logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Le 'M' de Bomerée a battu des records pour sa 61ème édition

Divers 29/08/2019


 

Reprise en force de la saison des courses de côte ce dimanche 25 août du côté de Charleroi. Devant un public venu en masse, plus de 120 pilotes en ont décousu sur les courbes du célèbre M de Bomerée. De là où il est, on peut affirmer que Sébastien Bousman, décédé au début de cette année, a pris beaucoup de plaisir à assister, ce dimanche, à 'son' épreuve. A l’occasion de laquelle tous ses collègues du comité organisateur lui ont rendu un hommage appuyé : modification du nom de l’épreuve, ensemble des coupes à son effigie, vibrant discours et un trophée particulier portant son nom remis à une autre cheville ouvrière du club, Roland Devin, le vice-président. L’émotion était donc de mise dimanche soir à l’heure de la remise des prix aux concurrents, nombreux à être venus eux aussi pour saluer la mémoire de leur ami !

 

122 pilotes au départ !

 

Avec pas moins de 122 concurrents au départ (40 RACB et 82 ASAF), l’épreuve carolo a en effet établi un nouveau record dans l'ère moderne de la course de côte qui vient s’ajouter au score réussi par Sy en début de saison avec 107 concurrents pour une épreuve exclusivement ASAF. De quoi se dire que tout n’est pas perdu pour la discipline dans notre petit pays ! Surtout que la qualité était de mise. Notamment dans la septième manche du championnat de Belgique dominée par deux pilotes de référence au volant de machines mythiques…

 

S'alignant aujourd'hui épisodiquement, le multiple champion de Belgique Jean Schmits n’a toujours pas l’intention de remettre le couvert de manière plus assidue. Par contre, il a repris goût à la victoire et, à Montigny-le-Tilleul, a signé au volant de sa Ralt F3000 un troisième (et dernier en 2019…) succès consécutif cette saison, interdisant à quiconque de songer à le précéder, y compris son dauphin, le Français Anthony Loeuilleux, vainqueur de la manche inaugurale à Felenne avant de se faire moins présent dans notre pays. Quelque part, c’est son compatriote Jacky Gourdet, 3ème ici, qui a pris sa place, lui qui est bien parti pour succéder brillamment à l’ex-propriétaire de son proto Norma M20F et champion de Belgique en titre, Jacques Marchal !

 

Classé 6ème avec sa petite Van Diemen Formula X, celui-ci s’est non seulement immiscé parmi des monoplaces et protos tous plus performants mais est, en outre, bien parti pour terminer sur le podium du championnat. L’autre performance du jour est venue de Pascual Perez qui, avec son Norma 2 litres, a échoué au 4ème rang pour 0"2 face à la version 3 litres de Gourdet, devançant toutefois nettement Daniel Allais, vainqueur des F3.

 

8ème, Philippe Fusillier poursuit l’apprentissage de son Norma 2 litres après 27 ans de F3, tandis qu’en dépit d’une petite touchette, le maestro des décos de casques, Dimitri Perpete, 12ème, s’est nettement imposé dans la classe CM13 dans des chronos pas ridicules du tout, au volant de son original Jema 630… à vendre. Qu’on se le dise, en plus le prix est sympa !

 

En catégorie 1, le public n’a eu d’yeux une nouvelle fois que pour la Citroën Xsara WRC de Philippe Dewulf, monstre de puissance et d’efficacité, sans concurrence actuelle dans notre pays. Pourtant, derrière, le ramage vaut le plumage aussi ! Surtout dans le chef de Loïc Cordier, très en verve sur le 'M' avec sa Porsche 997 pour résister jusqu’au bout (0"02) à la Mitsubishi Evo6 de Martin Bach, leader du championnat mais aussi à la Lamborghini Huracan ("toussotante" en première montée) du Luxembourgeois Nicolas Brebsom.

 

Tout aussi belle fut la lutte pour la 5ème place et la victoire en Classe E1-8 entre la propulsion de Cazzoli et la traction de Schwilden. Deux belles machines, très propres, deux excellents pilotes, très sympas et… 0"03 de mieux, au final, pour l’Opel Kadett GT/E ex-Derivière qui a enfin devancé la Peugeot 205 GTI ! Notez qu’aucun des deux n’a pu faire de tourisme, collés au train qu’ils étaient par un Christophe Le Nouvel qui est parvenu à glisser sa Citroën AX GTI une dizaine de centièmes de seconde derrière les précédents et 30 centièmes devant l’autre Porsche GT3 de Johny Swinkels... Nicolas La Valle, 9ème, a bien géré la concurrence pour s’imposer en E1-9 face aux excellentes Opel de Cartiaux (une bonne vieille Commodore qui a de la ressource) et Ciuca (Kadett GT/E). Bien que nettement distancée par une certaine AX en E1-7, la Fiesta ST du duo Soisson-Prickaerts fait montre d’un vrai potentiel, tandis que tous nos encouragements vont à Michelle Swinnen. Pensez un peu qu’il y a 5 mois, la jeune dame ne possédait même pas le permis de conduire et, qu’aujourd’hui, elle partage avec Stéphane Pétré une grand-mère encore fort désirable, la Porsche 935 ex-DVDG ! Si certaines courbes sont hésitantes (vous avez déjà essayé, vous, avec un sac à dos made in Stuttgart, millésime 1978 ?), les 385 chevaux n’effraient pas la dame qui réussit de sacrées envolées ! Dommage ce petit souci électrique en seconde montée, puis ce repos anticipé, contraint et forcé (pour préparer sa garde de nuit comme ambulancière…).

 

ASAF : Dubois… puis Gilles !

 

Non, Christophe Le Nouvel n’est pas invincible ! Alignant une belle série de six succès depuis Vresse, le pilote à l’AX, pourtant sur ses terres, a dû composer avec la concurrence ce dimanche. D’abord avec Olivier Dubois, qui a signé le meilleur temps absolu en première montée, mais qui a connu ensuite de nouveaux soucis de transmission jusqu’au bris d’un cardan sur sa Lotus Elise au départ de l’ultime montée, devant se contenter finalement de la plus petite marche du podium. Ensuite avec Francis Gilles, qui a exploité tout le potentiel de sa Ford Escort Cosworth pour se montrer le plus rapide dans les deux autres montées et signer un succès amplement mérité.

 

Notez que Christophe, avec son score encore amélioré par les 98 points de ce premier accessit, peut largement voir venir au championnat. Les risques, ce sont les autres qui doivent les prendre pour le battre !

 

Il aurait aussi été intéressant de suivre la prestation de Jean-Baptiste Lavaux, déjà brillant 3ème tant à Sainte-Cécile qu'à Grandcourt. Malheureusement, la mécanique de sa Renault 5 Turbo Cévennes a cette fois refusé de l'aider dans sa tâche...

 

4ème et 1er en 2-8 avec sa Porsche 996 GT3, Alain Cricus, le champion en titre, continue sa course poursuite après avoir pris le train en marche cette année.

 

Complétant le top 5 et emmenant aussi le peloton, Michel Dubois, 'le père', n'a pas molli lui non plus pour garder l'avantage sur Benjamin Defesche (6ème) et Laurent Tholbecq (7ème) qui se sont férocement disputés une Classe 3-12 largement représentée aux avant-postes avec, encore, Steve Fafra (8ème) et Fabien Bury (9ème). Nicolas Hennequart a complété le top 10 juste devant les beaux vainqueurs de Classe que sont Liborio Vancheri (11ème) en 2-7 avec sa Clio 3 RS face à Grégory Brenta et sa Peugeot 306 et Anthony Rochez (13ème) en 2-6 au volant de son Opel Corsa.

 

Un peu plus loin, Andy Denis (22ème) s'est facilement mis hors de portée de Guillaume Meunier (27ème) en 2-5 tandis que Thierry Beguint (3-10), Philippe Denis (1-3), Marc Devaux (1-2) et Laurent Grégoire (3-9) ont également remporté leur catégorie.

 

Du côté des voitures de compétition, Julien Vandeput a brillé, remportant son cinquième succès de la saison à domicile, en tenant à distance son pote Grégory Straga mais aussi Florian Collard, qui évoluait sur le BRC CM09 Evo paternel. Derrière ces trois-là, une impressionnante série de 10 kart-cross qui ont ravi les spectateurs avec un nouveau succès (après celui de l'an passé) de Marc Philippens devant Damien Herbiet et Joseph Ferro. A noter encore la 7ème place de Martyn Ferket avec un nouveau kart-cross '4WD' inscrit en 4-15 et la participation de 13 voitures en Histo-Démo (catégorie non chronométrée).

 

On terminera en regrettant le comportement de certains spectateurs, peu ou pas respectueux des consignes de sécurité, ce qui a contraint la direction de course à interrompre à plusieurs reprises le déroulement de l'épreuve. Navrant...

 

La prochaine épreuve ASAF-FWB aura lieu ce dimanche 1er septembre à Richelle à l'occasion du Mémorial Yves Feilner. Le prochain rendez-vous national est fixé, lui, le 8 septembre à Houyet. (Vincent Franssen & Com / Photos Rupteur Mag & Fred Zielonka) 



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2019 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet