logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

F2 Sotchi : sept tours, puis le crash !

Monoplace 27-09-2020


 

La course sprint de F2 disputée ce matin sur le circuit de Sotchi a été interrompue dès le 8ème tour en raison d’un énorme crash entre Jack Aitken (Campos) et Luca Ghiotto (Hitech), dans l’interminable virage à gauche à haute vitesse du circuit russe. En bagarre pour la 4ème place, les deux monoplaces se touchaient et l’Italien décollait sur les roues de son adversaire, pour aller s’encastrer très violemment, et même disparaitre, dans les bordures de sécurité à proximité de la piste. Miraculeusement, Ghiotto parvenait à s’extraire seul de sa Dallara avant que celle-ci ne s’embrase. Aitken lui aussi terminait violemment sa course contre le rail, sans conséquence une nouvelle fois. Vu la violence du choc et le lieu de l’impact, la course était immédiatement suspendue au drapeau rouge. Cette interruption devenait définitive une demi-heure plus tard face à l’importance des travaux de réparation à effectuer aux abords de la piste (Formule 1 oblige).

 

Jusque là, une première hiérarchie s’était dessinée. Avec Zhou (Uni-Virtuosi), auteur du meilleur départ, devant Aitken, Mazepin (Hitech) et Schumacher (Prema). Suivaient Daruvala (Carlin), Ilott (Uni-Virtuosi), Tsunoda (Carlin), Armstrong (ART GP) et Ticktum (DAMS). En queue de paquet, un accrochage entre Samaia (Campos) et Hughes (HWA Racelab) entrainait l’abandon des deux pilotes.

 

Rapidement, Mazepin passait Aitken et se lançait à la poursuite de Zhou. Schumacher et Daruvala l’imitaient avant que l’Indien ne parte à la faute. Et un peu plus loin, Ilott s’inclinait face à Tsunoda. Des passes d’armes qui se figeaient quand les courses de Aitken et Ghiotto se croisaient.

 

Du même coup, c’est dans l’indifférence que le Chinois Guanyou Zhou, pilote de la filière Renault, signait son premier succès en Formule 2. Il était rejoint sur le podium par Mazepin et Schumacher. Derrière ce trio, le classement, établi le tour avant le drapeau rouge, donnait Aitken 4ème, devant Ghiotto, Tsunoda, Ilott, Ticktum, Piquet et Shwartzman (Prema). Mais il n’était que provisoire.

 

Au championnat, cette course interrompue très rapidement n’attribuait que la moitié des unités. Cela n’empêche pas Mick Schumacher de marquer des points précieux en creusant encore l’écart sur Ilott. Ceci avant une longue pause de deux mois jusqu’à la double finale de Barhein (fin novembre, début décembre). (René-Jean Labrique)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet