logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Liège-Rome-Liège : cette nuit qui peut faire peur... à tort !

Historic 19/04/2018


 

C’était l’une des caractéristiques majeures du Marathon de la Route à l’époque : les concurrents y roulaient aussi bien de jour que de nuit, ce qui transformait toute participation en réelle performance ! S’il est bien sûr impensable de vouloir renouer avec les difficultés du temps passé, le concept de conduite de nuit a néanmoins été introduit dans la version actuelle du Liège-Rome-Liège. Avec, pour entamer les débats, un départ le samedi soir (21h30) depuis Spa, pour une première étape s’achevant le lendemain dimanche sur le coup de 17 heures ! Un second exercice nocturne, plus ramassé dans le temps, débutera après un dîner au légendaire Col du Turini le mercredi 13 juin, avec une arrivée peu après minuit du côté de Sanremo.

 

Autant ne pas le cacher, ces tronçons de nuit font peur à certains concurrents potentiels, qui ne se sentent pas en mesure d’affronter l’obscurité dans le cadre d’une telle épreuve. "Primo, il est intéressant de constater que parmi les concurrents présents l’an dernier, aucun ne s’est plaint de ces tronçons de nuit, explique Jean-François Devillers, l’organisateur. Pour cette édition 2018, on a voulu aller plus loin, en rendant la chose encore plus acceptable. Qu’on se le dise, on ne va pas rouler 20 heures non-stop ! Il y aura des pauses, pas le moindre CH le dimanche matin, et les concurrents vont pouvoir disputer cette première étape à leur rythme."

 

"Il faut garder à l’esprit qu’un Liège-Rome-Liège, ce n’est pas comme un rallye dans les Ardennes, enchérit Joseph Lambert, responsable du parcours. Il ne s’agit pas d’une succession de tests de régularité et de liaison. Durant la première nuit, des pauses de 30 à 45 minutes sont proposées, et du potage y est servi lors d’une d’entre elles. Rien n’empêche par ailleurs le copilote de prendre le volant, et encore moins de s’arrêter pour se reposer. Ceux qui ont envie de dormir trois heures dans un hôtel au Grand-Duché de Luxembourg ou ailleurs pourront le faire, puisque cette étape initiale doit être bouclée dans une fourchette horaire assez large de 20 heures."

 

Un équipage avisé en valant au moins deux, voilà quelques précisions qui pourraient en décider quelques-uns à se laisser tenter par le Marathon de la Route… (Vincent Franssen)



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet