logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Rally di Roma Capitale : Lukyanuk domine, Munster et Molle satisfaits

Rally 26-07-2020


 

A l’issue des six premières spéciales du Rally di Roma Capitale, c’est le Russe Alexey Lukyanuk qui mène confortablement l’épreuve devant la référence italienne que représente Giandomenico Basso. Du côté de nos compatriotes, si Renaud Jamoul était une des premières victimes de l’épreuve, Grégoire Munster et Amaury Molle ont terminé la journée en beauté.

 

Comme attendu, le premier rallye international post-Covid était chaud dans tous les sens du terme. Bouillants, les pilotes étaient très nombreux à partir à l’erreur sur des spéciales très sales au fil des passages. Première victime de la journée, Andreas Crugnola se loupait trop vite avec sa Citroën C3 R5. Dans la suivante, c’est Adrien Fourmaux qui secouait solidement notre compatriote Renaud Jamoul après plusieurs tonneaux à haute vitesse avec leur Ford Fiesta R5 MKII. Sorti en qualifications vendredi, Filip Mares repartait ce matin grâce à ses mécanos que le Tchèque ne remerciait pas trop en partant à la faute dès la première spéciale. Néanmoins, et contrairement à d’autres, il terminera néanmoins ce samedi à la 11ème place du général. A l’issue de cette première journée, la liste des abandons comptait déjà une petite vingtaine de victimes dont la majorité suite à un excès d’optimisme.

 

Lukyanuk étonnant et bien devant

 

Toujours à 100% (et parfois un peu plus), le Russe tenait bon jusqu’au bout avec sa C3. Dès la première spéciale, Alexey collait 5’’8 à Craig Breen (Hyundai i20 R5 en pneus MRF) et un dixième de plus à Basso (VW Polo GTI R5). Très impressionnant, Lukyanuk et son nouveau copilote signaient les six meilleurs temps du jour, dont le premier à moins de 4 secondes de la Hyundai WRC de Dani Sordo dans les 13,4km du premier juge de paix du jour, Pico-Greci. Parti premier sur la route, Oliver Solberg (Polo R5) effectuait une très bonne journée derrière Alexey et Craig malgré la perte de ses lunettes en spéciale… Simone Tempestini plaçait la première Fabia R5 au pied du podium, 5 secondes devant Fabian Kreim dont l’assistance de sa Polo est assurée par l’équipe belge de BMA.

 

Du côté de nos compatriotes, le fils de Bernard Munster, Grégoire, terminait la journée en beauté en remontant à la 8ème place. Malgré un début de journée plus délicat au niveau des réglages, le Junior accompagné de Louis Louka effectuait une excellente deuxième boucle avec deux 6èmes temps, dont le dernier à 55 centièmes au kilomètres du scratch. Lui aussi Junior mais en ERC3, Amaury Molle était une nouvelle fois auteur d’une course très intelligente. Septième (premier avec une 208 R2 d’ancienne génération) sur 13 engagés en Junior dans la première spéciale, le Namurois copiloté par le Français Florian Barral finissait la deuxième boucle avec le 4ème meilleur temps à trois reprises. Il rejoignait Fuiggi à une inespérée et méritée 4ème place, par ailleurs 43ème du général sur les 67 concurrents encore classés.  

 

Venu préparer la reprise du WRC, Dani Sordo était surpris par Pierre-Louis Loubet qui découvrait pour sa part le comportement de la Hyundai i20 WRC dans l’annexe Rally Stars Roma Capitale. Même s’il rencontrait quelques soucis durant la journée, l’Espagnol était le premier à reconnaître l’aisance du jeune Français. Derrière eux, 'Pedro' se faisait également plaisir sur une Fiesta WRC de dernière génération. Même s’il évoluait à une officieuse 33ème place tout confondu, l’Italien était certainement un des hommes les plus heureux sur ses terres. (Alexandre Peeters)



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet