logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Les histoires de Speed Action : les coulisses agitées d'un somptueux hommage à Jacky Ickx

Divers 14-05-2020


 

On reprend le fil de nos histoires de Speed Action avec un événement plutôt récent, puisqu'il a eu lieu en 2018, mais qui renvoie à un passé oh combien prestigieux ! La story d'un coup médiatique et populaire visant à rendre hommage à un certain Jacky Ickx dans le cadre du Grand Prix de Belgique. Et vous allez voir que pour Jean-Pol Piron, célèbre partenaire de nombreux pilotes, et les personnes qui l'ont soutenu, rien n'a été facile... Plongée dans les coulisses du sport auto... 

 

"On me connaît surtout dans le milieu pour être le Président du Club des V et du Stars Rallye Télévie où j'ai pris la lourde succession de Willy Braillard, créateur de ce bel événement. Mais dans le secteur automobile, on me connaît avant tout comme 'Monsieur Aquamass'. Très jeune, j'ai compris que je devais choisir entre le sport automobile et mes activités professionnelles et en tant que passionné, je suis devenu tout naturellement sponsor. J’ai financé tout ce qui était possible dans les années '90 à 2000, du Procar à la F1, sans oublier bien sûr les rallyes raid, et ce, avec d’énormes satisfactions. Le logo bleu turquoise de ma société s’affichait sur de nombreuses voitures en Procar et sur les casques et combis de nombreux pilotes et amis. Que de souvenirs ! Permettre à Vanina Ickx d'avoir un premier volant, de plus aux côtés de Stéphane De Groodt, sponsoriser tous les ténors de l'époque tels que Didier de Radiguès, Jean-Michel Martin, Marc Duez, Fred Bouvy, Eric Bachelart... Je faisais également partie de l’aventure menant Eric van de Poele jusqu’en F1, instiguée par la défunte agence Palmarès et soutenu également par Daniel Peeters, sans oublier les 500 Miles d'Indianapolis et notre ami Eric Bachelart en qualif. Et puis, bien sûr, quel fabuleux souvenir qu'être aux côtés de Jean-Michel Martin deux années de suite au Rallye d'Egypte, Rallye des Pharaons repris de main de maître par Jacky. Pur moment de bonheur....souvenir indélébile.

Je pensais avoir tout vu, tout vécu, lorsque je me suis mis en tête de fêter les 50 ans de la première victoire de Jacky Ickx en Formule 1. J’ai la chance de compter parmi mes amis ce grand seigneur de la course. Alors, quoi de mieux que de le faire reprendre le volant en lever de rideau du Grand Prix de Belgique 2018 à Spa-Francorchamps, devant des tribunes archi-combles ? Jacky m'a rapidement donné son accord et on a pu compter sur la complicité de Paolo Barilla pour nous prêter sa sublime Ferrari 312B. L’ex-pilote Minardi a en outre eu la générosité de prêter sa belle auto avant de la remettre dans la livrée du Grand Prix de Belgique 1970, avec le #27 porté par Jacky cette année-là. Au début, malheureusement, le projet n’a pas suscité beaucoup d'enthousiasme, que ce soit parmi les sponsors ou les instances officielles. Y compris mon ami Pierre Van Vliet m'a dit laisse tomber... Chose à ne jamais faire ! Sans bailleur de fonds et avec tant d'avis négatifs, je me suis retrouvé bien seul. Heureusement que j'ai pu compter sur la complicité d'Etienne van Eyll et d'Alain Charlier qui m'ont aidé dans la mesure de leurs moyens. J'ai réellement compris ce jour-là ce qu'était un 02 ! Mais peu m'importait, le but était de remercier Jacky et de lui rendre ce qu'il nous avait donné au cours de sa longue carrière.

Le premier moment mémorable a eu lieu dès l’arrivée du camion de Motortecnica. Les embûches se sont succédé. Le camion arrivant 10 minutes en retard d'Italie, les portes du circuit sont donc restées fermées jusqu'à la fin de la journée. Sympa ! Cela m'a permis de faire connaissance avec Stefano Calzi, qui s'est occupé de la voiture et a géré la rénovation de cette sublime Ferrari 312B. Après avoir mangé un merveilleux plat de pâtes Barilla - bien sûr - dans l'espace motor-home du camion, nous avons décidé de montrer le bout du museau de la voiture à un essaim de spectateurs qui nous avaient encerclés. Fin de journée, nous avons enfin pu pénétrer dans l'enceinte du circuit et nous nous sommes dirigés vers le box 42, à côté du stand Alfa Romeo, qui servait d'ailleurs de placard de fortune tant à McLaren qu'à Alfa. Nous avons déchargé le matériel, rangé la belle italienne dans son abri pour la nuit en pensant déjà à l'engouement qu'allait provoquer la démonstration de Jacky le dimanche. C'est à ce moment que les gens de Spa Grand Prix nous donnèrent l'ordre de bouger le camion malgré l'accord obtenu par Jacky auprès de la FOM. Après de nombreux palabres, et pour des raisons techniques évidentes, nous ne l'avons pas fait et pour cause, maladroit comme je suis... j'avais égaré les clés du camion ! 

 

Et puis vint le grand jour : rendez-vous avec Jacky, Vanina et quelques amis au Roannais où Jacky est bien sûr chez lui pour un petit-déjeuner dès 7 heures du matin. Puis direction le box 42; grand moment de bonheur que d'être entre nous. Jacky, Kadja, Moko, Pierre, Patrick, Vanina, Stefano... C'était vraiment séquence passion. 

13 heures : le 12 cylindres boxer de la Ferrari rugit dans la pitlane et Jacky s’installe à son volant. Attirés par le bruit, plusieurs membres du personnel d’Alfa Romeo, que nous avions en voisin, mais aussi Marc Gené, Marcus Ericsson, Fred Vasseur entre autres, viennent nous rendre visite. Il est prévu de couvrir trois tours du circuit pour cette démonstration hors normes... Retour sur terre avec la Ferrari #27 arrêtée dans le Pit-Walk au milieu de tous les VIP qui ont aussitôt congratulé et pris des photos de notre ancien pilote. L’espace d’un instant, on se serait cru à l’arrivée d’un Grand Prix de Formule 1 de l’époque ! La FOM a finalement improvisé une interview de Jacky à même la pitlane avant de le laisser repartir vers notre box. Le tout se terminant dans le motorhome de la FIA pour une coupe de champagne bien méritée, afin de fêter ça !

Ce week-end restera comme l’un des plus beaux souvenir de ma carrière de mécène du sport automobile. Quand on voit le plaisir de Jacky, l’engouement populaire et les retours de la presse qui ont multiplié les articles au sujet de cette démo, l’énergie et les moyens que j'y ai consacrés ont été largement récompensés. Voilà qui est totalement 'raccord' avec mon leitmotiv fétiche : par passion et par procuration
."

 

Merci à Jean-Pol Piron pour cette tranche de vie. Comme quoi, dans le milieu de la F1, rien ne va de soi, même pas un hommage au plus grand pilote belge de tous les temps dans le cadre du Grand Prix de Belgique. 

 

Si vous aussi vous souhaitez nous envoyer un souvenir, une anecdote, un billet d'humeur en lien avec 'votre Francorchamps', avec une petite photo pour illustrer le tout, une seule adresse mail : vfranssen@cybernet.be. A très vite... (Vincent Franssen / Photos Letihon.be & DR)   .



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet