logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

F4 Asia : trois victoires en une seule journée pour Ugo de Wilde !

Monoplace 12/01/2018


 

Le jeune Ugo de Wilde a vécu un vendredi de rêve en Thaïlande en remportant trois des quatre courses au menu du jour sur le front de la F4 Asia. Disputée à 8 heures du matin, sous le soleil mais par une température encore assez froide, la première course du jour allait être marquée par un crash à l'épingle éliminant d'emblée trois voitures. "Je n'ai pas réussi mon envol depuis la pole. La procédure a été trop longue et j'ai trop patiné, regrettait Ugo. J'étais deuxième au premier virage mais j'ai vite récupéré la première place. Hélas, il y a très vite eu drapeau rouge suite à l'accident."

 

Tout était à recommencer pour Ugo qui allait, cette fois, être pénalisé pour un départ volé. Explications : "La première vitesse ne passait pas. J'ai lâché un peu l'embrayage pour la faire rentrer mais à ce moment la 2ème est passée et l'auto a avancé de 10 centimètres, ce qui a suffi à me pénaliser même si ensuite j'ai freiné et complètement raté mon envol. Cela fait bizarre d'être sanctionné alors qu'après 5 mètres, j'étais déjà 3ème, mais c'est le règlement."

 

Très vite remonté deuxième, Ugo était donc classé au 3ème rang avec un meilleur tour en course lui valant une nouvelle pole pour la course 2. "On s'est gêné avec Kane Sheperd, le leader du championnat. Quand je l'ai doublé en bout de ligne droite, j'ai dû fermer les portes durant deux ou trois tours. Daniel Cao en a profité pour s'envoler et j'ai terminé à deux secondes." 

 

Course 2 : victoire !

 

Prêt pour la revanche, Ugo loupait malheureusement complètement son deuxième envol. "Les mécanos ont changé la course de l'embrayage et je suis resté sur place à patiner, commentait le Belge, quatrième au premier virage. Sam Grimes m'a ensuite serré dans l'herbe où j'ai cassé à nouveau une ailette de mon aileron avant."

 

Troisième à l'issue du deuxième tour, Ugo allait ensuite aligner les meilleurs tours en course pour fondre sur les deux leaders. "J'ai réussi à doubler Shepperd à deux tours du but. Ensuite, j'ai mis Cao sous pression pour le pousser à commettre une petite faute dont j'ai pu profiter pour passer en tête à trois virages de l'arrivée. Le dernier virage a été chaud. Je pensais qu'il allait me recroiser et j'ai remis la première."

 

Les trois premiers franchissaient le drapeau à damier groupés en trois dixièmes de seconde, Ugo en premier, notre jeune compatriote devenant ainsi officiellement, à 15 ans et un mois, le plus jeune pilote à remporter une course de F4.

 

Course 3 : nouveau succès

 

On dit souvent que la première est la plus dure. La preuve, Ugo a enchaîné ce vendredi avec directement le deuxième succès de sa jeune carrière. "Avec le système de grille inversée, je m'élançais cette fois troisième. Et j'ai été heureux de pouvoir garder ma place. Le début de course n'a pas été facile car je perdais de l'appui dans les nombreux virages rapides en suivant de près le concurrent devant moi. Plutôt que de l'attaquer de suite, je l'ai suivi pour remonter sur le leader Kane Sheperd. Nous avons établi la jonction dans l'avant-dernier tour. J'ai entamé le dernier tour au 3ème rang, mais nous étions dans un mouchoir. Sheperd s'est fait attaquer par Nazim. Je suis parti à l'extérieur. Nous étions à trois de front. J'ai freiné tôt et je les ai recroisés pour ressortir en tête et m'imposer avec 7 centièmes d'avance. Quelle course de folie encore ! On a franchi le drapeau à damier à trois de front."

 

Course 4 : jamais deux sans trois !

 

Le quatrième départ de la journée était donné à la tombée du jour et cette fois Ugo gardait l'avantage de sa pole pour virer en tête. Après deux tours, alors qu'il avait creusé un petit écart, la voiture de sécurité entrait en piste suite à un accroc entre deux concurrents. "C'est la première fois que j'ai eu à gérer un restart et je suis content d'avoir vu pas mal de GP à la télé avec papa. J'ai bien négocié mon redépart en réussissant d'emblée à prendre quelques mètres d'avance."

 

Pas assez toutefois pour empêcher le Chinois Cao de revenir dans son sillage. "L'aspiration joue beaucoup ici et je n'ai jamais réussi à ce qu'il ne puisse pas en profiter. Du coup, je devais à chaque fois fermer la porte au freinage de l'épingle ce qui me faisait perdre pas mal de temps. Cela a donc été une course assez défensive avec quelques moments à nouveau très chauds, à deux de front. Mais j'ai résisté à la pression jusqu'au bout. Là aussi c'était une nouvelle expérience. Et je suis ici pour apprendre."

 

Ce samedi il reste deux courses à disputer en lever de rideau des 6 Heures de Buriram, avant-dernière manche de l'Asian Le Mans Series. "On annonce 100.000 spectateurs. On nous a conseillé d'être au circuit à 6h30 du matin pour éviter les bouchons ! Ce serait chouette d'encore en gagner une devant tout ce monde. Là aussi ce sera nouveau pour moi." (Vincent Franssen & Com)



R Tech R Tech

11/06/2016 Montée Historique de Forêt Trooz : la vidéo officielle

Communication & TV Production

-----

© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet