logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Dakar ES9 : Al-Attiyah revient à 24 secondes de Sainz avant l'étape marathon

Rally 14-01-2020


 

La 9ème étape du Dakar 2020, disputée entre Wadi Al Dawasir et Haradh, a proposé une nouvelle spéciale marquée par un affrontement haletant entre les leaders, et cette fois, c'est Carlos Sainz (Mini Buggy) qui a réalisé la moins bonne affaire, se contentant du 5ème temps à 6'31" de Stéphane Peterhansel (Mini Buggy), qui décroche une nouvelle victoire partielle d'extrême justesse devant Nasser Al-Attiyah (Toyota Hilux), le Français et le Qatari n'étant séparés que par... 15 secondes au passage de la ligne d'arrivée ! Magique... On assiste sans doute, en Arabie Saoudite, à l'une des éditions les plus emballantes de ces dernières années, ce qui est prometteur pour la suite. 

 

Si Al-Attiyah n'a toujours pas gagné d'étape, il réalise la bonne affaire du jour en revenant à 24 secondes de Sainz au général. Peterhansel klaxonne dans leur dos, pointant désormais à 6'38". Tout reste donc jouable. 

 

Signalons le 3ème temps de Yasir Seaidan (Mini Rally, 4'48"), qui peut déjà être considéré comme la révélation de l'épreuve, ayant devancé Jakub Przygonski (Mini Rally, 6'23), Sainz, Yazeed Al-Rajhi (8'22"), Bernhard Ten Brinke et Tom Colsoul (Toyota, 8'30"), Giniel de Villiers (Toyota, 11'16") et Fernando Alonso (Toyota, 13'03"). Après le scratch d'hier, Mathieu Serradori et Fabian Lurquin (Buggy Century) ont dû se contenter d'une place en dehors du top 20, ayant concédé plus de 28 minutes. 

 

Au classement général, derrière le trio Sainz-Al Attiyah-Peterhansel, Al-Rajhi reste 4ème à 34'16", devant Terranova (Mini Rally, 49'41"), de Villiers (57'57"), Ten Brinke-Colsoul (1h08'59"), Serradori-Lurquin (1h24'20"), Seaidan (2h35'35") et Alonso (3h17'23"). 

 

Ce mercredi, l'aventure continue avec l'antépénultième étape de l'épreuve entre Haradh et Shubaytah, avec 534 kilomètres contre le chrono, et une sacrée difficulté en plus. L’étape marathon impose en effet la maîtrise de la plus grande qualité en rallye-raid : la gestion de l’endurance. La spéciale de la première partie plonge les pilotes et équipages dans les immenses étendues de hors-piste du 'Empty Quarter'. Il ne faut pas s’y attarder, car les 30 derniers kilomètres sont uniquement tracés dans les dunes. Et la nuit tombe vite ! En arrivant, seule l’assistance entre concurrents est autorisée. (Vincent Franssen)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet