logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Desoil Rally : les Porsche à la fête, Vecoven sur sa lancée en D123

Rally 31-05-2022


 

Après Hannut, Dinant et Trois-Ponts, le Championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles passait par Erquelinnes pour la 37ème édition du Claudy Desoil Rally. Avec 72 voitures finalement au départ, les organisateurs du Motor Union Yvo Grauls rentraient tout juste dans leurs frais pour cette 37ème édition, la première depuis 2019. Au niveau du parcours, 14 spéciales étaient au rendez-vous dont quatre différentes sur un parcours toujours très rapide mais également technique. A la découverte des épreuves de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Matthias Boon était clairement un des favoris. Et dès les deux premières spéciales, il assumait son rôle avant de connaître un souci de boîte de vitesses sur sa performante Subaru Impreza. Si beaucoup attendaient également l’ancien champion, Johnny Vanzeebroeck, et sa Mitsubishi Lancer Evo10, ce sont les Porsche 997 GT3 qui se régalaient sur ce parcours. Après l’abandon de Boon, Christian Guillemin et Frédéricq Delplace se livraient un superbe duel jusqu’en fin de journée. Finalement, c’est le Néerlandophone Delplace qui l’emportait pour 6 secondes devant Guillemin qui effectuait une belle opération au championnat. Quant à Vanzeebroeck, une crevaison l’éloignait du podium sur lequel montait une nouvelle fois Christophe Verstaen, de retour avec sa terrible Opel Astra Kit-Car. De voiture mythique, il en était également question avec Grégoire Coulembier qui classait sa Ford Fiesta Super1600 dans le top 5.

 

Trois jours après le Rallye-Sprint de Haillot, on retrouvait Geoffray Vecoven (VW Golf) ou encore Julien Delleuse (Opel Astra) pour contrer l’autre Astra d’Eddy Marique, qui a gagné toutes les courses auxquelles il a pris part cette saison en Divisions 1-2-3 (pneus de tourisme obligatoires). Malheureusement, dès la première spéciale, on perdait déjà Julien qui crevait. Pour une première à Erquelinnes, Geoffray prenait d’abord la tête et c’est un autre joli duel qui s’annonçait avant qu’Eddy parte malheureusement à la faute. Le pilote de la VW Golf n’avait donc plus qu’à se laisser glisser vers une deuxième victoire en quatre jours ! Derrière lui, Jean-Julien Gaudin (Peugeot 306) aurait dû retrouver la 2ème place mais il perdait du temps dans le dernier chrono suite à des soucis de boîte. De quoi permettre à Anthony Kirsch (Opel Corsa), à domicile, de signer une de ses plus belles performances avec un 1600cc. Non loin, Michael Nuée (Peugeot 208) était heureux de sa 4ème place devant François Briol (Renault Clio) et Xavier Lebailly (Peugeot 106), auteur d’une très belle course également.

 

Huitième au général, Benjamin Bosseloir (106), copiloté par son papa Didier, remportait la fameuse classe 5 où plus d’une dizaine de concurrents était au départ. Visant le podium, Daphné Henry (Citroën Saxo) décrochait même un premier top 10 au général. Les hommes n’ont qu’à bien se tenir ! En classe 8 pour les 1400cc maximum, Emilien Orban (106) était bien en tête avant un souci de joint de culasse. C’est donc Christophe Masse qui prenait le relais avec sa 205. Trop vite orphelin d’Augustin Petit (souci électrique sur la Clio), Anthony Riccio remportait la classe 6 au même titre que Steve Hupez (205) la classe 4 après l’abandon mécanique de Luc Delfosse.

 

Côté historique, on ne retrouvait que des Ford Escort dans la catégorie Classic. Et le duel était magnifique entre Christophe Devleeschauwer, premier leader, et Pascal Regnier. Surprenant, Christophe se battait toute la journée avec Pascal pour s’incliner d’une toute petite seconde. Avec une monture moins performante, Etienne-Philippe Courtin grimpait sur le podium, de quoi réaliser une superbe opération au championnat. Quant à la catégorie PH/SR, dans laquelle les montures diffèrent de la fiche d’homologation d’époque ou datent d’après 1982, on retrouvait la superbe BMW M3 E30 de Jean-Louis De Roeck. Avec l’ancienne monture de Bjorn Six remise aux couleurs Fina de l’époque, il s’imposait sans surprise face au spectaculaire Vincent Stas (Opel Manta). Enfin, c’est Pascal Delmotte (BMW E30) qui remportait le duel des régionaux face à Henri Petit (Opel Corsa) pour une place sur le podium. (Vincent Franssen & Com / Photos Jacques Berger)



Spa Racing yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2022 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet