logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

IndyCar : Sato gagne à Portland, Dixon et Rossi pour le titre

Monoplace 03/09/2018


 

Scott Dixon (Ganassi Racing) a bien cru perdre la tête au championnat au virage numéro deux ce dimanche à Portland. Ayant été mêlé bien involontairement au crash impliquant Marco Andretti (Andretti Autosport), Graham Rahal (Rahal Letterman Lanigan Racing) et Ed Jones (Ganassi Racing), il s’en sortait avec un minimum de dégâts sur sa monoplace. Remis de ses émotions, le quadruple champion IndyCar repartait au combat. Conscient qu’il pouvait compter sur une formation parfaite dans l’exercice des arrêts au stand, la course n’allait cependant pas être un long fleuve tranquille. Il devait à nouveau faire face à l’imprévu sous forme d’une pénalité pour vitesse excessive en rejoignant les stands. Avec sang froid, Dixon allait finalement signer un inespéré top 5 qui le rapproche d’un cinquième titre. A présent nanti d’un retard de 29 points, Alexander Rossi (Andretti Autosport) aurait pu, aurait dû être le bénéficiaire des malheurs du Néo-Zélandais. Mais une erreur des stratèges d'Andretti Autosport a peut-être précipité les événements en défaveur du jeune Américain. Celui-ci aurait tort de baisser la garde, puisque la mise de Sonoma sera doublée. Même s'il suffira à Dixon de terminer juste derrière Rossi pour s’emparer du titre, un incident ou accident pourrait le priver d’un championnat plus que jamais à sa portée. Loin des comptes d’apothicaires auxquels se sont livrés les protagonistes au sacre, Takuma Sato (Rahal Letterman Lanigan Racing) a signé une superbe victoire après s’être élancé en fond de grille. Après un succès sur un tracé urbain Long Beach, un deuxième aux 500 Miles d’Indianapolis, le Japonais a inscrit son nom pour la première fois sur un circuit routier. Bonne 2ème place pour Ryan Hunter-Reay (Andretti Autosport). Après avoir détruit sa monoplace au cours de la troisième séance d’essais libres, les mécaniciens du Dale Coyne Racing ont réussi à non seulement réparer la bête blessée  de Sébastien Bourdais en un temps record, et le Manceau allait les récompenser par une splendide 4ème place sur la grille de départ. Ce dimanche, au terme d’une course intelligente, le dernier vainqueur à Portland - en 2007 - terminait à une probante 3ème place. Bonne 6ème position pour Simon Pagenaud (Penske Racing), parti 22ème. Excellent 9ème, Pietro Fittipaldi (Dale Coyne Racing) est toujours convalescent, mais son courage est récompensé par un premier top 10 en IndyCar. (Patrick Six)

 



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet