logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Solides débuts... mais pas de chance pour Mika Lottefier en Historic BRC

Historic 04/05/2018


 

Dans la foulée de sa participation aux dernières Legend Boucles à Bastogne avec une rutilante Audi Quattro G.4, Michaël Lottefier, révélé par les compétitions régionales liégeoises, a décidé de poursuivre dans la voie des voitures historiques, avec pour la saison 2018 un programme de plusieurs manches en Historic Belgian Rally Championship ! Il y a cinq semaines à peine, il faisait l’acquisition d’une excellente Opel Kadett GT/E, et le week-end dernier, en compagnie de Sylvain Priarolo, ‘Mika’ se retrouvait au départ du Rallye de Wallonie…

 

"A dire vrai, j’avais envie de disputer des rallyes au volant d’une propulsion, explique Lottefier. J’ai bien sûr lorgné du côté des Escort, mais le souci avec la Ford, c’est qu’il y aura toujours quelqu’un qui en a une plus belle ou une plus puissante ! Dans la région de la Semois, j’ai dégoté cette Opel Kadett GT/E dans un état impeccable, préparée avec des pièces issues du catalogue Lahouter Motorsport à Ypres. Son ancien propriétaire, Frédéric Legendre, est quelqu’un de minutieux, l’auto était très propre, et j’y ai vu un excellent moyen de jouer la carte de la différence…"

 

Propulsée par une mécanique 8 soupapes développant 192 chevaux, cette Kadett GT/E s’impose comme un excellent compromis pour les épreuves de l’Historic BRC… "Je sais qu’à la régulière, il n’y aura rien à faire contre l’Opel Manta 400 de Lietaer, les BMW M3 et autres bolides de pointe, mais ce qui m’intéresse avec cette voiture, c’est sa fiabilité, poursuit Michaël. J’ai tout à apprendre dans cette compétition Historic BRC, et je pense que la Kadett est l’arme absolue pour tenter d’engranger des points sur chaque épreuve…"

 

Sur le rapide parcours du Rallye de Wallonie, le duo Lottefier-Priarolo savait que la tâche ne serait pas simple, l’objectif majeur étant de s’adapter à la monture… "Si l’on excepte un impardonnable écart de trajectoire sur les pavés de la Citadelle vendredi soir, tout s’est bien déroulé, explique Mika. Je pressentais que c’est sur la longue spéciale de 23 kilomètres, à Mohiville, que nous pouvions faire la différence, ce qui s’est confirmé. D’un bout à l’autre de la journée de samedi, nous avons aligné des 2èmes et des 3èmes temps en Histo BRC derrière l’inaccessible Paul Lietaer, ce qui n’a pas manqué d’étonner favorablement Willy et Nico Plas, qui assurent la gestion technique de l’Opel. On se dirigeait vers une 2ème place absolue en ‘Historic’ lorsque le levier de vitesses s’est brisé dans la première spéciale de dimanche. Rageant, bien sûr, mais aussi prometteur pour la suite, notamment sur des épreuves où la puissance est moins prépondérante qu’à Namur ! Je dois aussi, je l’avoue, quelque peu calmer mes ardeurs, car j’ai tendance à embarquer l’auto dans de grands travers dès que le public en redemande. Ce qui n’est pas l’idéal pour signer des chronos… Je vais veiller à rouler plus propre à l’avenir…"

 

La suite du programme de Michaël Lottefier avec l’Opel Kadett GT/E passera par plusieurs épreuves, dont l’East Belgian Rally et le Condroz-Huy, avec en ligne de mire les Legend Boucles à Bastogne 2019, qui constituent le sommet belge de la saison pour voitures historiques. Quant à l’habituelle Renault Clio du Liégeois, elle est disponible à la location, comme on a déjà pu le voir lors du dernier Rallye de Trois-Ponts, avec Jean-Marc Bourdouch au volant. "Je vais néanmoins en reprendre le volant fin mai lors du Rallye-Sprint ASRT, disputé près de chez moi, à Comblain-au-Pont, car la Kadett sera toujours en réparation après ma bêtise de la Citadelle. Pour le reste, cap sur les épreuves Historic BRC avec cette Opel qui prend 8000 t/min, et dont le public se délecte, comme j’ai déjà pu le constater au Wallonie. Beaucoup de plaisir en perspective…" (Vincent Franssen)



R Tech R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet