logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

F4 Barcelone : Ugo de Wilde conclut par un top 5

Monoplace 01/10/2017


 

Boosté par sa sélection mercredi parmi les six finalistes du volant RACB National Team, Ugo de Wilde a livré - et de loin - son meilleur week-end en Formula 4 FFSA Academy sur le circuit du GP d'Espagne de F1. Un tracé découvert jeudi lors d'une journée de tests privés annihilant une partie de l'avantage des redoublants. Et à l'issue de ces cinq séances, Ugo savait qu'il était dans le coup sur le tracé catalan. Restait à confirmer cela le lendemain lors de la qualification. Ce qu'il fit avec brio en signant les 4ème et 6ème chronos. "Dommage que je n'ai pu aligner mes trois meilleurs secteurs car sinon j'aurais été troisième à deux dixièmes du poleman Charles Milesi ne marquant pas de points ce week-end car il n'a pas respecté la règle interdisant de rouler sur les pistes du championnat après le 1er avril", expliquait le tout jeune Bruxellois.

 

C'est donc du 4ème rang qu'Ugo prenait son premier envol : "Malheureusement, la procédure de départ a changé. Au lieu de quatre feux rouges habituellement, il n'y en a eu que deux qui se sont allumés. J'ai donc été surpris et j'ai démarré en voyant les autres bouger." Septième à l'issue du premier tour, il se faisait doubler par le leader du championnat Arthur Rougier mais répliquait le tour suivant en reprenant la 7ème place qu'il gardait jusqu'à l'arrivée.

 

Avec le principe de Top 10 inversé, c'est donc du 4ème rang qu'il repartait pour la seconde manche. "Cette fois, je suis mieux parti mais Munoz a néanmoins réussi à me doubler car le côté droit de la piste reste toujours plus sale et mes roues arrière ont patiné." Cinquième à l'issue du premier tour, il entamait une belle lutte avec Thomas Drouet. "J'étais plus rapide mais il est très difficile de doubler ici car vous perdez de l'appui et du grip quand vous roulez derrière un concurrent."

 

Mais à cinq tours du but, la chance tournait pour Ugo : "Munoz a fait une petite sortie. J'ai donc décidé de tout donner pour passer Thomas et aller chercher le podium. Et à ce moment, il est tombé en panne juste devant moi. Je le collais et quand son moteur s'est soudainement coupé, je n'ai pu éviter une petite touchette avec mon aileron avant."

 

C'est donc avec un aileron de travers qu'Ugo résistait jusqu'au bout au retour du nouveau leader du championnat Victor Martins, l'élève du collège Don Bosco terminant 3ème absolu dans la boîte de vitesse d'Arthur Rougier, avec la victoire en Junior et le point du meilleur tour en course en prime. Du grand Ugo de Wilde ! "Quel bonheur, quel soulagement et quelle émotion de monter sur mon premier podium en monoplace, s'exclamait Ugo après être tombé dans les bras de ses parents et de sa soeur très émus. Le travail paie enfin. Je voudrais vraiment profiter de ce bon moment pour remercier toutes les personnes m'ayant aidé à en arriver là. Et ce n'est que le début !"

 

Plus jeune pilote de monoplace au monde cette année, Ugo marquait à nouveau l'histoire en devenant le plus jeune pilote de la F4 FFSA Academy à monter sur un podium, Ugo battant à 14 ans et 10 mois l'ancien record du Chinois Yifé Yé, sacré en 2016.

 

Et ce dimanche, un Ugo en pleine confiance confirmait en lever de rideau de la Blancpain Endurance Series sa progression et le fait qu'il est prêt à jouer le titre à ce niveau en 2018 en terminant ce superbe week-end par un autre résultat de choix. Sixième sur la grille, il bouclait le premier tour à ce rang et s'offrait un magnifique dépassement en faisant l'extérieur au Colombien Munoz au freinage de la ligne droite. "J'avais déjà essayé deux ou trois tours avant, mais il zigzagait en ligne droite pour m'empêcher de doubler. Là, j'avais Gonzalez aux fesses et il fallait que je passe."

 

Cinquième sur la ligne, deuxième en Junior, Ugo marquait les points de la 4ème place vu que Milesi était transparent. "Trente-trois points grâce auxquels je remonte d'un coup à la 13ème place du championnat, je suis bien sûr ravi de mon séjour en Espagne. J'ai encore beaucoup appris. Je vais continuer à bosser dur et je suis maintenant impatient de me retrouver au Castellet dans deux semaines pour finir ma saison en beauté."

 

Il sera alors temps de commencer à préparer la suite et une saison 2018 pour la gagne. Mais cela c'est une autre histoire... En attendant, bravo Ugo ! (Vincent Franssen / Photo RIP de Coster)



R Tech

11/06/2016 Montée Historique de Forêt Trooz : la vidéo officielle

Communication & TV Production

-----

© SpeedActionTV 2017 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet