logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Ce qu'il faut savoir pour ne rien manquer des 24 Heures de Zolder

Circuit 06/08/2019


 

Programmées ce week-end, les Eleven Sports 24 Hours of Zolder constituent le point d’orgue de la saison du Belcar Endurance Championship. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que la lutte s’annonce une nouvelle fois très ouverte dans Limbourg. Parmi la quarantaine de voitures engagée, les candidats à la victoire ne manquent, d’autant que de nombreux teams ont réussi à se renforcer pour ce grand rendez-vous. Petit tour d’horizon des forces en présence. 

 

Belcar 1 : Bouvy au sein du Russell Racing by PK Carsport

 

En Belcar 1, les champions en titre Russell Racing by PK Carsport ont réussi à s’offrir in-extremis les services d’une belle pointure. Vainqueur avec sa Porsche à trois reprises en début de saison en Belcar 2, Frédéric Bouvy va en effet rejoindre les frères Thiers, Jeffrey Van Hooydonk et Gilles Magnus sur la Norma #1. Mais la concurrence dans cette catégorie promet d’être relevée avec six autres Norma et une Radical au départ ! Parmi les renforts dans les autres équipes, on soulignera notamment la présence de Fred Vervisch sur la #2 McDonald’s Racing Team, de Giorgio Maggi sur la #5 Krafft Racing et de Steve Vanbellingen sur la #111 Deldiche Racing by JTB.

Belcar 2 : Belgium Racing avec Porsche

 

A l’instar de la catégorie reine, huit voitures seront engagées en Belcar 2, la classe Porsche composée de six 'Elfer' et deux Cayman Clubsport. Comme prévu, plusieurs teams du Belcar 3 ont décidé de s’aligner avec un bolide de Stuttgart pour les Eleven Sports 24 Hours of Zolder, ce qui a le don de façonner un joli plateau. Dernier vainqueur en date de l’épreuve, Independent Motorsports a confirmé récemment la participation de Dennis Retera dans ses rangs, tandis que Belgium Racing a officialisé qu’il roulera avec une Porsche. Les noms des équipiers de Dylan Derdaele et Nicolas Saelens ne sont pas encore connus, mais il s’agirait d’un détenteur record de victoires. Affaire à suivre !


On sait par contre que Loek Hartog et Bas Schouten rejoindront Nicolas Vandierendonck et Filip Teunkens au sein du THEMS Racing by EMG Porsche, leader du classement. En tête de la classe Cayman, la famille Redant sera quant à elle épaulée par de vieilles connaissances que sont Koen Leyssens et Michiel Verhaeren. Elle sera opposée à la Cayman préparée pour l’occasion par AR Performance, équipe habituellement présente en Belcar 5 avec une BMW.

Belcar 3 : une MARC II supplémentaire pour assurer le spectacle


Malgré l’absence de deux équipages, passés du Belcar 3 au Belcar 2 pour les 24 heures, le spectacle devrait bel et bien être assuré. Parmi les belles surprises, on notera la participation d'une seconde MARC II Mustang, couvée par VDS Racing Adventures. Celle du VR Racing by Qvick sera aussi de la partie avec notamment Nico Verdonck au volant. De son côté, la seule Lamborghini restante, celle de WCB Racing Team by Leipert, accueillera plusieurs renforts de marque que sont Stéphane Kox, Danny Kroes, leader actuel du SuperTrofeo Europe, et Niels Lagrange, lauréat des 24 heures en 2018. Soulignons enfin la belle opération de Hamofa Motorsport et des Verhoeven qui ont recruté Cor Euser. Un pilote bien connu pour avoir roulé en Belcar début des années 2000 avec son impressionnante Marcos.

Belcar 4 : des renforts chez Veidec Silver Eagle Racing by Getspeed


Après une course quelque peu décevante à Spa, en prologue de 25 heures VW Fun Cup, Veidec Silver Eagle Racing by Getspeed a bien l’intention de rectifier le tir lors des 24 heures de Zolder. Pour cela, plusieurs pilotes ont été sollicités pour prêter main forte sur les deux voitures : Christiaan Frankenhout et Hendrik Still seront alignés sur la Mercedes-AMG #22, troisième du classement général du Belcar, au même titre que Sven Van Laere et Johan Vannerum sur la #93.

Belcar 5 : la catégorie la plus fournie


Avec pas moins de douze voitures inscrites, la classe Belcar 5 est assurément la plus fournie de ces 24 heures de Zolder, où neuf BMW concurrenceront deux Saker et une Lamera. Préparée par Milo Racing, cette dernière sera emmenée par des pilotes rapides issus de la VW Fun Cup, tandis que la Saker #12 comptera notamment Robert Van den Berg dans ses rangs. Plus remarquable encore : sur la #123 de Racing Bullet Circus, Dave Van de Velde et Toon Hungenaert tenteront de terminer à deux le double tour d’horloge limbourgeois. Notons également la présence de Rodrigue Gillion et de l’Américain John Mauro sur la BMW #154 QSR Racing School, et de Claude Bal sur la BMW M235i #475 des leaders de classe Jochen Stevens et Laurent Vandevelde.  

Belcar 6 : suspense !


Avec trois vainqueurs différents en quatre courses, la catégorie Belcar 6 est généralement l’une des plus excitantes à suivre et l’on ne devrait pas déroger à la règle lors des Eleven Sports 24 Hours of Zolder. En tête du classement, la famille Werckx (JJ Motorsport) sera épaulée par Jurgen Gulicher et Yehann De Wachter, détenteur du record du tour à Spa avec une Fun Cup Evo2. De son côté, la BMW #50 Convents Race Team BMW présente un line-up surprenant, puisque Steve Raymakers et Yannick Dupont partageront leurs relais avec le père, le fils et la fille Convents. 

 

Le compte à rebours est désormais lancé : les Eleven Sports 24 Hours of Zolder débuteront ce mercredi dès 15h30 avec la parade du circuit à la 'Heldenplein' à Heusden-Zolder. Le lendemain laissera place aux choses sérieuses avec les essais libres (9h10 et 13h10), les pré-qualifications (15h15), la Super Pole (18h30) et les séances d’essais libres nocturnes (21h45). Un warm-up permettra aux pilotes de vérifier samedi matin (9h05) que tout est en ordre avant le grand départ, prévu sur le coup de 16h00. Avant cela, les spectateurs pourront participer à une séance de dédicaces aux environs de midi. 
 

Bon à savoir


Les points spécifiques du règlement des 24 heures de Zolder à ne pas manquer :
 
* Il n’y a pas de temps pivot lors de la Super Pole.
 
* La Super Pole est accessible à toutes les voitures classées dans le classement général des pré-qualifications. Celles qui n’en font pas partie seront placées en fond de grille selon les temps des séances libres.
 
* Chaque pilote devra au moins effectuer deux tours chronométrés lors des essais libres du jeudi soir pour pouvoir participer aux 24 heures.
 
* La moitié des points habituels sera distribuée après 6 heures et 12 heures de course, à la fois au classement général que dans les classes, avant une attribution complète au terme de l’épreuve. Cela signifie qu’un maximum de 62 unités peut être marqué ce week-end, avec les points supplémentaires de la pole et du meilleur tour en course. Avec 19 équipages qui se tiennent en 60 points au classement provisoire du Belcar, autant dire que les 24 Heures présentent des enjeux importants.  
 
Pendant les Eleven Sports 24 Hours of Zolder, un pilote peut rester au maximum trois heures consécutives derrière le volant. Notons aussi que chaque changement de pilote oblige celui qui cède sa place à se reposer pendant au moins une heure avant de remonter dans la voiture.

Le règlement stipule que les carburants sont interdits dans les boxes. Le ravitaillement en carburant doit par conséquent être effectué dans la zone carburant, via les pompes prévues à cet effet. Un responsable de l’organisation se chargera du plein, mais deux membres de l’équipe sont toutefois autorisés. Ils devront s’occuper de l’ouverture du réservoir et de l’arrêt de la voiture. Ils devront également se tenir prêts avec un extincteur en cas d’incendie.

 

Contrairement aux autres épreuves du Belcar Endurance Championship, il n’y a pas de temps d’arrêt au stands minimum pour le Top 3 de la dernière course. (Vincent Franssen & Com)



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2019 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet