logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Côte Grandcourt : Frantz, Le Nouvel et Randolet à l'honneur !

Divers 03-08-2021


 

Quarante engagés en national, cinquante-cinq pour la manche ASAF, la 28ème édition de la côte de Grandcourt a connu un franc succès. Au niveau populaire également, avec près de 1500 spectateurs répartis tout au long des 1900 mètres du tracé. Arnaud Moreaux et son équipe du Gaume Racing Club pouvaient donc arborer un large sourire au terme de la journée de dimanche, seulement contrariée par une averse lors de la deuxième montée officielle. "De beaux vainqueurs dans chaque catégorie, deux seules petites touchettes et le record de la côte battu. Bref une très belle édition", se félicitait le président du GRC, ravi de l'engouement populaire. Un public parmi lequel on retrouvait avec plaisir Philippe Dewulf qui, comme à La Roche, n'avait pas hésité à effectuer le long déplacement pour se replonger dans l'ambiance de la côte.

 

De suspense, il n'en a jamais été question pour la victoire finale dans la catégorie 2 en National. Dès les essais, le Français Cyril Frantz et son Osella mettaient tout le monde d'accord, reléguant Jean Schmits (Ralt F3000) à plus de 2 secondes et Jacky Gourdet (Norma) à près de 3 secondes. Que dire alors de la première montée officielle qui voyait le pilote Osella sortir le grand jeu pour avaler le parcours en 38’’81 à 176 km/h, pulvérisant au passage le record détenu par Jelle De Coninck (39’’99). Sans triomphalisme, le pilote français se refusait toutefois à déjà crier victoire. "Ce n'est pas gagné pour autant, tout peut arriver", tempérait celui qui était déjà venu en Gaume en 2005 et 2006, mais qui avouait ne pas se souvenir du parcours. Sans surprise, le pilote français venu préparer le Mont-Dore s'imposait aisément.

 

Conscients qu'ils ne pourraient pas rivaliser avec l'ogre français, Jean Schmits et Jacky Gourdet allaient se concentrer sur le places d'honneur. "J'ai un peu loupé ma première montée, mais il n'y a quand même rien à faire pour la victoire. L'objectif est une place sur le podium", déclarait Gourdet. Discours à peu près identique chez Jean Schmits, conscient lui aussi de la différence de niveau : "Trente années d'écart entre ma Ralt et l'Osella. Il ne faut pas chercher plus loin et je suis déjà bien content de ne concéder qu'un peu plus de deux secondes. Le but est de garder la deuxième place." Objectif que le multiple champion national atteindra en devançant Jacky Gourdet (Norma), Daniel Allais (Dallara) et Bruno Cazzoli (Lola) complétant le top 5.

 

Après s'être aligné en ASAF à La Roche avec une victoire à la clé, Stéphane Emond retrouvait le national. Avec autant de succès puisqu'il impose en catégorie 1 sa BMW (pf3) devant la Peugeot 205 d'Eric Schwilden (pf4) et la Porsche GT3 Cup de Loic Cordier (pf2).

 

On signalera aussi la 8ème place de Sébastien Starck (Renault Clio), vainqueur en pf5A. Enfin, la catégorie 3 des véhicules historiques a vu la victoire du Fisher Fury de Homère Depeuter devant la Lotus 51A de Ian Gibson.

 

ASAF: Le Nouvel et Randolet sans surprise

 

Devancé à La Roche par l’intérimaire Stéphane Emond, Christophe Le Nouvel goûte à nouveau à la victoire au volant de sa Citroën AX. Le champion en titre annonce la couleur dès les essais et confirme lors des montées officielles pour s'offrir un deuxième succès consécutif à Grandcourt et, surtout, réaliser une excellente opération au championnat : "Il me suffit de réussir deux bons résultats pour décrocher la couronne", savoure celui qui devance de plus de 2 secondes Francis Gilles et son Escort Cosworth, lauréat en 3-13. Au volant de sa splendide Renault 5 Turbo, Jean-Baptiste Lavaux clôture le podium avec une victoire en 2-8, non sans avoir été tout au long de la journée une réelle menace pour le pilote de l'Escort. Troisième à La Roche, Jérôme Linchamps (Peugeot 206) finit au 4ème rang et premier en 2-7. Conscient qu'il ne pouvait faire mieux, le sociétaire du GRC regrettait toutefois que la pluie n'ait pas été plus présente. Au volant de sa Peugeot 205 Maxi, Claude Klein complète le top 5 devant Anthony Darand (Peugeot 206). Lauréat en 2-6, Jonathan Jacques (Peugeot 106) termine au 7ème rang, deux places devant Julien Lupardi, vainqueur en 3-11 au volant de sa Citroën AX. David Giarrizzo et sa Renault Clio clôturent le top 10.

 

On notera aussi la 20ème place et la victoire en 1-3 de René Welter (Westfield), celle en 2-5 de Dimitri Collignon (Fiesta), 16ème du général ainsi que le bon comportement de Leslie Devillez (Subaru Impreza, une des deux dames avec Zoé Daco) douzième au général et seconde de la classe 2-8.

 

Pas de surprise non plus en division 4 où Damien Randolet a fait honneur à son statut de favori en terminant avec 3 secondes d'avance sur le kart-cross de Nicolas Thiery, vainqueur en 4-14 et un peu étonné d'avoir dominé les neuf autres pilotes de kart-cross : "Il y a cinq ans que je n'étais plus monté dans un kart, explique celui qui s'alignait aussi en RACB avec sa Porsche 944. J'ai disposé du kart samedi à 20h00 et je n'avais pas fait le moindre kilomètre avec. J'ai pris un plaisir fou." Le pilote gaumais devance Joseph Ferro, vainqueur à La Roche tandis qu’Anthony Milone, lauréat à Trasenster, complète le podium devant Marc Philippens et Kevin Lenoir qui réalise une très belle performance alors qu'il n'en est qu'à sa deuxième apparition en côte.

 

Six pilotes avaient rejoint la catégorie Histo-Démo, dont Georges Hubert et sa réplique de la Porsche 917 sur laquelle tous les yeux étaient braqués.

 

Seule mauvaise nouvelle de la journée, l'annonce officielle de l'annulation de la côte de Houyet, que d'aucuns regrettaient...

 

La prochaine épreuve ASAF-CF aura lieu à Richelle (Mémorial Yves Feilner) le 5 septembre Le prochain rendez-vous national est fixé à Sainte-Cécile le 19 septembre. (Vincent Franssen & Com / Photos P.O.M. Clementz-Giets)



yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2021 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet