logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Escort Rally Special : les Britanniques règnent sur le pays de Chimay

Historic 14-09-2021


 

Ils étaient 100 à s’élancer samedi soir sur le circuit de Chimay pour une spéciale show devant plus 1500 spectateurs. 24 heures plus tard, les vainqueurs étaient mis à l’honneur au même endroit. Parmi eux, de nombreux étrangers qui se sont fait connaître du public belge.

 

Après un réel succès en 2018 autour de Couvin avant un déménagement tout aussi réussi sur le circuit de Chimay l’année suivante, c’est sans surprise qu’équipages et spectateurs se réjouissaient de retrouver une troisième édition de l’Escort Rally Special. Cette année, le phénomène François Duval s’alignait en PH Classic et ne défendait pas sa victoire en PH/SR, où les véhicules diffèrent de la fiche d’homologation de l’époque. De quoi laisser entretenir le suspense dans un classement où le public belge était épaté par la pointe de vitesse de nombreux Irlandais et Anglais venus avec des montures de 350 chevaux à boite séquentielle, ou encore de suspensions de toute dernière génération.

 

Si l’Anglais Barry Jones (Ford Escort MK2 Millington) signait le premier meilleur chrono dans les 2,6 kilomètres de la spéciale show du circuit samedi soir, le Luxembourgeois Bob Kellen (MK2 YB KGP) prenait directement le relais dans la première des trois spéciales du dimanche. Très impressionnant, le pilote qui évolue régulièrement en Belgique en surprenait plus d’un en menant longtemps l’épreuve jusqu’au dernier passage de la spéciale de Robechies où il partait à l’erreur. O’Donoghue n’en demandait pas tant pour prendre les rênes de l’épreuve devant Pieter-Jan Maeyaert (MK2 Millington), seul Belge dans le top 10 de l’épreuve. Il fallait d’ailleurs descendre jusqu’à la 13ème place pour retrouver la MK2 à mécanique Holbay de Reiner Feltes au niveau belge. La troisième place du podium revenait finalement à l’Irlandais Christopher O’Callaghan dont les drapeaux du pays fleurissaient dans la région de Chimay. Une fameuse atmosphère qui a plu aux nombreux étrangers qui ont fait le déplacement.     

Derrière les réels prototypes du classement Silhouette/Réplica, on retrouvait les Classic qui correspondaient entièrement à la fiche d’homologation de l’époque et dont les meilleures mécaniques dépassent les 250 chevaux. Dans ce classement, beaucoup attendait François Duval (MK2 BDG) à domicile et il a fait de son mieux avec la machine dont il disposait. Si l’enfant du pays rencontrait quelques soucis d’allumage et de câble de gaz en première boucle, il n’aurait de toute façon pas été en mesure de se battre avec les deux premiers. A savoir le Gallois Gareth James (MK2 BDX) et l’Irlandais Martin McCormarck (MK2 BDA) qui gagnaient quelques chevaux avec l’injection installée sur leur monture. Quoi qu’il en soit, Gareth signait non moins de six meilleurs temps face Martin, tandis que Duval réjouissait ces nombreux supporters en signant le dernier meilleur temps absolu sur la dernière spéciale show du circuit où le pilotage avait plus d’importance que la puissance.

 

Vainqueur en 2019, le Suisse Florian Gonon (MK1 BDG) démarrait bien mal après avoir perdu beaucoup de temps dès la spéciale show et avant de casser son moteur le lendemain. Au pied du podium, l’Anglais James Ford (MK2 BDG) précédait le Français François Foulon (MK2 BDG) ravi de sa première expérience belge.

 

Dernier classement, celui réservé aux mécaniques Pinto dont les meilleures atteignent les 200 chevaux. Et au niveau de cette hiérarchie, Frédéric François (MK2 Pinto) dominait la concurrence et l’emportait avec un peu moins de 5 minutes de bon sur Christian Delleuse (MK2 Pinto). Longtemps 2ème, le Néerlandophone Rik Vannieuwenhuyse (MK2 Pinto) devait en rester là suite à des soucis moteur. Un moment devant Delleuse et sur la dernière marche du podium, on retrouvait un autre Liégeois avec Jean-Philippe Schrynen (MK2 Pinto). Enfin, mention particulière au Français Maurice Giovannacci (MK2 Pinto) qui finissait au pied du podium, par ailleurs 14ème du général sur 25 classés, avec le numéro 86 sur les 87 attribués. (Vincent Franssen & Com / Photos Jérôme Fiasse)



yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2021 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet