logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

CC Houyet : ils tombent, ils tombent, les titres RACB et ASAF

Divers 11/09/2019


 

Avant la finale de La Roche-en-Ardenne, les titres sont quasi tous attribués en course de côte à l’issue de la manche disputée à Houyet. Ils étaient finalement 89 au départ d’une côte toujours populaire. En National, Jacky Gourdet et Martin Bach ont fêté leur titre 2019 par une victoire et seul le champion en Historique n’est pas encore connu. Du côté ASAF, Julien Vandeput a fait aussi bien que ses collègues pour coiffer la couronne régionale en D4. Quant à Alain Cricus, il a remporté la victoire après les soucis rencontrés par Francis Gilles.

 

Avec 29 pilotes engagés en national et 58 en régional, les organisateurs de l’Ecurie Bayard se montraient satisfaits d’une journée quasi parfaite et marquée par très peu de faits de course. En bord de Lesse, la côte de la Reine ne manque pourtant pas de caractère, avec un profil d’abord rapide avant une deuxième partie plus technique où les meilleurs peuvent faire la différence.

 

Passé sur la Norma M20F du champion en titre Jacques Marchal, Jacky Gourdet relevait un fameux défi cette saison. Et on peut parler de jolie progression durant l’année pour le Français, qui décrochait le titre de Champion de Belgique. A Houyet, il n’était nullement inquiété et signait trois montées très proches les unes des autres. A un peu plus de deux secondes de son ancienne monture, mais avec sa Formule Van Diemen, Marchal ne pouvait espérer mieux à domicile. Pour la dernière marche du podium, son fils Adrien (Silver Car) a tout essayé pour rattraper le Français Philippe Fusillier (Norma M20F de cylindrée inférieure à celle de Gourdet), mais il lui aura manqué quatre dixièmes. Avec sa Jema 630 GT, Dimitri Perpete clôturait le top 5 pour moins d’une dixième face à la Tatuus de Jean-Louis Jubert, qui avait d’abord pris l’avantage en première montée. Les dernières classe 17 et groupe EXE étaient respectivement remportés par le Français Renaud Fontenelle (Tatuus Renault) et Bart De Saedeleer (VRC Fiat 500).

 

Du côté des voitures de production de la catégorie 1, le désormais triple champion de Belgique Martin Bach a dominé des essais à la dernière montée officielle tout en grimpant sur le podium national, toutes catégories confondues, derrière Gourdet et Marchal ! Deuxième des essais pour deux centièmes face à la Peugeot 205 d’Eric Schwilden, Bruno Cazzoli (Opel Kadett GT/E) parvenait encore à descendre ses chronos lors des montées officielles, mais pas assez que pour précéder Schwilden, excellent deuxième, et Loïc Cordier (Porsche 997) qui prenait l’avantage pour deux dixièmes. Finalement sixième, Romain Ciuca (Opel Kadett GT/E) effectuait une belle remontée pour repasser Romain Fontenelle (205) au général et il remportait sa classe au même titre que Philippe De Wachter (Alfa Roméo 75) et Léonard Blockx (Opel Astra).

 

Finalement, ce sont les montures historiques de la catégorie 3 qui réserveront le plus de suspense au championnat, puisqu’en s’imposant ici, Omer De Peuter (Fischer Fury) est encore en mesure d’être titré à La Roche. Ce dernier s’imposait même pour la première fois au général face à son rival du jour, l’Anglais Ian Philip Gibson (Lotus Ford 1600).

 

Et de six pour Vandeput en ASAF

 

En signant une sixième victoire cette année en l’espace de neuf départs dans le championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Julien Vandeput et sa Van Diemen méritent amplement leur titre 2019. Pourtant, la victoire n’était pas jouée d’avance puisque dès les essais, c’est Anthony Milone qui se montrait le plus rapide avec son kart-cross avant de passer le relais à Florian Collard et son proto BRC. Mais dès la première manche, les Hennuyers se réveillaient et Grégory Straga (Radical SR4) prenait l’avantage, avant que Julien ne signe deux dernières montées qui feront la différence pour la victoire. Straga et Collard suivaient devant Milone, premier d’une fameuse bande en kart-cross. En effet, quel bonheur de retrouver non moins de neuf bolides du même genre dans un style toujours très spectaculaire. Finalement, Anthony précédait celui de Benoit Matagne pour une bonne seconde à l’addition des deux meilleures montées (recette appliquée en ASAF), devant ceux de Joseph Ferro et Marc Philippens groupés en quatre dixièmes.

 

Après les deux premières montées d’essais en Divisions 1-2-3, où se retrouvent les voitures produites en série, c’est Francis Gilles qui menait les débats. Motivé à l’idée de signer un quatrième succès d’affilée, le Liégeois débutait idéalement la première montée avant de casser un moyeu qui le forçait à l’abandon. Absent et déjà assuré du titre, Christophe Le Nouvel privilégiait le Rallye-Sprint d’Estinnes le même jour. Ce qui n’empêchait pas d’assister à un beau duel entre Alain Cricus (Porsche 996 GT3) et Olivier Dubois (Lotus Elise). Après avoir d’abord pris l’avantage sur la Porsche, la Lotus ne voyait pas l’arrivée de la deuxième montée. Tout allait donc se jouer dans une dernière montée où Dubois ne parvenait pas à faire la différence et devait laisser la victoire pour une seconde à Cricus. Quatrième vainqueur différent cette année, Alain remportait une beau premier succès et est encore mesure de jouer le podium final du championnat face à Gilles.

 

Une nouvelle fois sur le podium avec sa R5 Turbo, Jean-Baptiste Lavaux précédait Benjamin Defesche (VW Scirocco) et Julien Lupardi (Citroën AX), qui remportaient leur classe. Aux portes du top 5, Arnaud Leclerc (Renault Clio) signait une nouvelle belle performance devant Steve Fafra (VW Golf), qui jouent encore tous placés en vue d’une éventuelle place de vice-champion derrière Le Nouvel. Jolie 11ème place pour Daniel Dierckx (Citroën C2, 2/6) qui remportait sa classe au même titre qu’Andy Denis (205, 2/5), Kevin Moreau (AX, 3/10) et Benoit Marion (Citroën 2CV, 3/9). Sur les 42 classés, on notait également la 26ème place de Michaël Masson (BMW 320i) qui gagnait la Division 1 des voitures d’origine après une belle lutte face à Philippe Denis (Ford Focus) très proche. (Vincent Franssen & Com)



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2019 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet