logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

F2 Budapest : Rowland et Matsushita se partagent les succès

Monoplace 30/07/2017


 

Après Monaco, Oliver Rowland, le Britannique de l’équipe DAMS, a signé à Budapest son deuxièle succès en Formule 2. Parti en pole position, Rowland se faisait pourtant surprendre par Artem Markelov (Russian Time) au premier freinage. Mais au moment de l’arrêt obligatoire pour changer ses pneumatiques, l’Anglais, toujours resté au contact du Russe, retrouvait son bien en s’arrêtant un tour plus tôt. Au fil des tours, le pilote DAMS, sur un très bon rythme, revenait sur les concurrents qui avaient opté pour une autre stratégie pneumatique et confortait son futur leadership. Markelov suivait à quelques longueurs. Un peu plus loin, Latifi (DAMS) et De Vries (Rapax) évoluaient à quelques longueurs pour les places d’honneur.

 

Une intervention de la Safety Car après l’accrochage entre Canamasas (Rapax) et Visoiu (Campos) allait cependant regrouper le peloton. Une aubaine pour Markelov qui, avec des pneus plus frais, se faisait très pressant en fin de course sur Rowland. A trois tours du but, le Russe profitait de l’aspiration et du DRS pour tenter une attaque. Le pilote DAMS défendait sèchement sa position et Markelov n’avait d’autre solution que de rouler sur le bas-côté pour l’éviter. Il perdait le contrôle de sa monoplace qui allait s’échouer dans le mur de pneumatiques. Après avoir repoussé une attaque de Latifi, Rowland n’avait plus qu’à rouler jusqu’au drapeau à damier, d’autant plus que la Safety Car neutralisait une nouvelle fois l’épreuve. Derrière le duo Rowland-Latifi, Nyck de Vries complétait le podium. 

 

L’autre intérêt de cette course venait de la remontée de Charles Leclerc (Prema) depuis le fond de la grille, pénalisé pour monoplace non conforme après la nouvelle pole position signée la veille. 19ème au départ, le Monégasque était déjà 11ème à l’issue du premier tour. Roulant en pneus médiums, il grimpait dans la hiérarchie au fil des arrêts des pilotes en tendres. Et même s’il perdait beaucoup de temps pour passer Albon (ART GP), sur la même stratégie que lui, il était en tête quand il rentrait aux stands pour passer des gommes neuves ; d’où il ressortait en 11ème position seulement. Le pilote Ferrari était relancé par la Safety Car. Visoiu et Canamasas out, il gagnait trois places supplémentaires au Restart avant de fondre sur Matshusita (ART GP), qu’il dépassait juste avant la sortie de la deuxième voiture de sécurité suite à l’accident de Markelov. D’où une quatrième place arrachée de haute lutte mais quand même inespérée. Leclerc reste largement en tête du championnat.

 

A quelques longueurs du Monégasque, Norman Nato (Arden) se fendait lui aussi d'une belle remontée après avoir calé sur la grille au moment du tour de formation. Parti des stands, le Français prenait la 7ème place derrière Ghiotto (Russian Time) et devant Albon (ART GP), en pole pour la course du lendemain. 

 

Matsushita double la mise

 

Déjà vainqueur à Barcelone, Nobuharu Matshusita a signé ce matin à Budapest sa deuxième victoire de la saison à l’occasion de la course Sprint. Au passage, le Japonais s’impose pour la deuxième fois sur le circuit hongrois. Matsushita a pris le commandement dès le premier tour grâce à un superbe départ depuis la deuxième ligne, débordant ainsi Ghiotto (Russian Time), Nato (Arden) et Albon (ART GP), devant lui sur la grille. Plus personne n'allait revoir le Japonais. Derrière par contre, la bagarre était plus serrée pour les accessits.

 

Dans le sillage de Matsushita, Rowland (DAMS), vainqueur de la course longue, avait profité de l’ouverture pour s’installer en quatrième position devant Charles Leclerc. Ensuite es positions n’évoluaient que peu au fil de la course, mais l’usure des pneumatiques bousculait le classement en fin d'épreuve. C’était d’abord Ghiotto (2ème) qui lâchait prise et s’inclinait face aux pilotes derrière lui. C’était surtout Rowland qui passait de Vries à deux tours de la fin pour grimper sur la deuxième marche du podium. Un peu plus loin, Leclerc galérait lui aussi pour contenir le duo Norman Nato (Arden) - Nicholas Latifi (DAMS) et conserver sa 5ème place.  C'était un moindre mal pour le Monégasque après sa disqualification de vendredi qui l’avait relégué en fond de grille.

 

Il n’en reste pas moins que Rowland a profité de ce week-end hongrois pour combler une partie de son retard sur Leclerc, avant la pause estivale de quatre semaines. (René-Jean Labrique)



R Tech

11/06/2016 Montée Historique de Forêt Trooz : la vidéo officielle

Communication & TV Production

-----

© SpeedActionTV 2017 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet