où il est aujourd’hui, avec ce que nous en faisons, représente beaucoup pour moi et ma famille. Il est dommage que mon père n’ait pas été là pour voir tout cela prendre vie, mais je suis certain qu’il aurait été très heureux. Le partenariat entre Goodyear et Brabham Automotive dans le cadre de notre voiture de circuit adaptée à la route est extrêmement important.’’ (Vincent Franssen / Publi-reportage)



yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2021 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet