logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Côte Richelle : Marchal prend sa revanche, Gilles au sprint

Divers 05-09-2021


 

Ce dimanche, le Mémorial Yves Feilner constituait déjà, suite à l’annulation de l’épreuve de Houyet, l’antépénultième rendez-vous du championnat ASAF-FWB des courses de côte qui, rappelons-le, s’étend sur les saisons 2020 et 2021 en raison de la pandémie connue de tous. A l’issue de celui-ci, nul doute que l’épreuve de Richelle restera dans les annales de la spécialité pour avoir vu deux de ses éditions compter pour le même championnat, puisqu’elle avait été, l’an passé, l’unique course de côte organisée en Belgique et, à ce titre, ne pouvait constituer à elle seule une 'saison'.

 

L’édition 2021 restera aussi dans la mémoire des concurrents. Nombreux en effet ont été ceux à féliciter l’organisation puisque l’écurie Baudouin Visétoise est parvenue à proposer 3 montées d’essai et 3 montées officielles aux pas moins de 121 concurrents admis au départ. Et ce ne sont évidemment pas les quelques abandons qui remettent en cause la performance réussie par Jennifer Frankenne et toute son équipe : "Non, vraiment, l’organisation était au top, commentait, par exemple, Christophe Le Nouvel. Un grand coup de chapeau à eux car 6 montées sur une journée avec autant de voitures, j’ai rarement vu ça !"

 

Si de très nombreux kart-cross, attirés par un tracé 'fait sur mesure', étaient au départ, l’épreuve liégeoise a pourtant à nouveau été remportée par une formule en Division 4, en l’occurrence la Van Diemen Formula X de Jacques Marchal : "Je suis super content , déclarait celui-ci à l’issue d’une épreuve dans laquelle il a signé le meilleur temps lors de chacune des 3 montées officielles. Contrairement à ce que je croyais l’an passé, ce n’est pas un problème d’autobloquant qui m’avait ralenti (7ème, ndlr) mais des pneus inadaptés qui s’étaient déformés sous l’effort. Cette fois, avec d’autres gommes et d’autres pressions, tout s’est bien passé !" Et le multiple champion de s’en aller à... la remise des prix : "Depuis le temps qu’il n’y en a plus eu, je ne veux pas rater celle-ci !"

 

Son dauphin non plus, Damien Randolet étant parvenu lui aussi à laisser tous les fous furieux en kart-cross derrière lui ! Parmi ceux-ci, Joseph Ferro continue à étonner les suiveurs. Outsider il n’y a pas encore si longtemps, l’homme se pose de plus en plus comme l’un des favoris de la classe 4-14 réservée à ces petits engins hyper-spectaculaires… et performants. Ainsi, s’est-il défait, ici, d’adversaires aussi sérieux que Denis Delrue, Anthony Milone et Benoît Matagne, très loin d’être les premiers venus !

 

Et si Cédric Demy et Marc Reynaert ont, semble-t-il, rencontré des soucis techniques, c’est un spectaculaire… tonneau à l’épingle dite 'de la buvette' durant la deuxième montée qui a contraint Julien Saussus à l’abandon sur décision du médecin. Car pilote et matériel étaient prêts pour la troisième et dernière !

 

Le Nouvel n'a rien lâché

 

Tout autre scénario dans les Divisions 1, 2 et 3, bien qu’il fût en fait identique à l’an passé : deux pilotes en ont décousu à la seconde, pardon, aux dixièmes de seconde toute la journée pour terminer séparés par sept… centièmes de seconde ! "En fait, c’est tout simplement l’inverse de l’an passé, souriait Christophe Le Nouvel, pourtant défait. J’avais gagné à l’addition des deux meilleures montées mais c’est Francis (Gilles, ndlr) qui s’était montré le plus rapide de la journée au dernier passage. Aujourd’hui, c’est lui qui s’impose au cumul malgré mon meilleur temps absolu en dernière montée..."

 

Derrière ce duo inaccessible, c’est un autre ex-champion ASAF, Alain Cricus, qui est monté sur la 3ème marche du podium, la Porsche 996 GT3 RS victorieuse en classe 2-8 faisant ainsi le lien avec le peloton emmené par les excellents Eric Nandrin (4ème et 1er 2-7) et Steve Fafra (5ème) qui ont laissé derrière eux les spécialistes du rallycross, Colla Schrooten et Andreas Geebelen, mais aussi les 'grosses' 3-13 de Daniel Dierckx et Yves Deffet sans oublier la 'petite' (tout est relatif!) Fiat Cinquecento 3-11 d’Antonio Anastasi, cette fois bien dans le top 10 !

 

D’autres belles performances sont à mettre au crédit d’Olivier Chatelain, 12ème et 1er 2-6 au volant de sa Skoda Fabia R2 et d’Anthony Boulanger, 20ème et 1er 3-10 au volant d’une rare et originale Subaru Justy (en fait, un clone de Suzuki Swift) qui a fait la nique dans sa catégorie à la célèbre 2CV 'silhouette' de Sanne Schrooten, 24ème et première dame.

 

Autres succès de classe pour Tristan Denis, 43ème et lauréat en 2-5 et pour Pierre Tournay, seul et unique concurrent engagé dans la pourtant intéressante Division 1 des voitures de série (51ème et 1er 1-4). Il est vrai que ceux qui veulent se tester ou, simplement, s’amuser s’alignent plutôt à présent dans la catégorie Histo-Démo non chronométrée mais forte de quelque 23 participants ce dimanche encore ! (Vincent Franssen & Com / Photos Rupteur Mag)



yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2021 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet