logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Le TCR Benelux plus que jamais sur les traces du TCR Europe

Circuit 10/04/2019


 

Dans moins de trois semaines, le TCR Benelux débutera sa quatrième édition sur le Hungaroring, dans la banlieue de Budapest. Après avoir vécu deux ans en solitaire, la compétition des plats pays pour voitures de tourisme a évolué en 2018 en rejoignant le TCR Europe. Concrètement, une attribution spécifique de points est prévue au sein du peloton et cinq des sept épreuves de la compétition européenne figurent dans le calendrier Benelux : le Hungaroring fin avril, Hockenheim fin mai, Spa-Francorchamps début juin, Barcelone fin septembre et la finale à Monza mi-octobre. Pour participer au TCR Benelux, deux conditions rentrent en ligne de compte : il faut être licencié dans l’une des trois fédérations du Benelux (le RACB, la KNAF ou l’ACL) ou rouler au sein d’une équipe elle-même licenciée dans un de ces pays.

 

"Le chiffre va évoluer, car nous attendons encore quelques bonnes surprises, mais plus de dix concurrents ont déjà confirmé leur engagement, se réjouit Cédric Hennau, le promoteur du championnat. C’est une bonne nouvelle, car cela signifie que nous commençons déjà la saison avec plus de participants que l’an dernier ! Tout le monde sait que 2018 fut une année de transition et qu’il fallait trouver une nouvelle manière de fonctionner. La collaboration avec les promoteurs du TCR Europe se passe très bien et chacun y trouve son compte. Grâce au TCR Benelux, nous amenons quelques participants en plus dans le peloton du TCR Europe et, dans certains cas, certains pilotes décident même d’élargir leur programme en intégrant les deux épreuves européennes qui ne sont pas reprises dans le calendrier Benelux. Ce fut par exemple le cas avec Gilles Magnus, le lauréat du Volant RACB National Team. En 2019, nous aurons l’occasion de mieux mettre en avant le TCR Benelux et nous nous réjouissons à l’idée de débuter la saison."

 

Champion l’an dernier avec le Français Jean-Karl Vernay (mais sous l’appellation Leopard Lukoil Team), le Team WRT remet son titre en jeu avec deux voitures plutôt qu’une ! Vice-champion fin 2018, le Belge Maxime Potty retrouvera l’équipe de ses débuts avec une Volkswagen Golf GTI TCR et un objectif très clair : coiffer la couronne en fin de saison. L’équipe belge alignera aussi une deuxième voiture, mais une Audi RS 3 LMS TCR cette fois, pour l’Uruguayen Santiago Urrutia. Issu de la monoplace, celui qui fut deux fois vice-champion en Indy Lights découvrira les courses pour voitures de tourisme. Mais il ne vient pas pour faire de la figuration.

 

Au moins deux autres pilotes défendront les couleurs des quatre anneaux. Portant les couleurs du RACB National Team, Denis Dupont et Gilles Magnus seront les fers de lance de Comtoyou Racing. Alors que le pilote de Braine-le-Château jouit déjà de trois saisons d’expérience en TCR, dont la campagne 2018 au niveau mondial, l’Anversois de 19 ans aura tout à découvrir des courses pour voitures de tourisme.

 

Ce ne sera évidemment pas le cas de Tom Coronel ! Le Néerlandais de 47 ans est un épicurien du sport automobile, mais il a résolument tourné sa carrière vers les voitures à essuie-glaces depuis 2001 déjà. Depuis le début, il est donc un ardent défenseur de ce TCR Benelux. Engagé sur une Honda Civic TCR, l’ex-Champion du Japon de Formule 3 pourra compter sur l’expérience de Boutsen Ginion Racing, la structure qui avait permis à Stéphane Lémeret et Benjamin Lessennes de décrocher les deux premiers titres du TCR Benelux en 2016 et 2017. Notons toutefois que, pour cause de week-end commun avec le FIA WTCR, Tom Coronel sera remplacé à Budapest par Stéphane Lémeret lui-même. 

 

Licenciée en Belgique, la structure JSB Compétition repart elle aussi pour un tour dans le TCR Benelux avec pas moins de trois voitures. Le patron-pilote Julien Briché sera de nouveau engagé sur une Peugeot 308 TCR et il compte bien améliorer sa 3ème place finale de l’an dernier. Le Nordiste emmènera avec lui sa jeune protégée, Lilou Wadoux. À 18 ans à peine, la pilote d’Amiens affiche déjà un palmarès très intéressant dans les Rencontres Peugeot Sport. Sa promotion sur une 308 TCR sera donc à suivre de près ! Enfin, c’est aussi chez JSB Compétition que l’on retrouvera la deuxième féminine du peloton, Marie Baus Coppens. Déjà vue l’an dernier en TCR Benelux, celle-ci disposera toujours d’une Cupra León TCR, mais désormais équipée d’une boîte de vitesses séquentielle.

 

Comme annoncé ce jour, DG Sport Compétition sera de la partie avec une Peugeot 308 TCR pour le Français Aurélien Comte. En profitant de l'expérience du FIA WTCR, la lionne issue des ateliers de Theux pourrait d'emblée bondir. A suivre de près... 

 

Comme cela avait été le cas l’an dernier, le Grand-Duché de Luxembourg sera lui aussi représenté au sein du TCR Benelux grâce à l’équipe Autodis Racing. En collaboration avec Target, la formation dirigée par Marco Graas alignera deux ténors des courses pour voitures de tourisme sur des Hyundai i30 N TCR. Le jeune Slovaque Mat’o Homola, qui avait déjà roulé sur une Opel dans le TCR Benelux en 2017 avant de disputer le FIA WTCR en 2018, fera son retour dans la compétition européenne… et Benelux par la même occasion. Le deuxième pilote de la structure luxembourgeoise sera le Serbe Dusan Borković, sur le podium final du TCR Europe l’an dernier et assurément l’un des favoris cette année.

 

Voilà pour un premier tour d’horizon des forces en présence… tout en sachant que cette liste devrait encore gonfler dans les prochains jours. Cela nous promet donc une saison 2019 intéressante à plus d’un titre pour le TCR Benelux ! (Vincent Franssen & Com)



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2019 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet