logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

GP Canada : Verstappen en pole, Alonso épatant

Monoplace 19-06-2022


 

Vendredi, la pluie s’était invitée au dessus du circuit Gilles Villeneuve dès la fin des essais libres 2. Elle était encore là pour la FP3, accompagnée d’une fraicheur étonnante vue d’Europe, pour détremper le tracé et compliquer la vie des pilotes. A ce jeu, Fernando Alonso (Alpine) montrait qu’il n’avait rien perdu de sa vélocité. Dans des conditions difficiles, l’Espagnol précédait Pierre Gasly (Alpha Tauri) et Sebastian Vettel (Aston Martin), de 53 et 55 millièmes, avec son équipier Esteban Ocon un peu plus loin. Un classement étonnant mais annonciateur de rebondissements pour les qualifications disputées dans des conditions identiques, voire pire, en début de Q1.

 

Verstappen en Q1…

 

Tous les pilotes chaussaient évidemment des pneus Full Wet pour offrir tout au long de la Q1 une hiérarchie qui variait de manière incessante. Mais au final, Max Verstappen (Red Bull) s’imposait dans cette Q1 (1 ‘32’’219), précédant Alonso (Alpine), Sainz (Ferrari), Magnussen (Haas) et Leclerc (Ferrari). A l’autre bout du classement, la déception était grande pour Gasly (Alpha Tauri) et Vettel (Aston Martin), 16ème et 17ème, pourtant très rapides dans la matinée. Autres déçus, les Canadiens qui ne brillaient pas à domicile avec Stroll (Aston Martin) devant Latifi (Williams). Dernier de cette Q1, Tsunoda (Alpha Tauri), déjà condamné à partir en dernière ligne.

 

… en Q2…

 

Avec une légère accalmie, plusieurs pilotes faisaient d’entrée le pari de chausser des pneus intermédiaires dès le début de la Q2. A commencer par Alonso, qui signait d’entrée un chrono référence (1’30’’910), juste avant qu’Albon (Williams) puis Perez (Red Bull) ne partent à la faute. Et si le Thaïlandais parvenait à repartir, le Mexicain restait sur place et imposait la présentation du drapeau rouge. A ce moment, les éliminés étaient Zhou (Alfa Romeo), Magnussen (Haas), Ricciardo (McLaren), Norris (McLaren) et Leclerc, qui avait décidé de ne pas repartir, lui aussi condamné au fond de grille. Tous en Intermédiaires, les pilotes disposaient de 8 minutes pour se départager. Devant, la bataille faisait rage mais le dernier mot restait à Max Verstappen (1’23’’746) qui devançait les autres pilotes d’au moins une seconde, avec Alonso, Russell (Mercedes), Sainz (Ferrari) et Hamilton (Mercedes). Belles surprises que les passages en Q3 des Haas de Schumacher et Magnussen et de l’Alfa de Zhou., respectivement 6ème, 9ème et 7ème.

 

A l’autre bout du classement, le premier éliminé avait pour nom Bottas (Alfa Romeo), 11ème, qui précédait Albon, Perez, Norris, en proie à des soucis mécaniques et Leclerc.

 

… et en Q3

 

Tous les pilotes repartaient en Q3 en Intermédiaires. Et dès son premier tour, Verstappen donnait le ton (1’22’’701), avec Sainz et Alonso à 3 et 4 dixièmes. A 4 minutes de la fin, Russell prenait le pari de monter des slicks. Mais il partait à la faute dans le virage 2.

 

Devant, Verstappen haussait encore le ton (1’21’’620 puis 1’21’’299) qui suffisait pour une nouvelle pole position. Toujours dans le coup, Alonso prenait à la 2ème place à 645 millièmes et Sainz à 797 millièmes. Le vétéran espagnol retrouve la première ligne dix ans après le Grand Prix d’Allemagne 2012.

 

Derrière Hamilton, 4ème, Magnussen et Schumacher amenaient les Haas à des exceptionnelles 5ème et 6ème positions. Ocon (Alpine), Russell, Ricciardo et Zhou complétaient les 5 premières lignes du Grand Prix du Canada dont le départ sera donné à 20 heures dimanche soir. (René-Jean Labrique)



Spa Racing yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2022 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet