logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Grand Prix Emilie Romagne : septième titre Constructeurs de rang pour Mercedes

Monoplace 01-11-2020


 

Et à la fin, c’est Lewis Hamilton qui gagne ! A Imola, l’affaire paraissait pourtant mal engagé pour le champion du monde en titre. Car dès le départ, pendant que Bottas filait en tête, il s’était fait déborder par Verstappen et avait même dû s’employer pour garder Gasly derrière lui. Pendant le premier tiers de la course, le trio de tête roulait dans cet ordre. Mais l’arrêt anticipé de Verstappen imposait à Bottas de couvrir la stratégie du Néerlandais. Le Finlandais ressortait devant son rival, mais il laissait la voie libre à Hamilton en tête de la course. Le Britannique n’en demandait pas tant pour aligner les tours rapides - alors que Bottas peinait en pneus durs - et se ménager une avance presque suffisante pour jouer la première place.

 

Mieux encore, l’abandon d’Ocon (Renault) et une courte période de VSC offrait au Britannique l’occasion de changer ses gommes sans perdre beaucoup de temps. Et logiquement, il ressortait devant le duo Bottas-Verstappen et filait devant.

 

Derrière Hamilton, Bottas, handicapé, on le saura après la course par un débris de Ferrari sous sa voiture, peinait pour résister à Verstappen. Une première fois, le Finlandais effectuait une petite erreur ; mais Verstappen était un peu loin. La seconde (43ème tour) était la bonne et le Néerlandais, bien mieux sorti à Rivazza, s’imposait un kilomètre plus loin au premier freinage.

 

Derrière ce trio, avec Gasly (Alpha Tauri) rapidement contraint à l’abandon (mécanique), la quatrième place était d’abord occupée par Ricciardo (Renault) avant de tomber dans l’escarcelle de Perez (Racing Point), qui retardait longtemps son arrêt pneumatiques pour progresser depuis la 10ème position qu’il occupait au premier tour. Ricciardo roulait donc en 5ème place devant Leclerc, Albon, Kvyat et les deux McLaren.

 

La course semblait figée quand Verstappen était victime de l’explosion de son pneu arrière-droit à la première chicane (51ème tour). Un abandon qui imposait la sortie de la Safety-Car. Tous les pilotes en profitaient pour repasser par la voie des stands pour changer de pneus. Tous sauf Ricciardo qui retrouvait la 3ème position derrière les intouchables Mercedes.

 

A la relance, à six tours de la fin, Hamilton et Bottas refilaient en tête, suivis à quelques longueurs par Ricciardo. Derrière, c’était la bagarre avec un peloton compact d’où sortait Kvyat (Alpha Tauri) après deux dépassements incisifs sur Perez et Leclerc. Le Russe revenait même au contact de Ricciardo, sans pouvoir réellement le menacer.

 

Leclerc (5ème) résistait jusqu’au bout face à Perez. Sainz et Norris amenaient leurMc Laren au 7ème et 8ème rangs, devant les deux Alfa Romeo de Raikkonen et Giovinazzi. Le Finlandais a même longtemps occupé la 4ème place, avant d’être le dernier à s’arrêter. A noter l’abandon de Russell (Williams) pendant la période de Safety-Car, alors qu’il était 10ème, et la faute d’Albon qui partait en tête-à-queue dans l’emballage final alors qu’il visait de gros points.

 

Loin devant, Hamilton mettait un point d’honneur à signer le meilleur tour dans la dernière boucle, parachevant sa 93ème victoire, la 9ème de sa saison, et le 7ème titre constructeurs consécutif de Mercedes. Chapeau ! (René-Jean Labrique)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet