logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Le protocole Covid du RACB va entraîner le retour des spectateurs sur les rallyes

Rally 26-08-2020


 

Il est beaucoup question de l’organisation de rallyes et autres courses de côte ces dernières semaines, les règles édictées par les différents Conseils Nationaux de Sécurité faisant logiquement naître de nombreuses questions chez les organisateurs et promoteurs. Dans les rangs du Royal Automobile Club of Belgium, et plus précisément du RACB Sport, on a pris le problème à bras le corps dès l’instant où l’hypothèse d’une présence du public sur les différentes épreuves s’est concrétisée. En a résulté la rédaction d’un protocole à l’attention des organisateurs de rallyes et de courses de côte. Ce protocole a été présenté aux différents organisateurs dès le début du mois d’août, et il est désormais validé par les autorités compétentes.

 

"Il s’agit d’un grand pas en avant, qui fixe les règles à respecter par les organisateurs de rallyes et de courses de côte dans le cadre de la crise sanitaire, explique Xavier Schene, responsable du RACB Sport. Il est clair que ces contraintes pourraient en décourager certains, ce qui s’est traduit par plusieurs annulations ces dernières semaines. Dans le contexte actuel, et sous réserve d’évolution de la situation sanitaire, les règles énumérées dans le protocole sont les seules qui permettent à une épreuve avec du public de réellement avoir lieu. Il n’y a pas si longtemps, le sport automobile était totalement à l’arrêt. Il peut désormais reprendre, mais pas à n’importe quel prix…"

 

De manière succincte, le protocole validé par les différents Ministres régionaux des Sports, à savoir Mesdames et Monsieur Glatigny, Weykmans et Weyts, demande à tout organisateur d’établir un protocole propre à son épreuve, détaillant l’implémentation des principes établis dans le document du RACB Sport, récemment validé. Le protocole relatif à chaque épreuve devra de son côté être validé par les autorités communales concernées et compétentes, en accord avec le(s) ministre(s) compétent(s).

 

Contrôle du nombre de spectateurs

 

L’un des points les plus importants du protocole soumis par le RACB Sport est le contrôle du nombre de spectateurs. "Ces règles visent à satisfaire les exigences du Conseil National de Sécurité, et ainsi démontrer que ces activités ne peuvent être assimilées à des événements de masse, interdits, poursuit Xavier Schene. L’objectif n’est donc pas d’entraver les organisateurs, mais bien de permettre l’organisation de rallyes et de courses de côte en rendant ces événements accessibles à un nombre limité de spectateurs. Il va de soi que cette base de travail est adaptable en fonction de la situation au moment de l’événement."

 

De manière concrète, chaque spéciale de rallye et parcours de course de côte comprendra une ou plusieurs zones spectateurs, en fonction de la longueur de la spéciale. Le nombre de spectateurs autorisé par zones sera de 400. Ceux-ci auront l’obligation de respecter les gestes barrières, de porter un masque, de s’être enregistré préalablement et d’avoir acheté en ligne leur ticket d’accès à ladite zone, avec obligation d’accepter la collecte de données en lien avec le E-tracing. Les spectateurs pourront avoir accès à une seule zone par jour, aucune boisson alcoolisée ne pourra être vendue dans les différentes zones spectateurs, et une prise de température sera organisée aux différents points d’accès de chaque zone.

 

Signalons que les zones de départ et d’arrivée ne seront pas accessibles aux spectateurs ni au personnel d’assistance. Les parcs d’assistance ne seront pas ouverts aux spectateurs, seuls les officiels, les participants, les riverains se rendant à leur domicile et les services techniques divers y étant autorisés. Au sein de chaque team, un maximum de 4 personnes sera autorisé par voiture engagée, en plus du pilote et du copilote. Pour les structures engageant plusieurs voitures, ce nombre sera ramené à 3 personnes maximum.

 

Il est du devoir des organisateurs et promoteurs d’informer clairement le public des règles en vigueur. En cas de non-respect des zones spectateurs, la spéciale concernée ou le parcours sera annulé. Il est acquis que les spectateurs se présentant sans accréditation ne seront pas autorisés.

 

Vivre et rouler avec le Corona... 

 

"Le sport automobile suscite un engouement populaire qui ne se dément pas, souligne Valérie Glatigny, Ministre des Sports à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les courses ont des retombées économiques et médiatiques importantes pour les localités concernées. Je me félicite de la bonne collaboration avec le RACB, qui a pris rapidement les devants pour permettre aux sports moteurs de reprendre leurs droits, et de doter les organisations de balises claires permettant d’assurer la sécurité des participants et des spectateurs sur les spéciales."

 

"Ces règles peuvent paraitre strictes et parfois frustrantes, mais l’objectif est bien de permettre autant que possible l’organisation d’épreuves de types rallye ou course de côte, commente Michael Devoldere, porte-parole du cabinet de Ben Weyts, Ministre flamand des Sports. Il nous faut apprendre à vivre avec le corona, et donc tout mettre en œuvre pour que l’activité sportive, dont les sports mécaniques, puissent reprendre. Ce protocole offre des perspectives positives pour l’avenir. C’est le prix à payer pour pouvoir assouvir sa passion. En ces temps perturbés, il nous faut faire preuve de réalisme, et pour nous, ces règles en lien avec les rallyes et les courses de côte le sont…"

 

"Tout le monde est soumis à une pression considérable dans cette situation sans précédent, et je me réjouis de tout cœur que le monde sportif – et dans ce cas concret les sports mécaniques – puissent un peu souffler et redémarrer, enchaine Isabelle Weykmans, Ministre des Sports en Communauté germanophone de Belgique. Il est vrai que les décisions et les règles du protocole semblent parfois contraignantes et pas toujours dans la logique de ce que nous avons connu avant la crise sanitaire. De mon point de vue, je me réjouis de l’engagement et de la réflexion du monde sportif, qui a fourni un travail de titan avec ce protocole qui pourra rendre le sourire à tous les passionnés de belles cylindrées."

  

S’il est évident que les rallyes d’aujourd’hui ne seront plus organisés de la même manière que par le passé, qu’on se le dise, ce protocole assure la tenue d’épreuves au cours des prochains mois, ce qui permettra à tous, concurrents, fans et autres, de prendre un maximum de plaisir en garantissant la sécurité de chacun. (Vincent Franssen)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet