logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Legend Boucles : Kris Meeke leader avant d'attaquer la forêt !

Historic 01/02/2020


 

Comme attendu, la pluie a été la principale invitée de la première étape des Legend Boucles @ Bastogne 2020. Dès le premier tronçon du jour, Les Eoliennes, le ton était donné avec la sortie de route spectaculaire de l’Allemand Georg Berlandy (Opel Kadett GT/E), contraint d’en rester là avec une route avant-droite arrachée, mais aussi le bris de cardan du jeune Français Nicolas Ciamin (BMW M3) à la réception d’un jump, qui perdait d’emblée toute chance de s’illustrer, avant de pouvoir reprendre part à l’épreuve et assurer le show !

 

Déjà leader le samedi soir l’an dernier, Fred Caprasse (Ford Escort MK2) prenait la première partie de la journée à son compte, dominant Kris Meeke (Ford Escort MK2)… avant d’être victime d’une crevaison lors du deuxième passage dans Les Eoliennes, ce qui permettait au Britannique de prendre les commandes de la course avant une étape aussi dominicale que forestière, qui sera une nouvelle fois décisive, comme le veut une autre tradition.

 

Si l’on attendait Mikko Hirvonen (Ford Escort MK2), Adrian Fernémont (Ford Escort MK2) ou Cédric Cherain (Ford Escort MK2) dans le top 3 provisoire, c’est Gino Bux (Ford Escort MK1) qui faisait sensation en multipliant les bonnes performances, de quoi le maintenir en 3ème position devant le Champion de Belgique des Rallyes Adrian Fernémont et un Cédric Cherain victime d’une crevaison dans Vaux-sur-Sûre. En fin d’étape, des ennuis d’essuie-glace entraînaient une dégringolade au classement de Bux, également sous le coup d’une pénalité pour non-respect de la moyenne d’une Slow Zone. A confirmer ce dimanche matin. 

 

Quant au vainqueur 2019 Mikko Hirvonen, il rencontrait des soucis d’embrayage, affinant au fil des RT la mise au point de la nouvelle monture de l’équipe DB-R. Le meilleur est sans doute à venir. 

 

Ce qui signifie que les outsiders de cette première journée ont fait très fort, à commencer par les excellents Christophe Daco (Ford Escort MK2), Stefaan Stouf (Ford Escort MK1) et Fred Bouvy (Porsche 911), qui pointent tout trois devant Mikko Hirvonen, au même titre qu’Yves Matton (Porsche 911). Ils conservent pour l’heure le meilleur sur un Harold de Hemptinne (Ford Escort MK2) qui attend avec impatience les tronçons forestiers, prenant la mesure de Romain Delhez (Opel Kadett GT/E), du local Frédéric François (Ford Escort MK2) et d’un Bernard Munster (Porsche 911) ralentis par des soucis de freins. Pas de chance par contre pour Sébastien Bedoret (Skoda 130 Groupe B), victime d’un bris de cardan dans le RT5, ni pour Renaud Verreydt (Ford Escort MK1), qui a rencontré des soucis de boîte en début de deuxième boucle.

 

Blerot-Dauby déjà en tête en ‘Challenger’ !

 

Du côté de la catégorie ‘Challenger’, où la moyenne à respecter est de 80 km/h, les BMW ont clairement pris cette première étape à leur compte, les 323i de Pirot-Bodet et 325i de Blerot-Dauby luttant à couteaux tirés pour la tête du classement, à tel point qu’après le huitième tronçon du jour, les deux bavaroises étaient gratifiées d’un temps identique ! Hélas, la 323i E21 de Pirot-Bodet disparaissait des classements en début de soirée, ce qui signifie que Charles Blerot et Antoine Dauby, qui l’avaient déjà emporté en ‘Challenger’ l’an dernier, attaqueront la seconde étape en position de leaders, bénéficiant d’un avantage de 91,00 sur l’Audi Quattro d’un autre local, Luc Caprasse, de retour du Rallye de Monte-Carlo, avec Tony Kairis à ses côtés. Dans le top 3 depuis assez tôt dans la journée, Dimitri Van Hove et Lionel Windeshausen (Alfa Romeo GTV6) ont confirmé la mainmise régionale de la catégorie, devançant ce samedi soir la Porsche 911 de Pascal et Germain Moutschen, ainsi que la Peugeot 205 GTI de Victor Burtomboy et Joanny Grandjean.

 

 

Totale incertitude en ‘Classic 60’ !

 

S’il est une catégorie où tout reste toujours possible le deuxième jour de course, c’est bien le ‘Classic 60’. Depuis le début de l’étape, les leaders se sont succédé, les meilleurs spécialistes de la Régularité rivalisant pour la tête, avec Schoonbroodt-Gehlen (Ford Escort MK1), victimes par la suite de ‘soucis électriques’, Weiller-Meunier (BMW 1602), Lambert-Lambert (BMW 2002 Ti), mais aussi Alexandre Delhez et Benoît Deflandre (Ford Escort MK1). Médaillés d’argent l’an dernier, ces jeunes loups ne profitaient pas bien longtemps de leur beau maillot jaune, des soucis d’embrayage puis de boîte de vitesses les incitant à ranger leur bolide à l’ovale bleu… jusqu’à demain !

 

Ce samedi soir, sous réserve de modification du classement suite à l’application de l’une ou l’autre pénalité, Patrick et Joseph Lambert tenaient le bon bout, entraînant dans leur sillage immédiat Claude Ninane et Christophe Simon (Opel Kadett C), les doubles vainqueurs en titre Marc Van Dalen et Julien Minguet (Ford Escort MK2), idéalement positionnés, Eric Piraux et Catherine Monard (Renault 11 Turbo), Johan et Joppe Gitsels (Porsche 911 SC), mais aussi les régionaux Jonathan Georges et Elisabeth Fagnant (Peugeot 205 GTI).

 

Du côté de la catégorie ‘Classic 50’, Michael et Noah Bartholemy (Porsche 911 S) ont fait le break par rapport à Georges et Stéphanie Tomsen (BMW 325i). Le duo eupenois semble tenir le bon bout, bien décidé à ouvrir le palmarès de ce classement réservé aux purs et durs de la Régul’ à moyenne plus basse. 

 

C’est à 8h56 que le tronçon marathon des Hautes-Virées débutera, avec au programme du début de matinée plus de 38 kilomètres à travers la forêt. En un mot comme en cent, tout reste à faire sur le front des Legend Boucles @ Bastogne 2020… (Vincent Franssen / Photos Letihon.be)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet