logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Retentissante victoire de BMA au Balkan Classic Rally

Historic 28/09/2018


 

Programmé du 18 au 22 septembre, le Balkan Classic Rallye avait une fois encore tous les ingrédients d’une épreuve d’endurance réservée aux anciennes voitures de compétition. Avec plus de 2000 kilomètres de chemins et de pistes en Bulgarie, la navigation était une autre donnée essentielle. Présent au départ avec pas moins de cinq voitures, quatre Porsche 911 et une Ford Escort MK1, BMA affichait de grandes ambitions en dépit de la présence des redoutables Datsun 240 Z de Geoff Bell et Andrew Siddall… "C’est vraiment une épreuve magnifique, avec des organisateurs qui font tout pour regagner la confiance de concurrents qui avaient été quelque peu refroidis par son côté cassant il y a deux ans, explique Bernard Munster. De gros efforts ont été faits pour rendre le parcours plus accessible aux anciennes, et si certains tronçons exigent la plus grande prudence, pouvoir évoluer sur un rallye qui n’est pas sans rappeler le Dakar, par exemple, a vraiment fait l’unanimité auprès des nos pilotes. C’est bien simple, à l’arrivée, tous manifestaient déjà leur envie de revenir en 2019…"

 

Absent de la scène des rallyes depuis sept ans, le Français Bertrand Pierrat était de retour aux commandes d’une Porsche 911 BMA, copiloté par Andrée Hansen. Ayant peu d’expérience des rallyes sur terre, il y est allé crescendo, haussant progressivement le rythme. Si sur les spéciales les plus rapides, les Datsun avaient l’avantage, dans le sinueux, la Porsche 911 BMA donnait le ton. Ayant parfaitement profité des petits soucis rencontrés par les nipponnes de Bell et Siddall, Pierrat a tout simplement célébré son retour aux affaires par une éclatante victoire au classement général ! "Sa prestation a été remarquable, commente un Bernard Munster ravi. Il a parfaitement compris le concept de ce genre d’épreuve, adoptant un rythme soutenu sans nécessairement tout donner en permanence. Bertrand n’a néanmoins pas traîné en chemin, puisqu’il a été chronométré à… 197 km/h sur une spéciale rapide, soit la vitesse maxi que j’avais également atteinte par le passé ! Impressionnant quand on connaît l’âge des autos…"

 

Ayant essentiellement rencontré des soucis d’amortisseurs, les Porsche 911 de Philippe Moortgat et André Leyh d’une part, Patrick de Frahan et Eric Gressens, de l’autre, ont cueilli de solides 4ème et 5ème places finale, n’ayant logiquement pu résister au retour des 240 Z. N’étant pas de construction BMA, ces autos ont néanmoins avalé la distance, l’expérience des deux copilotes sur cette épreuve permettant à Moortgat – pilote de circuit dont c’était seulement le deuxième rallye – et de Frahan de s’en tirer avec tous les honneurs.

 

Remarquable, la performance de Patrick Van Heurck au volant d’une Ford Escort MK1 en provenance du Kenya l’a aussi été, d’autant qu’il était copiloté par son fils Jack Van Heurck, dont l’expérience est forcément limitée. Deux temps forfaitaires suite à des soucis d’allumage ont privé le duo familial d’un top 5, mais la prestation n’est pas passée inaperçue.

 

On peut en dire autant de Guillaume Lausberg, fils d’André, qui a également brillé dans le baquet de droite de la Porsche 911 #7. Une roue arrachée en raison d’un bris de fusée d’amortisseur et un train arrière blessé n’ont pas permis au duo liégeois de s’illustrer au général, mais la fougue des Lausberg a été récompensée par une 10ème position et deux scratches !

 

Ce qui signifie que les voitures alignées par BMA ont trusté la moitié des places dans le top 10 final. What else ? (Vincent Franssen)



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet