logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Dakar ES4 : au tour de Peterhansel de battre Al-Attiyah !

Rally 08-01-2020


 

Quatre spéciales, quatre vainqueurs différents ! Pas de doute, le Dakar 2020 est un événement de belle qualité sportive. Ce mercredi, la longue spéciale de 453 kilomètres entre Neom et Al-'Ula a de nouveau été marquée par une lutte de tous les instants entre les grands favoris. Et après Carlos Sainz (Mini Buggy), c'est Stéphane Peterhansel et son nouveau copilote Paulo Fiuza qui ont émergé, en dépit d'une petite erreur de navigation. Le Français remporte sa première victoire partielle de l'année avec 2'26" sur un Nasser Al-Attiyah (Toyota) qui n'a donc toujours pris aucun tronçon à son compte. Le Qatari réalise tout de même une bonne opération, devançant Carlos Sainz, 3ème du jour, de 4'52" ! Ce qui signifie qu'au classement général, Sainz reste leader avec 3'03" de bon sur Al-Attiyah... pénalisé de 3 minutes hier soir ! Chaud devant... 

 

Derrière les trois hommes forts, Yazeed Al-Rajhi (Toyota) est une fois encore crédité d'une bonne spéciale, ayant signé le 4ème temps à 11'30", précédant Mathieu Serradori et Fabian Lurquin (Buggy Century, 13'17"), un Giniel de Villiers une fois encore plutôt discret (Toyota, 18'16"), Bernhard Ten Brinke et Tom Colsoul (Toyota, 18'35"), Jakub Przygonski (Mini Rally, 19'23"), Orlando Terranova (Mini Rally, 22'22") et Fernando Alonso (Toyota, 26'21"), moins percutant qu'hier au niveau chrono. Spéciale plus mitigée qu'hier également pour le local Seaidan (Mini Rally), qui a concédé plus de 35 minutes.  

 

Au classement général, Sainz mène donc toujours devant Al-Attiyah (3'03"). Suivent désormais Peterhansel (11'42"), Al-Rajhi (23'10"), Terranova (23'13"), Serradori-Lurquin (26'55"), de Villiers (34'40"), Ten Brinke-Colsoul (44'40"), Prokop (Ford, 1'09"41") et Seaidan (1h30'25").   

 

Ce jeudi, spéciale de 353 kilomètres entre Al-'Ula et Ha'il. Dans le décor sablonneux du jour, des rochers particulièrement volumineux serviront de points de repère pour éviter la faute de navigation qui coûte cher ! Moins techniques mais tout aussi impressionnantes que des dunes, de grandes collines de sable se dresseront devant les pilotes. Les descentes, quelquefois parsemées d’herbes à chameaux, demanderont encore davantage de finesse de pilotage. (Vincent Franssen)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet