logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

GP Canada : Leclerc pénalisé, Verstappen déjà devant

Monoplace 18-06-2022


 

Qu’elle parait loin la victoire de Lewis Hamilton en 2019 lors du dernier Grand Prix du Canada. A cause du coronavirus, cela fait en effet trois ans que la F1 n’a pas posé les roues sur le circuit Gilles Villeneuve de l’Ile Notre-Dame à Montréal. Cette fois, c'est la bonne, mais pour son retour au Canada, une semaine après le Grand Prix d’Azerbaïdjan, le paddock a été copieusement arrosé par des averses diluviennes ; à tel point qu’on se demandait si le FP1 allait pouvoir se dérouler normalement.

 

Le soleil était cependant de retour lors la présentation du feu vert aux concurrents. Et d’entrée, les Red Bull, dans l’ordre Sergio Perez et Max Verstappen, se plaçaient aux avant-postes alors que tout le peloton roulait en pneus Mediums.

 

Il fallait attendre la demi-heure d’essais pour voir les pilotes chausser les pneus tendres et dégager une première hiérarchie. Max Verstappen établissait la première référence du week-end (1’15’’158), laissant Carlos Sainz (Ferrari) à 246 millièmes. Un excellent Fernando Alonso amenait son Alpine en 3ème position à 373 millièmes - une performance d’autant plus méritoire qu’il la signait en pneus Mediums - devant Perez et Leclerc à déjà une demi-seconde.

 

Un peu plus loin, les deux Mercedes de Russell et Hamilton, 6ème et 8ème, encadraient l’Aston Martin du héros local, Lance Stroll, le champion du monde anglais et le Canadien étaient crédités du même chrono. Vettel (Aston Martin) et Ricciardo (McLaren) complétaient la liste des dix pilotes à moins d’une seconde du leader.

 

Gasly (Alpha Tauri), 11ème, était le premier des autres et devançait Norris (McLaren), rapidement à pied après un souci mécanique, Albon (Williams), Tsunoda (Alpha Tauri), Ocon (Alpine), Bottas (Alfa Romeo) et Zhou (Alfa Romeo), tous à moins de deux secondes de Verstappen. Les dernières positions étaient occupées par Schumacher (Haas), pour une fois devant Magnussen (Haas) avec Latifi (Williams) intercalé.

 

Peu d’incidents sur cette première séance d’essais si ce n’est un contact de Tsunoda avec le mur de protection et la cascade d’une marmotte kamikaze qui choisissait de traverser la piste sans s’occuper des monoplaces à haute vitesse autour d’elle.

 

Max insiste

 

Dix minutes, trois tours rapides, en pneus Mediums, le dernier en dessous de la minute 14 secondes (1’14’’792) et la première place au classement : Max Verstappen (Red Bull) n’a pas trainé pour prendre le commandement de cette la séance d’essais du Grand Prix du Canada. Fernando Alonso (Alpine), brillant 2ème à ce moment, était déjà à 593 millièmes - en tendres - et Leclerc (Ferrari), lui aussi en tendres à 7 dixièmes.

 

A l’approche de la demi-heure d’essais, le Néerlandais, cette fois en tendres, enfonçait encore le clou (1’14’’127) et il fallait attendre un long moment pour voir le seul Charles Leclerc se rapprocher du leader du championnat à 81 millièmes.

 

Tous les autres étaient bien plus loin, à commencer par Carlos Sainz (Ferrari)à 225 millièmes, un étonnant Sebastian Vettel (Aston Martin) à 315 millièmes et un toujours placé Alonso à 416 millièmes.

 

Gasly (Alpha Tauri) 6ème à 7 dixièmes, Russell (Mercedes), Norris (McLaren), Ricciardo (McLaren) et Ocon (Alpine) complétaient le top 10 tout en restant dans la même seconde que Verstappen.

 

Perez (Red Bull) n’était que 11ème, à plus d’une seconde de son leader, et précédait six pilotes regroupés dans la même seconde : à savoir Stroll (Aston Martin), Hamilton (Mercedes), Magnussen (Haas), Schumacher (Haas), Zhou (Alfa Romeo) et Tsunoda (Alpha Tauri). Les Williams d’Albon et Latifi fermaient le peloton au-delà des deux secondes. Quant au malheureux Valtteri Bottas, victime d’un problème de boite de vitesses, il ne parvenait pas à boucler le moindre tour.

 

Rien à signaler dans cette séance, si ce n’est les 'tout-droit' de plusieurs pilotes dans le dernier virage. Certains comme Leclerc et Latifi respectant les règles de retour en piste, mais d’autres non à l’image de Vettel ou Gasly.

 

A noter qu’au fil de la séance, le ciel de Montréal devenait de plus en plus sombre, avant d’ouvrir ses vannes peu après la fin de cette première journée d’essais.

 

Ce samedi, la FP3 débutera à 19h00 et les qualifications de ce Grand Prix du Canada à 22h00. Avec un avantage à Red Bull, d'autant que Charles Leclerc a été pénalisé de 10 places sur la grille, après que Ferrari ait choisi de remplacer l'une des composantes électroniques du moteur du Monégasque. Voilà qui ne va pas arranger la situation de Leclerc au championnat... (René-Jean Labrique & Vincent Franssen) 



Spa Racing yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2022 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet