logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Forfait frustrant pour Corentin Starck aux FIA Hill Climb Masters 2018

Divers 13/10/2018


 

Ce n'est pas un grand secret, il est plus facile de percer en circuit ou en rallye dans notre plat et petit pays. Et ce n'est pas que l'absence de montagnes qui complique la vie, ou plutôt les montées, des adeptes de cette discipline très complète qu'est la côte. Véritable passionné se donnant un maximum de chances pour arriver au sommet, Corentin Starck a été aidé cette saison par la fédération régionale du sport automobile francophone afin de faire partie des jeunes espoirs reconnus par l'ADEPS (Administration de l'Education Physique et des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles). Avec cette aide destinée aux sportifs ambitieux dont le potentiel est évident, le licencié de l'East Belgian Racing Team a pu se concocter un joli programme international.

 

L'objectif annuel, ou plutôt de deux années, de Corentin, était clairement les FIA Hill Climb Masters disputés cette année sur la côte de Gubbio en Italie. "Cette année, mon programme mixait des courses internationales en Europe et en France avec quelques côtes belges afin d'être sélectionné pour les Masters, explique le pilote. Malheureusement, une grosse sortie de route à Saint-Ursanne a mis fin à ma saison. Le châssis de ma nouvelle Osella est fortement touché et le prix demandé pour la reconstruire est très élevè, trop pour en valoir le coup, en fait. Même si beaucoup ont essayé de faire des miracles, les conditions n'étaient pas optimales pour s'aligner ce week-end. Cette course, c'était l'épreuve à ne pas rater, mais je ne préfère pas m'aligner pour faire de la figuration. Nous reviendrons plus forts ! Et en attendant, on va soutenir notre petit pays qui n'est malheureusement pas assez représenté face aux autres nations. Certaines fédérations sortent vraiment de gros moyens pour mettre en avant notre discipline. J'espère que notre fédération nationale intensifiera son support à l'avenir."

 

Malgré une saison 2018 compliquée, Corentin veut retenir le positif : "Rouler avec la nouvelle Osella PA21 en deux litres était un fameux challenge. L'auto a du potentiel mais encore quelques soucis de fiabilité. Néanmoins, quand nous n'en avons pas rencontrés, j'ai amélioré tous mes chronos signés avec l'ancienne Norma. Au niveau des résultats, nous sommes restés aux avant-postes dans la terrible catégorie deux litres et la victoire à Glasbach, lors de la manche du Championnat d'Europe en Allemagne, reste mon meilleur souvenir. Au général en Belgique, mes deux deuxièmes places à Alle-sur-Semois et Sainte-Cécile prouvent que je ne cesse de me rapprocher des prototypes trois litres, comme celui de Jacques Marchal, le nouveau champion belge. Vu les dégats sur l'Osella, je fais un maximum pour être présent en 2019 sur une voiture compétitive et je ne remercierai jamais assez mes partenaires actuels qui me font toujours confiance : AHRS Group, Auto-Service Luxembourg, l'ASAF, la Carrosserie Ludo, Ban de Laviot, RS Bois et bien sûr Florexpo."

 

Affaire à suivre donc... ce que nous ferons ! (Vincent Franssen & Com / Photos Nicolas Millet)



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet