logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Chez Skoda, on fait la course depuis... 120 ans !

Divers 11-03-2021


 

Skoda Motorsport continue d'écrire une histoire qui a débuté voici 120 ans. En 1901, une motocyclette L&K construite par les pères fondateurs de l’entreprise, Václav Laurin et Václav Klement, disputait une course longue de 1200 kilomètres entre la capitale française, Paris, et Berlin, en Allemagne. Même si Klement était lui-même un pilote moto passionné, il était conscient, tout comme son associé Laurin, que leur avenir économique se situait plutôt du côté des véhicules à quatre roues, et l’entreprise finit par arrêter de produire des motos.

Dès 1905, les automobiles L&K perpétuèrent le succès de l’entreprise. Une Laurin & Klement FCS établit un record de vitesse à Brooklands, en Angleterre (1908). Équipé d’un moteur 4 cylindres délivrant quelque 100 chevaux, ce cabriolet atteignait la vitesse de 118,72 km/h. Dès 1910 et durant cinq années d’affilée, l’équipe officielle L&K, constituée de trois voitures, remportait le célèbre Rallye des Alpes (Alpenfahrt). Et pour la première fois en 1912, une voiture arborant le sigle L&K figurait parmi les engagés du Rallye Monte-Carlo.

 

Ce sera Skoda !


En 1925, l’entreprise industrielle Škoda, basée à Pilsen, devenait le partenaire stratégique de Laurin & Klement. Exploitant les nouvelles opportunités qui se présentaient, les modèles désormais badgés Škoda innovaient sur le plan technique avec, par exemple, un châssis à poutre centrale, des suspensions indépendantes ou encore des carrosseries évoluées sur le plan aérodynamique. En janvier 1936, une Škoda Popular Sport s’offrait la 2ème place de sa catégorie à l’issue des près de 4000 kilomètres de course du redoutable Rallye Monte-Carlo. La Škoda Rapid réitérait cette performance un an plus tard. En 1948, la Škoda 1101 de série signait un triplé aux 24 Heures de Francorchamps. Quant à la Škoda Sport, un modèle biplace spécial basé sur la Škoda 1101, elle participa aux célèbres 24 Heures du Mans en 1950. En 1953, un moteur suralimenté permettait à la Škoda Supersport d’atteindre la vitesse de 197,8 km/h, en faisant la voiture tchèque la plus rapide de son époque. Les deux modèles de cabriolet de sport basés sur la Škoda 1101 de série engrangèrent de nombreuses victoires sur les circuits d’Europe de l’Est. Plus tard, la 1100 OHC spéciale démontrait une fois encore la capacité des brillants ingénieurs de la marque à défier les restrictions du 'rideau de fer'. Ce cabriolet biplace avec carrosserie en fibre de verre était quasiment invincible.

 

Apparue en 1959, la Škoda Octavia TS accumula les succès dans les compétitions réservées aux voitures de tourisme dans la classe des moins de 1,3 litre de cylindrée. En 1961, l’équipage finlandais composé d’Esko Keinänen et Rainer Eklund remportait sa classe lors du Rallye Monte-Carlo tout en s’offrant une sensationnelle 6ème place au classement général. En 1962 et 1963 encore, les Octavia TS remportaient la première place de leur catégorie.


La Škoda 1000 MB permit à la marque d’entamer un nouveau chapitre dans les années 1960. La première Škoda dotée de roues arrière motrices et d’un moteur logé à l’arrière étrennait une fois encore une nouvelle approche technologique en compétition. Avec le modèle qui lui succéda, la 130 RS, le pilote de rallye norvégien John Haugland fut l’auteur de résultats particulièrement remarquables. Affectueusement surnommée 'Porsche de l’Est' en raison de son architecture technique, ce modèle remportait sa catégorie au Rallye Monte-Carlo 1977 et aux éditions 1978, 1979 et 1981 du Rallye de l’Acropole. La 130 RS permit aussi à Škoda de remporter le titre Constructeur teur dans le cadre du Championnat d’Europe des voitures de tourisme (ETCC) 1981. Celle qui lui succédait, la Škoda 130 LR, remporta des victoires de catégorie lors du RAC Rally, la manche britannique du Championnat du Monde des Rallyes, en 1985 et 1986.

 

Cap sur le WRC !


La présence de Škoda dans l’ère moderne du sport automobile a débuté au Rallye Monte-Carlo 1991. Pavel Sibera et Petr Gross, avec leur Favorit 136 L, remportaient leur catégorie quatre années de rang (1991-1994). En 1994, Škoda s’offrait aussi la Coupe du Monde F2 en marge du Championnat du Monde des Rallyes FIA, réservée aux modèles à deux roues motrices dotés d’un moteur de moins de 2 litres. En 1996, la nouvelle Felicia Kit-Car sortait victorieuse de sa catégorie au Rallye Monte-Carlo, une fois encore avec l’équipage Sibera/Gross. Avec à son volant le pilote professionnel suédois Stig Blomqvist, elle s’offrait également une remarquable 3ème place au classement général du RAC Rally, au Royaume-Uni. En janvier 1997, Emil Triner et Julius Gál réitéraient la victoire de catégorie au Rallye Monte-Carlo.

 

Avec la Škoda Octavia WRC, présentée en 1999, l’équipe d’usine s’engageait pour la première fois au niveau suprême en Championnat du Monde des Rallyes FIA. Dotée d’un moteur turbo de 300 chevaux et d’une transmission intégrale, l’Octavia était la première World Rally Car de la marque. La saison 2001 fut particulièrement remarquable au niveau des résultats pour Škoda Motorsport. L’équipage officiel composé des Allemands Armin Schwarz et Manfred Hiemer entamait la saison par une 4ème place au Rallye Monte-Carlo. Quelques semaines plus tard, l’épreuve de longue haleine la plus difficile du championnat, le Safari Rally au Kenya, permettait à la marque de signer son meilleur résultat en WRC, la paire Schwarz/Hiemer s’offrant une exceptionnelle 3ème place. La Škoda Octavia WRC fut également couronnée de succès dans de nombreux championnats nationaux.

 

Entre 2003 et 2007, la Fabia WRC, qui avait succédé à l’Octavia, permit également à la marque tchèque de se distinguer. En 2005, le légendaire Colin McRae était bien parti pour terminer à la 2ème place de la manche australienne du WRC quand un malheureux problème à l’assistance le contraignit à l’abandon.

 

La référence en S2000 et R5

 

En 2009, la Fabia Super 2000 créait la sensation dans l’univers du rallye. En 2012 et 2013, cette Fabia à moteur 2 litres et transmission intégrale remportait sa catégorie au Rallye Monte-Carlo avec les duos Kevin Abbring/Lara Vanneste (NL/BE) et Sepp Wiegand/Frank Christian (DE/DE). Le palmarès de la Fabia S2000 s’enrichit encore de trois titres consécutifs en Championnat d’Europe des Rallyes FIA, en 2012 avec Juho Hänninen/Mikko Markkula (FIN/FIN), en 2013 avec Jan Kopecký/Pavel Dresler (CZ/CZ) et en 2014 avec Esapekka Lappi/Janne Ferm (FIN/FIN). En outre, Juho Hänninen remporta la catégorie S-WRC en Championnat du Monde des Rallyes FIA en 2011 et dans le cadre de l’Intercontinental Rally Championship (IRC) en 2010, alors qu’Andreas Mikkelsen et Ola Fløene (NO/NO) s’offraient le titre IRC en 2011 et 2012. Le Championnat Asie-Pacifique des Rallyes FIA (APRC) fut aussi remporté par des équipages évoluant avec une FABIA S2000 trois années consécutives (2012-2014). Au total, le bolide remporta 50 titres nationaux et internationaux, écrivant ainsi le chapitre le plus fertile de l’histoire de Škoda en sport automobile - avant d’être dépassée par celle qui lui succéda, la Fabia R5.

 

Équipée d’un moteur 1.6 turbo, la Fabia R5 a d’emblée fait sensation. En Championnat du Monde des Rallyes FIA, les pilotes officiels Škoda Motorsport remportèrent la catégorie WRC2/WRC2 Pro en 2016 (Esapekka Lappi/FIN), 2017 (Pontus Tidemand/SWE), 2018 (Jan Kopecký/CZ) et encore en 2019 avec la nouvelle Fabia R5 Evo (Kalle Rovanperä/FIN). Avec ce modèle, l’équipage privé français constitué de Pierre-Louis Loubet et Vincent Landais était couronné champion en WRC2 en 2019. Škoda remportait également le titre Constructeur en WRC2/WRC2 Pro cinq années de rang, de 2015 à 2019. Au cours de la même période, Škoda célébra de multiples titres en Championnat d’Europe des Rallyes FIA (ERC), en Championnat Asie-Pacifique des Rallyes FIA (APRC), en Championnat d’Amérique du Sud des Rallyes FIA (CODASUR) et en Championnat d’Afrique des Rallyes FIA (ARC). De nombreux titres nationaux furent également remportés.

 

Place à la Fabia Rally2

En 2020, la Fabia R5 evo était rebaptisée Fabia Rally2 evo afin de correspondre au nouveau système des catégories FIA. En parallèle, Škoda Motorsport faisait évoluer sa stratégie en Championnat du Monde des Rallyes FIA, remplaçant l’engagement de l’équipe d’usine par un soutien apporté aux équipes et équipages privés engageant des Fabia Rally2 evo. L’une de ces équipes, Toksport WRT, a remporté le titre Équipe en WRC2 en 2020. Parmi les 14 titres et trophées remportés par les clients de Škoda Motorsport en 2020, une couronne a une réelle valeur historique pour la marque tchèque. En effet, les Irlandais Barry McKenna et James Fulton ont remporté le ARA National Championship Trophy aux États-Unis. C’est le premier titre dans cette compétition pour la Fabia Rally2 evo.


La saison 2021 du WRC a débuté avec une nouvelle victoire. Au Rallye Monte-Carlo, Andreas Mikkelsen et Ola Fløene (NO/NO) ont hissé la version mise à jour pour 2021 de la Fabia, alignée par l’équipe Toksport WRT avec le soutien de Škoda Motorsport, à la première place en catégorie WRC2.

 

Entre 1905 et 2021, de l'eau a coulé sous les ponts, mais une chose est acquise : Skoda continue de miser sur la compétition pour faire la promotion de ses automobiles. Et ça, c'est très bien... (Vincent Franssen & Com)



yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2021 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet