logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

GP Belgique : émouvante première victoire pour Charles Leclerc

Monoplace 01/09/2019


 

Il y est parvenu... au terme d'un week-end assombri par l'accident fatal à Anthoine Hubert en Formule 2. Charles Leclerc a permis à Ferrari d'entamer de la meilleure des façons la seconde partie de saison et d'enfin décrocher la victoire en dominant le Grand Prix de Belgique, avant de résister au retour de Lewis Hamilton (Mercedes). Malchanceux à Bahreïn, le Monégasque, qui a débuté sa carrière en compagnie du trio Hubert-Gasly-Ocon, a logiquement fait preuve de la plus grande retenue une fois sa Ferrari immobilisée au pied du podium spadois. Quelque part, il constitue le vainqueur parfait d'un week-end qu'on s'empressera néanmoins d'oublier, vu les circonstances. 

 

Sebastian Vettel (Ferrari) n'étant pas en mesure de 'matcher' la pointe de vitesse de Leclerc, les Mercedes en ont profité pour bondir aux 2ème et 3ème places. Jusqu'au-boutiste, Lewis Hamilton a tout donné, et avec un ou deux tours de plus, il aurait sans doute fait la jonction avec la Ferrari de tête. Il n'empêche, juste avant le rendez-vous de Monza, la Scuderia a gagné, et là est bien l'essentiel. 

 

Derrière les quatre leaders incontestés du Grand Prix, et vu l'abandon très précoce de Max Verstappen (Red Bull), planté dans le mur de pneus du Raidillon dès le premier tour suite à un contact avec Kimi Raïkkönen (Alfa Rome) au passage de la Source, la bagarre a fait rage, quand bien même un Lando Norris (McLaren) décidément impressionnant a longtemps fait cavalier seul en 5ème position... avant de voir sa superbe course s'écrouler dans l'avant-dernier tour. Il a tout de même été élu 'Driver of the Day'... Mince consolation. 

 

Surgit alors... Alexander Albon (Red Bul), remonté du fond de la grille de départ, qui s'est offert un peu de hors piste dans Kemmel afin de prendre le meilleur sur Sergio Perez (Racing Point) dans le dernier tour. Pas de doute, le Thaïlandais n'a pas loupé son entrée chez Red Bull ! On en reparlera... 

 

Les passes d'armes ont été nombreuses pour le gain des derniers points, Daniil Kvyat (Toro Rosso) prenant finalement la 7ème place devant Nico Hülkenberg (Renault), Pierre Gasly (Toro Rosso) et Lance Stroll (Racing Point). A noter le gros crash d'Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) dans le dernier tour, alors qu'il était dans les points, l'Italien perdant le contrôle de sa monoplace dans le Doubel Gauche. Plus de peur que de mal heureusement. 

 

Quant aux Haas, elles ont vécu un Grand Prix en enfer, Kevin Magnussen et Romain Grosjean subissant un nombre incalculable de dépassements, sans donner l'impression de pouvoir y faire quelque-chose. Le Danois et le Français terminent néanmoins devant les malchanceux Daniel Ricciardo (Renault) et Kimi Raïkkönen (Alfa Romeo), touchés dès le départ, et bien sûr les Williams de George Russell et Robert Kubica. 

 

Rideau sur un Grand Prix de Belgique terni par les événements de samedi après-midi. Et cap sur Monza, où le tandem Ferrari-Leclerc tentera de poursuivra sur sa lancée, avant une série de courses faisant moins la part belle à la puissance moteur. En attendant, la F1 avait rendez-vous avec l'histoire à Spa, avec une première victoire en carrière de Charles Leclerc. (Vincent Franssen / Photos Letihon.be)



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2019 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet