logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Fiesta Sprint Cup : De Laet et Planckaert surgissent à Zolder

Circuit 13-09-2021


 

Le quatrième meeting de la Ford Fiesta Sprint Cup, disputé sur le Circuit de Zolder dans le cadre du Truck Grand Prix, a été fertile en surprises. Le Junior Milan De Laet s’est joué de la concurrence en Course 1, tandis que Junior Planckaert a déjoué tous les pronostics en Course 2, l’emportant au classement belge ! 

 

La Course 1, avec comme annoncé précédemment une grille de départ normale sans inversion du Top 5, a pris la forme d’une domination du départ à l’arrivée pour le Polonais Nikodem Wierzbicki ! Parti depuis la ‘pole position’, le pilote EJ Automotive n’a pas été menacé jusqu’au drapeau à damier, n’ayant même pas eu besoin de prêter attention à ses concurrents dans le match Belgique/Pays-Bas. Même Laurens de Wit, jusqu’à présent dominateur de la Cup néerlandaise, a dû se contenter de la deuxième marche du podium. Les voisins du nord ont reçu la visite de Milan De Laet, qui n’a pas commis la moindre erreur pour s’imposer comme le meilleur Belge. Sachant que De Laet est lui aussi un pilote EJ Automotive, les visages étaient on ne peut plus radieux au sein de l’équipe de Jurgen Evers.  

 

Derrière le trio Wierzbicki-de Wit-De Laet, et sachant que De Laet s’en retournait avec la coupe du vainqueur, suivaient dans l’ordre Huart, Vanspringel, De Backer et Herremans, en pleine bagarre pour les autres marches du podium belge. Et tout ne s’est pas déroulé sans problème. Parti depuis la ‘pole position’, Huart donnait le ton, dépassé par De Backer, avant que Vanspringel ne tente lui aussi de prendre le meilleur sur la #98 Ford Peerlings. Vanspringel passait une première fois dans l’herbe au Jacky Ickx, et après d’autres tentatives – toutes contrées par un Huart très expérimenté -, cela partait de travers à la Chicane Villeneuve : Huart freinait en premier, et Vanspringel pensait avoir suffisamment de place, mais il touchait la voiture d’Huart, l’envoyant en toupie, tandis que De Backer l’évitait de justesse.  

 

Après l’incident à la Villeneuve, le débutant en Fiesta Coekelbergs partait à la faute à la chicane, la #95 se retrouvant sur le toit, de quoi entraîner la montée en piste de la Voiture de Sécurité. Derrière le trio précité, on pointait Vanspringel, De Backer, Herremans - “les freins ont fini par lâcher” – Planckaert, Geusens et Huart, qui avait été en mesure de repartir. Après le Restart, le classement n’évoluait plus. Milan De Laet partageait donc les fleurs sur le podium belge avec Nathan Vanspringel et Tomas De Backer, tandis que l’ordre était le même en Junior Ford Fiesta Sprint Cup, Ford Vanspringel s’imposant dans le Ford Dealer Team Championship (De Laet n’est pas soutenu par un distributeur Ford, ce qui signifie que Nathan a permis à Vanspringel de s’imposer).   

 

Tant Huart que Vanspringel étaient appelés à la Direction de Course, et après analyse des images embarquées, ils héritaient tous les deux d’une remontrance, tandis que Vanspringel perdait cinq positions. De Laet l’emportait donc devant De Backer, Herremans, Junior Planckaert et Polle Geusens, tandis que l’infortuné Nathan Vanspringel était renvoyé au 6ème rang. Ce qui signifie que le trophée du Ford Dealer Team revenait finalement à Ford Peerlings, grâce à Tomas De Backer.    

 

“J’ai réussi un bon départ, de quoi me permettre de rapidement laisser Kenny Herremans derrière moi, mais entre-temps, Laurens de Wit avait disparu de mon champ de vision, explique Milan De Laet. Avec Philippe Huart, c’était vraiment sympa, et à la chicane, j’ai pu le dépasser d’une manière très correcte. A partir de là, je n’ai pu que constater le tumulte dans mes rétroviseurs, avec Huart, Vanspringel et De Backer dans les premiers rôles, ce qui signifie que je n’avais plus à me tracasser. Je termine 3ème du match Belgique/Pays-Bas, et surtout, je remporte le classement belge et la hiérarchie Junior, signant aussi le meilleur tour en course. Ce qui signifie que je réalise une bonne affaire dans le cadre du championnat.’’ 

 

Course 2: La première de Junior Planckaert 

 

Totalement selon les plans prévus, le Top 5 des qualifications était inversé en vue de la Course 2, avec à l’avant de la grille de départ Junior Planckaert aux côtés de la Néerlandaise Esmee Kosterman. Le célèbre Néerlandophone, qui effectuait ce week-end son retour dans la Fiesta Cup, prenait le meilleur envol, se présentant en leader au Premier Gauche, suivi de Nathan Vanspringel et d’une meute de Fiesta. La #11 jaune et la #29 parvenaient à prendre la fuite, semant leurs suivants, dont de Wit, De Laet, Wierzbicki, Herremans, Kosterman, Geusens et De Backer. Au troisième tour, Geoffrey Vanspringel immobilisait la #30 à la sortie de la Chicane Jacky Ickx, et comme le bolide était assez mal situé, la course était neutralisée.

 

C’est seulement au sixième tour que le Restart était donné, toujours avec Planckaert aux commandes, mais avec Vanspringel, ils étaient rejoints par Laurens de Wit et Wierzbicki. Hélas, quelques instants plus tard, Maxim De Witte percutait violemment le mur de pneus à la sortie du Bianchi, et Kosterman, dans son sillage, ne pouvait éviter la #19. Les débris et les pneus ceinturant le circuit se retrouvaient partout, et une fois encore, l’épreuve était neutralisée. Le nettoyage de la piste et la remise en état du mur de pneus prenaient pas mal de temps, à tel point qu’après la disparition de la Safety Car, seuls deux tours devaient encore être disputés.  

 

Au cours du douzième et dernier tour, de Wit, Vanspringel, Wierzbicki et un Polle Geusens revenu de nulle part exerçaient une grosse pression sur Planckaert. Le débutant en Fiesta gardait la tête froide, s’offrant une grosse émotion au passage de l’épingle, lorsque Polle Geusens, qui l’avait piqué au freinage, percutait la voiture jaune. Wierzbicki profitait de la situation pour prendre le meilleur sur le Belge, qui remportait malgré tout le classement belge devant Vanspringel et Huart.  

 

Avec cette victoire, Planckaert a offert la coupe du vainqueur dans le Ford Dealer Team Championship à FordStore Feyaerts. Nathan Vanspringel l’a emporté sans le moindre problème chez les Juniors, devant De Backer – lui aussi revenu de nulle part – et Alexander Borgmans.   

 

Junior Planckaert: “Je ne me rends pas bien compte de ce qui m’arrive ! Je devrais être heureux, car je termine 1er du classement belge, mais en même temps, je ressens de la frustration, car dans le dernier tour, j’ai été percuté par un autre concurrent (Polle Geusens lui a fait le freinage et est allé s’excuser auprès de Junior après coup, NDLR) à l’épingle, ce qui m’a in extremis privé de la victoire au classement général. Je n’oublierai pas de sitôt ce week-end. Après mon accident de moto, je n’aurais jamais pensé être en mesure de jouer la victoire dès mon retour. Je voulais avant tout finir la course et terminer le plus haut possible au classement. Que j’aie été en mesure de prester aussi solidement est le fruit du parfait encadrement assuré par FordStore Feyaerts et Bert Longin, et pour ce week-end, j’ai également pu profiter des services de Hans Saenen et Frank Thuriaux comme mes coaches. Résultat : j’en veux plus !’’   

 

Cette fois, Milan De Laet (boîte) ne terminait pas la course, tandis que Kenny Herremans était victime d’un bris de roue dans le dernier tour. Comme prévu dans le règlement, ils étaient classés et marquaient quelques points. Nathan Vanspringel qui a engrangé 17 unités en terminant deuxième, le pilote Ford Vanspringel reste solide leader du championnat (124). Herremans (117) est toujours deuxième, mais il doit commencer à se méfier de Milan De Laet (109), Philippe Huart (92) et Tomas De Backer (85). (Vincent Franssen)

 

PROVISIONAL: Résultat Race 1: Wierzbicki, 15 tours; 2. L. de Wit; 3. De Laet; 4. N. Vanspringel; 5. De Backer; 6. Herremans; 7. Planckaert; 8. Geusens: 9. Olejniczak; 10. De Witte; 11. Barewijk: 12. Huart; 13. Kosterman; 14. Borgmans; 15. G. Vanspringel; 16. Land; 17. Cox; 18. Grinwis; 19. Coekelbergs; 20. Van Loo; 21. Van de Craats. 

 

PROVISIONAL: Résultat Race 2: 1. Wierzbicki, 13 tours; 2. Planckaert; 3. N. Vanspringel; 4. L. de Wit; 5. Huart; 6. Van Loo; 7. Olejniczak; 8. De Backer; 9. Borgmans; 10. Van de Craats; 11. Land; 12. De Laet; 13. Cox; 14. Barewijk; 15. Grinwis; 16. Herremans; 17. De Witte; 18. Kosterman; 19. G. Vanspringel; 20. Geusens 



yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2021 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet