logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

F2 Monza : ce Tadasuke Makino qu'on n'attendait pas...

Monoplace 01/09/2018


 

Avant cette dixième manche du championnat, le pilote japonais Tadasuke Makino n’avait pas particulièrement fait parler de lui. Seizième du championnat avec 20 petits points et une 7ème place comme meilleur résultat, il faisait ses classes en Formule 2 aux côté d’Artem Markelov. Hier encore, il ne s’était qualifié qu’en 14ème position sur l’Autodromo de Monza. Mais cet après-midi, le protégé de Honda a tout mis dans le bon sens pour remporter, un peu à la surprise générale d’ailleurs, son premier succès en Formule 2.

 

Avant tout, il a utilisé une stratégie pneumatique plus qu’optimale. Car pendant que la majorité du peloton s’élançait en pneus tendres, Makino chaussait des gommes dures qui, en fait, étaient bien plus efficaces. Et pendant que les hommes de tête se bagarraient entre eux, échangeant leurs positions, usant des pneus qui n’étaient déjà plus dans le coup, Makino, 8ème au premier virage après un beau départ, remontait ses rivaux l’un après l’autre. En six tours à peine, sur un rythme bien supérieur, il prenait la tête en débordant son équipier Markelov (4ème sur la grille) qui avait réalisé le meilleur départ. Une fois devant, alors que tous ses poursuivants s’arrêtaient pour changer de pneus, le Japonais n’avait plus qu’à enchainer les tours sans se désunir, et chausser les pneus tendres en toute fin de course pour quelques kilomètres seulement. Avec 42 secondes d’avance au moment de son arrêt, Il ressortait avec une marge suffisante pour ne pas être inquiété par Markelov.

 

A côté de ce duo Russian Time, le podium était complété par Alexander Albon (DAMS), auteur d’un bon départ et d’une prestation solide, ponctuée de quelques beaux dépassements. Le poleman George Russell (ART GP), finalement 4ème, s'est bien bagarré mais n’a jamais pu jouer la victoire. Tout juste a-t-il réussi à garder derrière lui son adversaire au championnat, Lando Norris (Carlin). Les deux hommes ont échangé leurs positions à plusieurs reprises, mais Norris a perdu pied sur la fin. Il laissait même filer la 5ème place dans le dernier tour au bénéfice de Nicholas Latifi (DAMS). Derrière, Sette-Camara (Carlin), auteur d’un départ catastrophique depuis la première ligne, c’est Antonio Fuoco (Charouz), qui prend la 8ème place et s’élancera donc de la pole position demain matin pour la course Sprint. (René-Jean Labrique / Photos R.I.P. de Coster)



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet