logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

GP Turquie : et le ciel sauva... Lance Stroll !

Monoplace 14-11-2020


 

Ce sont des conditions pires que lors des essais libres que les pilotes ont affrontées au début de la séance qualificative du Grand Prix de Turquie. Avec une pluie persistante et un revêtement toujours aussi glissant. D’où une nouvelle fois des tête-à-queue, des sorties de piste et même deux drapeaux rouges : le premier était initié par la pluie, qui imposait l’interruption de la séance pendant une quarantaine de minutes. Le second par la sortie de Grosjean à 3’30’’ de la fin. De quoi faire passer des sueurs froides dans le dos de nombreux pilotes, Verstappen et Leclerc, par exemple, 15ème et 16ème au moment de la première interruption.

 

Si Esteban Ocon (Renault) se montrait le plus rapide dans les premiers tours, il rentrait dans le rang dans les ultimes minutes. Et une nouvelle fois, Max Verstappen (Red Bull) signait le meilleur temps (1’57’’485) loin devant son équipier, un étonnant Raikkonen (Alfa Romeo) et le reste du peloton, emmené par les deux Ferrari. Si Hamilton passait de justesse (14ème), les Haas de Magnussen et Grosjean (16ème et 19ème), les Williams de Russell (18ème) et Latifi (20ème) et l’Alpha Tauri de Kvyat étaient logiquement éliminées.

 

Comparativement, la Q2 se passait sans histoire sur une piste en amélioration et des temps qui tombaient au fil des tours. A ce jeu, Verstappen se montrait intouchable (1’50’’293) réléguant son équipier à presque 2 secondes et Hamilton à 2’’5. La bonne surprise venait des Alfa Romeo, qualifiées en 5ème et 8ème positions (Giovinazzi devant Raikkonen). La mauvaise des éliminations des McLaren (Norris 11ème et Sainz 13ème), des Ferrari (Vettel 12ème devant Leclerc 14ème) et de Gasly (15ème). Ceci sans le moindre drapeau jaune tout au long de la séance.

 

Dans ces conditions toujours piégeuses, la Q3 accouchait d’une grille de départ incroyable. Où pour la première fois de la saison, ni Hamilton, ni Bottas n’accrochait la pole position  Mais surprise, c’est Lance Stroll (Racing Point) qui parvenait à exploiter au mieux ses gommes intermédiaires (1’47’’765) et débordait Verstappen pour 29 centièmes. Le Canadien s’élancera donc demain en tête du paquet, 23 ans après son compatriote Jacques Villeneuve.

 

Dominateur depuis le début du week-end, Max Verstappen était pour la première fois devancé, lui qui décidait de rentrer aux stands pour échanger ses pneumatiques maxi-pluie, alors qu’il était sur un rythme qui devait le conduire vers la pole.

 

Sergio Perez, longtemps meilleur chrono, complétait la performance des Racing Point en prenant la 3ème place. Derrière Albon et Ricciardo, Hamilton (6ème) signait quant à lui sa plus mauvaise performance de la saison. Le Britannique devançait Ocon (Renault), Raikkonen (Alfa Romeo), Bottas (Mercedes) et Giovinazzi (Alfa Romeo). Pour la grille de départ sans doute la plus surprenante de la saison.

 

Précisons que le classement de ces essais qualificatifs est encore provisoire, puisque de nombreux pilotes sont sous enquête après avoir signé leur chrono sous drapeau jaune.

 

Le Grand Prix de Turquie, 14ème manche de la saison, démarrera demain matin à partir de 11 heures. Et sauf rebondissement, il devrait couronner pour la septième fois Lewis Hamilton, qui, s’il devance Bottas de 8 points, égalerait du même coup les sept titres de Schumacher. (René-Jean Labrique)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet