logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

East Belgian Rally : veni, vidi, vici... Gino Bux !

Historic 30/09/2018


 

Lors de l’avant-dernière manche du Championnat de Belgique, la concurrence pour le leader de la compétition, Paul Lietaer, n’est pas venue d’où on l’attendait. Si le Flandrien est parvenu à remporter le titre national sur les spéciales rapides et techniques de l’East Belgian Rally, la victoire est revenue à Gino Büx, auteur d’un retour remarqué et remarquable après trois années d’inactivité.

Très vite, Paul Lietaer était débarrassé de plusieurs de ses concurrents. Tom Van Rompuy était en effet forfait et sur sa BMW M3 E30, Guino Kenis sortait de la route dès la première spéciale. Neveu de Rainer Hermann, habitué à briller ces dernières années sur son Opel, Michaël Küches démarrait très fort, mais il sortait aussi de la route sur son Ascona 400. Christophe De Leeuw abandonnait également très rapidement. 

L’épreuve était entièrement dominée par Gino Büx. L’ancien pilote du RACB National Team n’avait plus disputé de rallye depuis 2015, si l'on excepte les Legend Boucles à Bastogne en février dernier. A Saint-Vith, il a signé une splendide victoire sur la Ford Escort Mk1 ex-Vandoorne. "Cette Escort est la propriété de Steven Spittaels, mon copilote, qui est originaire de Wemmel, expliquait Gino. Elle est préparée par Caren Burton. Le moteur à injection a été remplacé par un moteur à carbus. Je me suis régalé sur ces spéciales. Jamais je n’aurais imaginé pouvoir être plus rapide que Lietaer ou Droogmans, deux pilotes dont j’avais des posters dans ma chambre d’enfant. Cela me donne envie d’en faire plus maintenant. C’était mon tout premier rallye en propulsion. Je veux aussi remercier le team de Caren Burton. En fin de course, ils ont remplacé la boîte en 14 minutes !"

30 ans précisément après son titre national, Paul Lietaer est à nouveau Champion de Belgique avec la même Opel Manta 400, mais cette fois en Historic. Sa deuxième place à Saint-Vith était suffisante pour coiffer la couronne. "Je n’ai pas été battu sur ma valeur aujourd’hui car je ne voulais simplement prendre aucun risque. L’objectif était le titre. Cela ne m’a pas empêché de me faire quelques frayeurs sur ce parcours difficile. Je suis heureux d’être champion. Nous avons travaillé beaucoup ces dernières semaines pour réparer notre voiture après le crash de Roulers. Je voulais absolument être couronné au volant de la Manta 400", savourait le nouveau champion, aujourd’hui âgé de 61 ans.

 

La troisième place revenait à Frank Baert, qui parvenait à conserver dans l’obscurité l’avantage sur Patrick Mylleville malgré ses soucis de vision. Sur sa Porsche dotée d’un nouveau moteur, Mylleville terminait quatrième devant Adri Struyve, Bjorn Hamiaux et Philippe Vallaeys. (Vincent Franssen & Com / Photos Tony Henssen)



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet