logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

La Ville d'Anvers part en guerre contre toutes les voitures anciennes !

Historic 04/03/2017


 

Certes, il est grand temps de soigner notre bonne vieille planète. Oui, il convient de réduire autant que faire ce peut la pollution en nos basses contrées. Ne pas l'entendre, c'est faire preuve d'une certaine forme d'extrémisme. Il en existe une autre, tout aussi pernicieuse, qui consiste à exagérer... dans l'autre sens ! C'est ainsi que plusieurs grandes villes se laissent tenter, les unes après les autres, par les zones à basse émission.

 

C'est le cas d'Anvers, où se tient ce week-end l'Antwerp Classic Salon. Un sacré paradoxe quand on sait que la cité portuaire gérée par un certain Bart De Wever vient clairement de partir en guerre contre les automobiles du temps d'avant, ayant pris la décision d'interdire sans exception tous les véhicules ayant atteint un âge situé entre 30 et 40 ans, sans exception aucune. Concrètement, cela signifie que les propriétaires ne peuvent plus sortir leurs véhicules anciens des garages. 

 

Avant toute chose, il convient de parler d'une vaste hypocrisie. L'impact des voitures anciennes sur l'environnement peut et doit être qualifié de négligeable. D'autant que la plupart de ces automobiles ne sont pas gavées au diesel. En outre, dans la zone à basses émissions d'Anvers, des anciennes, il y en a un millier... grand maximum, qui ne sortent du garage qu'avec une évidente parcimonie. 

 

Résultat : la FBVA, Fédération Belge des Véhicules Anciens, qui veille aux intérêts des amateurs d'oldtimers, a décidé de réagir de manière légale. Après avoir essayé, via plusieurs négociations et la mise en ligne d'une pétition, d'obtenir une exception totale pour les voitures à partir de 30 ans d'âge, non sans souligner que la norme des 40 ans dont il est question à Anvers ne repose sur aucun fondement juridique, la fédération a décidé d'aller plus loin. 

 

Elle a fait appel à un bureau d'avocats renommé, afin d'obtenir des conseils au sujet de l'impact juridique d'une telle décision, en plus d'envisager les mesures pouvant être prises. 

 

"Les arguments avancés sont très favorables aux propriétaires d'anciennes, pour les raisons suivantes, explique Peeter Henning, CEO de la FBVA. Il est en effet question d'un dépassement de pouvoir, avec la création d'une réglementation écologique dont les conséquences dépassent les zones à basses émissions, ce qui revient à 'cloîtrer' les oldtimers présents dans ces zones. Il convient aussi de parler de violation du principe d'égalité, puisque la règle des 40 ans est purement arbitraire et ne repose sur aucune base juridique. Ensuite, on pointe l'absence d'un rapport d'impact environnemental (RIE), qui pourrait signifier que toute zone à basses émissions serait en fait illégale. Enfin, les avocats parlent d'expropriation déguisée de biens mobiliers, puisque les oldtimers n'ont plus le droit d'être utilisés, et leurs propriétaires perdent la jouissance du droit de propriété."  

 

Comme annoncé lors d'une conférence de presse ce samedi... à Anvers, la FBVA demande simplement que l’on respecte le patrimoine historique automobile, le droit de propriété et les règles juridiques lors de instauration d’une zone à faibles émissions. La FBVA a dès lors donné mission au bureau d’avocats d’envoyer par recommandé une mise en demeure à la Ville d'Anvers et à la Région flamande et, si nécessaire, elle engagera d'éventuelles procédures devant le tribunal. Et la fédération d'annoncer qu'elle continuera à mettre tout en œuvre afin d’atteindre son objectif, à savoir une exception totale pour les voitures anciennes à partir de 30 ans d’âge.

 

Que faire, sinon encourager cette initiative de la FBVA. Avant de s'attaquer de manière si radicale aux nuisances provoquées par les voitures anciennes, ne faut-il pas raison garder ? Que valent une poignée de vieilles automobiles par rapport à un avion traversant l'espace aérien belge, décollant de Bruxelles, Charleroi ou Liège ? Certes, économiquement, le marché de la voiture ancienne est moins juteux que celui des transports en général. Nos politiciens, race qui n'a pas nécessairement le vent en poupe ces derniers temps, n'ont-ils donc rien d'autre à faire que de s'intéresser au cas de ces vaillantes représentantes du patrimoine automobile ? On le répète, prendre des décisions aussi radicales, dans une ville qui ne l'est pas moins, c'est faire preuve d'une certaine forme d'extrémisme. Il est vrai que, jusqu'il y a peu, Bart De Wever ne possédait pas de permis de conduire...

 

Avec nos modestes moyens, nous assisterons et soutiendrons donc la FBVA dans sa quête de statut d'exception totale pour les véhicules de plus de 30 ans. Au nom de notre passion commune.

 

N'hésitez pas à réagir et à partager... (Vincent Franssen) 



R Tech

11/06/2016 Montée Historique de Forêt Trooz : la vidéo officielle

Communication & TV Production

-----

© SpeedActionTV 2017 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet