logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Courses à huis-clos : et chez nos voisins, quelle est la situation ?

Circuit 06-05-2020


 

L'annulation de toute compétition sur le sol belge jusqu'au 31 juillet met à mal les projets des uns de mettre sur pied des compétitions à huis-clos, histoire de permettre aux organisateurs, aux teams, aux pilotes et à toute entité impliquée en sport automobile de limiter la casse avant une véritable reprise. Une solution de repli pourrait passer par l'organisation de courses dans un pays voisin. Ce qui nous a donné l'idée de passer un coup de fil à deux amis, en l'occurrence les journalistes Laurent Mercier (Endurance-Info) et René De Boer. Le premier au sujet de la France, bien sûr, le second pour les Pays-Bas (son pays d'origine) et l'Allemagne (où il réside). 

 

"Pour ce qui est de la France, la situation est on ne peut plus confuse, puisque la réalité d'un jour n'est pas nécessairement celle du lendemain, explique Laurent Mercier. Dans l'état actuel, aucune compétition ne peut être organisée avant la fin août, même à huis-clos. Mais le Ministère des Sports précise que cette situation vaut 'au jour d'aujourd'hui'. Ce qui signifie que cela peut évoluer dans les prochains jours ou les prochaines semaines. Voilà où on en est pour l'instant. Pour l'heure, c'est non, mais demain matin à 8 heures, ce sera peut-être oui..." Les convoyeurs attendent donc... 

 

"La situation aux Pays-Bas est claire : aucun événement public n'est possible jusqu'au 31 août, enchaîne René De Boer. Organiser des courses à huis-clos ? Je pense que cela n'a pas encore été discuté. Il faut prendre la température avec les circuits pour voir comment ils envisagent les choses, mais rien de tel n'a encore été à l'ordre du jour."

 

Reste le cas de l'Allemagne, où on sait que des tests privés ont eu lieu ces derniers jours sur circuit. "La situation est un peu plus complexe, poursuit René De Boer. En Allemagne, les provinces, qu'on appelle Länder, ont pas mal de pouvoir, et des discussions sont en cours. Les Premiers-Ministres de ces Länder doivent d'ailleurs en parler avec la Chancelière Angela Merkel. Il est vrai que des tests privés ont eu lieu ces derniers jours, et dans l'état actuel des choses, le meeting DTM du Norisring est toujours programmé le 12 juillet. Mais à huis-clos. Ce qui pose d'ailleurs pas mal de soucis, puisque la piste étant non-permanente, les organisateurs ont absolument besoin des rentrées des spectateurs pour pouvoir joindre les deux bouts. A la question de savoir si un organisateur belge peut contacter un circuit allemand pour organiser un meeting de courses à huis-clos, la réponse est : possible... mais pas sûr !"

 

Vous l'avez compris, le flou artistique qui prévaut en Belgique trouve son équivalent en France, aux Pays-Bas et même en Allemagne. Pas de quoi faciliter la tâche des organisateurs, bien sûr. 

 

Bref, le jour où on pourra ressortir les chronos n'est pas encore venu. Ca, par contre, c'est acquis... (Vincent Franssen / Photo Letihon.be)  



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet