logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

F4 France : mauvaise opération pour Ugo de Wilde à Magny-Cours

Monoplace 09/09/2018


 

Disputé dans la Nièvre, sur le très beau circuit ex-F1 de Magny-Cours, le cinquième rendez-vous de la saison de Formule 4 française n'a pas souri à Ugo de Wilde. Troisième de l'unique séance d'essais libres, à 9 centièmes seulement de deux pilotes nettement plus entraînés (et les deux seuls ayant eu les moyens de se payer un ingénieur personnel), Ugo espérait bien décrocher sa quatrième pole de l'année. Hélas, coupé dans son élan par un drapeau rouge mais surtout gêné par le trafic, il devait se contenter du 2ème rang derrière le leader du championnat Caio Collet, transcendé il est vrai par la présence de son manager Nicolas Todt.

 

Lors du départ de la Course 1, Ugo prenait un meilleur envol que le Brésilien. "Je me suis retrouvé en tête à l'intérieur dans le gauche, mais Caio était à ma droite mieux placé pour le long droite suivant d'Estoril. Il a donc repris l'avantage. Si j'avais insisté, on se serait accrochés, racontait Ugo qui durant deux tours a mis une énorme pression sur le leader sans toutefois trouver l'ouverture. Mais très vite, notre jeune compatriote se rendait compte que son changement de set-up par rapport à la veille n'avait pas été judicieux. Collet a commencé à partir. Je devais surveiller mes rétroviseurs. Le souci est que celui de droite est tombé avec la vitesse dans la ligne droite. Je n'ai donc pas vu l'attaque de Théo Pourchaire qui m'a doublé à l'épingle d'Adélaïde."

 

Le tour suivant, Adam Eteki tentait d'en faire de même, mais le Français freinait trop tard, bloquait les roues et harponnait malheureusement la monoplace d'Ugo, contraint d'en rester-là après 6 tours, suspension et fond plat cassés. "C'est d'autant plus navrant que le coupable s'en est sorti sans rien et est monté sur le podium à ma place", regrettait le Bruxellois perdant du coup plusieurs places au championnat. Et surtout voyant Collet, brillant vainqueur, s'envoler vers le titre.

 

Pas du genre à baisser les bras, Ugo se retroussait les manches lors de la Course 2 où il nous gratifiait de la plus belle remontée de l'année en passant de la 15ème à la 5ème place, son meilleur résultat dans une course au départ de laquelle le Top 10 est inversé. Plusieurs fois auteur du meilleur tour en course, Ugo recevait les éloges du speaker. "Je me suis régalé lors de cette épreuve terminée à 2 secondes et demi à peine du vainqueur Arthur Leclerc, alors que je partais en dernière ligne. Deux tours de plus et je montais sur le podium. J'ai eu très chaud quand Al Habsi, victime d'une rupture de freins à plus de 200 km/h au moment d'aborder l'épingle d'Adélaïde, est passé comme une torpille à côté de moi pour harponner violemment deux pilotes devant moi. Tout le monde a eu beaucoup de chance dans cet accident. Je l'ai vu débouler dans mon rétroviseur et j'ai pu l'éviter de justesse."

 

Quatrième du classement du championnat de France pour lequel ne comptent pas les Juniors, Ugo espérait même un instant monter sur le podium, un pilote le précédant étant sous investigation. Mais finalement le collège des commissaires sportifs décidait de ne pas le déclasser mais de le rétrograder en dernière position sur la grille de la Course 3 pour conduite anti-sportive.

 

Au départ de cette troisième manche, Ugo ne prenait pas le meilleur envol et se retrouvait au coude à coude avec Théo Pourchaire dans le long droite d'Estoril. "Normalement cela passe sans problème à l'extérieur, mais une voiture lors de la séance précédente des Clio avait perdu son huile et il y avait du sable sur la piste. Je m'en suis rendu compte trop tard. J'avais deux voitures à l'intérieur, impossible de me rabattre. Dès que j'ai mis une roue dans le sable, j'ai tiré tout-droit dans le bac. J'ai gardé gaz à fond et j'ai toutefois pu en sortir." Au 14ème rang...

 

Comme la veille, il entamait alors une belle remontée jusqu'au 7ème rang cette fois. "J'ai mis deux tours pour trouver l'ouverture et doubler Ulysse De Pauw et Théo Nouet. L'auto sous-virait beaucoup et je ne parvenais pas à me défaire du peloton des poursuivants en tête duquel le pilote RACB m'a mis une pression maximale durant trois tours. Mais j'ai réussi à résister jusqu'au bout."

 

Très mauvaise opération comptable donc pour Ugo rétrogradé au 5ème rang du championnat. "Je suis extrêmement déçu car les résultats ne reflètent pas du tout ma pointe de vitesse. J'ai vraiment manqué de réussite ce week-end, comme à Spa déjà. Mes deux accrochages me coûtent très cher. Mais il reste deux meetings et six courses et mon unique objectif est désormais de marquer la fin de saison de mon empreinte. Je veux encore gagner des courses et récupérer ma 2ème place. Nous découvrirons tous Jérez où mes deux principaux rivaux n'ont pas pu limer la piste comme sur les autres circuits. Et j'étais le plus rapide lors des deux jours de tests collectifs au Castellet. Tout cela me donne l'espoir de pouvoir terminer la saison en trombe, comme l'an dernier." (Vincent Franssen)



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet