logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

GP Italie : le rêve éveillé de Pierre Gasly !

Monoplace 06-09-2020


 

Pas moins de 24 ans après Olivier Panis, un Français a fait retentir la Marseillaise sur un podium de Formule 1, au terme d’une course rendue folle par la déroute des Ferrari. Et dire que ce Grand Prix d’Italie était promis aux Mercedes, avec Hamilton et Bottas en première ligne, loin devant leurs rivaux. Et pourtant ! Le Finlandais était le premier à se prendre les pieds dans le tapis, sous la forme d’un départ manqué, qui voyait Sainz (McLaren) le déborder avant la première chicane. Pire, il se faisait passer à l’approche de la Roggia par Norris (McLaren) et dans la foulée par Perez (Racing Point) et Ricciardo (Renault). Bref, Bottas était 6ème au premier passage, avec Stroll (Racing Point) et Verstappen (Red Bull) en embuscade derrière lui. Suivaient Ocon (Renault) et les Alpha Tauri de Gasly et Kvyat.

 

Devant, Hamilton n’en avait cure, qui s’envolait en tête sans difficulté. Le début de course, plutôt tranquille, était secoué par l’abandon de Vettel (Ferrari) qui perdait ses freins à plus de 300 km/h à l’approche de la première chicane, heureusement sans conséquence.

 

Au tiers de la course, un incident anodin sortait le paddock de sa torpeur. Magnussen abandonnait sa Haas à quelques longueurs de l’entrée des stands. Gasly et un peu plus loin dans le peloton Raikkonen s’arrêtaient pour changer leurs pneus, juste au cas où. Et justement, la Direction de Course sortait la Safety-Car. Un tour plus tard, Hamilton et bien plus loin Giovinazzi plongeaint à leur tour dans la pitlane. Mais aussitôt, ils étaient sous investigation puisque la pitlane est bel et bien fermée dans ces conditions. D’ailleurs, ils étaient les seuls, car les suivants de l’Anglais, Sainz et Norris entre autres, attendaient quelques boucles pour s’arrêter.

 

A la relance, Hamilton retrouvait son leadership, devant Stroll, Gasly et Giovinazzi. Mais les émotions n’étaient pas terminées puisque dès le premier passage dans la Parabolique, Leclerc, remonté lui aussi à la 5ème place, détruisait sa Ferrari dans le mur de pneus, imposant une nouvelle Safety-Car et même un drapeau rouge pour réparer les dégats. La course en était à son 27ème tour.

 

Stop & Go pour Hamilton !

 

Pendant l’interruption, les sanctions étaient tombées pour Hamilton et Giovinazzi : Stop & Go de 10 secondes, à effectuer dans les trois premiers tours après la reprise. Enorme !

 

Ce nouveau départ justement, arrêté, voyait Hamilton repartir devant, mais Gasly, 3ème sur la grille, débordait Stroll. Le Canadien perdait même deux places supplémentaires face aux deux Alfa Romeo. Sainz suivait devant Norris et Bottas.

 

Le leader de Mercedes s’arrêtait dès ce premier tour, laissant Gasly en tête, avec encore 16 tours au programme. Les premières boucles étaient très favorables au Français puisque si Giovinazzi s’arrêtait, Raikkonen jouait longtemps le ralentisseur, s’appuyant sur une belle vitesse de pointe.

 

Quand le Finlandais perdait pied, le chasseur derrière Gasly avait pour nom Sainz, qui avait passé Stroll. L’Espagnol de McLaren comptait 4 secondes de retard. Tour après tour, le pilote McLaren grappillait son retard, à coup de centièmes. A 13 tours du terme, l’écart était de 3 secondes et diminuait boucle après boucle. Dans les derniers tours, l’Espagnol jouait son va-tout, revenant tout près de Gasly avec une marge qui oscillait entre 1’’5 et 0"9.

 

Mais le pilote Toro Rosso, pardon, Alpha Tauri, avait encore un peu de ressource et gérait son avance jusqu’au bout pour signer, avec 415 millièmes d’avance, sa première victoire en F1. Il devenait le 13ème Français au palmarès de la F1. De son côté, l’écurie de Faenza signait son deuxième succès, 12 ans après celui de Vettel, déjà à Monza.

 

Derrière ce duo, Stroll accrochait la 3ème marche du podium devant Norris, Bottas, Ricciardo, et Hamilton, finalement 7ème après une folle remontée. Ocon, Kvyat et Perez décrochaient les derniers points distribués.

 

Au championnat, c’est le stand-by pour Hamilton, mais Bottas profite de l’abandon de Verstappen à mi-course pour reprendre la 2ème place au Néerlandais. (René-Jean Labrique)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet