logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

GP Sakhir : Sergio Perez de dernier à premier !

Monoplace 07-12-2020


 

Le début de course s’était passé des plus normalement. Sauf qu’à l’extinction des feux, Russell (Mercedes), idéalement placé à la corde, débordait son équipier Bottas, mal parti. Derrière, Verstappen (Red Bull), mieux parti, ne préférait pas tenter le diable dans un trou de souris. Bottas devait malgré tout s’employer pour conserver sa position face aux attaques conjuguées de Verstappen et Perez (Racing Point).

 

La course était perturbée dès le quatrième virage. Quand Leclerc (Ferrari) essayait de s’insérer dans un trou de souris et harponnait Perez ! Les deux monoplaces en perdition emmenaient avec elles la Red Bull de Verstappen ,qui n’avait pas d’autre choix que de se jeter dans le mur de pneus. Bien évidemment, la course était neutralisée pour évacuer les monoplaces.

 

A la relance, George Russell ne se laissait pas impressionner et reprenait la tête de la course, profitant d’une explication entre Bottas et Sainz (McLaren) pour filer à l’anglaise, creusant millième après millième un petit écart. Au 20ème tour, il avait quasiment 2 secondes d’avance. Vingt tours plus tard, son avance atteignait 2’’9.

 

Derrière, le duo Mercedes, Sainz était relégué à 11 secondes ; il précédait Ricciardo (Renault), Kvyat (Alpha Tauri), Stroll (Racing Point), Gasly (Alpha Tauri) et Ocon (Renault). Perez, bien remonté, évoluait en 8ème position.

 

Le Grand Prix se déroulait sans histoire jusqu’à son dernier tiers, quand les Williams, bien malgré elles, semaient le chaos. C’était d’abord Latifi qui, en abandonnant, entrainait une courte période de VSC. C’était surtout Aitken, le suppléant de Russell, qui touchait le rail à la sortie du dernier virage et perdait son aileron. Cette fois, la Safety-Car s’imposait.

 

C’est rare, mais Mercedes se prenait les pieds dans le tapis en tentant un double arrêt, sans doute inutile. Russell, loin devant son équipier, s’immobilisair le premier. Et si en apparence, tout se passait bien pour Russell, Bottas perdait un temps incroyable, quand ses mécaniciens ne trouvaient plus ses pneumatiques.

 

Le pire était à venir quand Mercedes demandait à Russell, à priori chaussé de mauvaises gommes, de s’arrêter à nouveau. Du même coup, Perez, qui avait poursuivi sa remontée, débordant Sainz et Ricciardo dans les stands, puis Stroll et Ocon sur la piste, se retrouvait en tête devant Ocon, Stroll, Bottas et Russell.

 

A la relance le Mexicain filait en tête. Mais le spectacle était derrière quand un peu plus loin, Russell attaquait victorieusement Bottas par l’extérieur au virage 6. Euphorique, Russell débordait dans la foulée Stroll, puis Ocon, avant de s’attaquer à Perez en tête de la course, 3’’5 devant lui.

 

Mais il était dit pour l’Anglais qu’il était maudit aujourd’hui à Barhein, quand à 8 tours de la fin, il était victime d’une crevaison et devait s’arrêter une nouvelle fois.

 

Une aubaine pour Perez, qui cette fois se retrouvait loin devant un peloton groupé Ocon, Stroll, Sainz, Ricciardo Albon, Kvyat et Bottas en perdition.

 

Le Mexicain n’avait plus qu’à dérouler jusqu’à l’arrivée en priant que cette fois, son moteur tienne jusqu’au bout. Pour sa 190ème tentative, Perez passait donc en tête sous le drapeau à damier pour la première fois de sa carrière.

 

Le classement n’évoluait pas derrière lui, avec le premier podium d’Ocon, la 3ème place de Stroll, qui devançait Sainz, Ricciardo, Albon, Kvyat, Bottas et Russell et Norris.

 

Inutile de préciser que Racing Point fait une excellente affaire dans l’optique du championnat Equipes. (René-Jean Labrique)

 



yaco oil

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2021 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet