logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

F2 Hongrie : stratégie payante pour Robert Shwartzman

Monoplace 19-07-2020


 

Sur le tourniquet du Hungaroring, le pilote russe Robert Shwartzman a profité d’un départ parfait et d’une stratégie de pneus osée mais optimale pour remporter sa deuxième course longue. Il devance son compatriote Nikita Mazepin et conforte son avance au championnat. Seulement 11ème sur la grille, Swartzman effectuait dès le départ un premier coup de génie, à savoir gagner cinq places en deux virages ! Il roulait ainsi derrière Ilott (Uni-Virtuosi), Ticktum (DAMS), Schumacher (Prema), Lundgaard (ART GP) et Ghiotto (Hitech) quand sortait la Safety-Car suite à un accrochage entre les deux pilotes Trident, Nissany et Sato.

 

Dès la relance, la bagarre entre Ghiotto et Lungaard tournait mal. Le Danois en sortait avec un pneu crevé et envoyait Markelov (HWA Racelab) dans le mur de pneus. Nouvelle Safety-Car !

 

Le premier tournant de la course survenait au Restart (7ème tour) quand Ticktum plongeait dans les stands pour changer de pneus, imité par Ilott le tour suivant, puis par les autres pilotes du peloton de tête, équipés en pneus tendres. Tous sauf Swartzman, qui, à l’inverse de ses rivaux, était parti en pneus durs.

 

Pour tous ces pilotes, ces arrêts étaient prématurés. D’une part, ils n’avaient pas exploité assez le potentiel des tendres pour prendre le large ; d’autre part, ils se voyaient dans l’obligation de solliciter beaucoup les durs dans des bagarres sévères au milieu du peloton.

 

Résultat, quand Shwarzman, seul en tête, stoppait enfin au 27ème tour, il était encore dans le coup. Il ressortait même en 4ème position, seulement passé par Schumacher, Ilott et Ghiotto. Malgré un freinage fumant au premier virage qui usait prématurément ses pneus, le Russe revenait rapidement dans le sillage des leaders. Il dépassait Ghiotto et Ilott avant de fondre sur son équipier Schumacher, 4’’ devant. En un tour, la jonction était faite. Shwartzman passait sans difficulté et s’envolait pour boucler la course avec près de 20 secondes d’avance.

 

Sur une stratégie identique à celle de son compatriote, également loin sur la grille, mais moins bien parti, Nikita Mazepin (Hitech) remontait fort et débordait coup sur coup Deletraz (Charouz), Zhou (Uni-Virtuosi), Ilott, Ghiotto et Schumacher pour signer son premier podium en F2.

 

Derrière, Schumacher et Ghiotto parvenaient à limiter les dégats, controlant les retours de Drugovich (MP Motorsport) et Daruvalla (Carlin), eux aussi en pneus tendres en fin de course. Suivaient Deletraz et Ilott - qui s’élanceront en première ligne ce dimanche - Ticktum et Zhou. (René-Jean Labrique)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet