logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Inter-Environnement Wallonie invite au boycott du Salon de Bruxelles !

Divers 05/12/2019


 

Ceux qui sont des habitués de la tranche matinale de La Première en radio n'ont sans doute pas manqué ce jeudi le délicieux moment que constituait l'interview de Monsieur Alain Geerts, responsable Communication et Mobilité à Inter-Environnement Wallonie. Il y était question de Salon de l'Auto et des SUV (Sport Utility Vehicles), dans la foulée d'un article publié sur le site d'Inter-Environnement Wallonie. 

 

Pour faire court (l'interview est disponible dans son intégralité sur Auvio), Monsieur Geerts estime qu'il faut mettre un terme à certaines formes de publicité automobile - surtout pour les véhicules 'les plus agressifs et les plus lourds', traduisez les SUV - et qu'un public responsable doit boycotter le prochain Salon de l'Auto de Bruxelles, dont la campagne de marketing débute précisément en cette veille de Saint-Nicolas. 

 

Qu'Inter-Environnement Wallonie, réputé pour son discours bien carré quand on aborde la question de l'environnement, fustige la catégorie de voitures la plus vendue actuellement, c'est son droit. Illustrer son propos en abordant le cas de la présentation du Cybertruck de Tesla, ultime délire d'Elon Musk, c'est pousser le délire un peu loin. Que le célèbre entrepreneur américain imagine un monde où la mobilité passe par des engins de guerre, ou assimilés, ne regarde finalement que lui, et chacun est libre d'en penser ce qu'il veut. Après tout, le garçon est né au pays de Schwarzi... 

 

Dans son raisonnement qui consiste à dire que la pub pour les SUV, cela devrait être interdit, Inter-Environnement Wallonie met en fait des balises à la liberté individuelle. Car oui, Monsieur Geerts, il existe des gens qui rêvent encore devant une automobile, qu'elle soit sportive, ancienne, technologiquement avancée, etc. Et c'est leur droit absolu et le plus strict de rêver. C'est aussi leur droit d'acheter une Porsche, une Ferrari, ou tout autre voiture de caractère s'ils en ont envie. Brasser de l'air pour que cette liberté soit bridée, c'est allé loin. Trop loin selon nous.  

 

Par ailleurs, ces fameux SUV, ne sont-ils pas la parfaite vitrine des avancées technologiques de ces dernières années ? Le mode de propulsion hybride n'est-il pas de plus en plus répandu dans les entrailles de ces véhicules ? Or, cette technologie hybride, elle est en phase avec la préservation de l'environnement, non ? Et ces véhicules, ils consomment et polluent de moins en moins, non ? Ou alors, on n'a rien compris depuis le début... 

 

Inter-Environnement Wallonie précise aussi qu'avec la multiplication des SUV dans nos villes, les piétons sont plus que jamais en danger. Cela n'engage toujours qu'elle. En effet, ces SUV ne concentrent-ils pas les dernières avancées de la technologie, notamment en termes de sécurité ? Notamment par rapport aux usagers faibles ? Donc non, pour nous, les SUV ne sont pas plus dangeureux que d'autres types de véhicules. 

 

Le discours d'Inter-Environnement Wallonie nous laisse perplexe. Car nous continuons à croire que se focaliser sur les 'grosses autos' du marché, tout comme pointer du doigt ces 'anciennes' chouchoutées par des passionnés (on ne parle pas ici des 'épaves' utilisées aux seules fins de profiter des avantages fiscaux de la place 'O'), c'est mener une opération de communication bien hasardeuse. Et si on parlait davantage du transport des marchandises ? De ces avions omniprésents au-dessus de nos têtes et qui sont plus accessibles que jamais au grand public ? De ces bateaux qui croisent sur toutes les mers du monde ? 

 

Au-delà de ces différents points, c'est l'atteinte à la liberté du citoyen qui nous heurte ici. Le Wallon paye déjà taxes et impôts dans des proportions démesurées, devrait-il aussi la mettre en veilleuse au moment de faire l'acquisition d'un véhicule, voire de se rendre au Salon de l'Auto ? Ce qui reviendrait à dire 'sois beau, paye et tais-toi'. Un peu fort, non ? 

 

Ultime réaction à l'interview de Monsieur Geerts. Qui prétend que l'industrie automobile, grande pourvoyeuse d'emplois, pourrait aisément disparaître et être relayée par l'industrie de la mobilité douce et les transports en commun. Ce qui ne va pas être facile à démontrer... 

 

Alors, non, Monsieur Geerts, rouler en automobile, SUV ou pas, n'est pas un crime. Du moins pas encore. Et le jour où cela le deviendra, faudra penser à agrandir les prisons. Ce qui offrira d'ailleurs de nouvelles perspectives d'emplois... Et ne venez pas nous interpréter le célèbre couplet des transports en commun remplaçant les automobiles, car nous vous ressortirons la contine du rat des villes et du rat des champs...  

 

Voilà, Monsieur Geerts. Ces quelques lignes n'auront sans doute aucune valeur à vos yeux. Elles se veulent seulement le pendant de votre prose matinale sur les antennes de la RTBF. Au plaisir de vous croiser lors de la Journée Presse du Salon, Monsieur Geerts... (Vincent Franssen)  



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet