logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Spa 400 : place au premier événement majeur de la saison à Spa !

Circuit 12/04/2017


 

Cette fois, on y est ! Après une intersaison toujours trop longue, les bolides du Belgian Gentlemen Drivers’ Club (BGDC), désormais baptisé Hundred Series by BGDC, vont enfin pouvoir monter en piste à l’occasion d’un événement qu’il convient de d’emblée qualifier de majeur : les Spa 400 ! Organisé par les forces vives du BGDC, ce nouveau meeting répond à une demande généralisée des concurrents dits ‘amateurs’ : pouvoir prendre part à une vraie course d’endurance… accessible !

 

"L’idée était de faire renaître une épreuve de longue haleine, mais aussi abordable, sur le plus beau circuit du monde, expliquent Raphaël van der Straten et Patrick Van Billoen au nom du BGDC. Afin de satisfaire un maximum de concurrents, nous avons obtenu l’élargissement des règles de notre compétition, ce qui permet l’arrivée de bolides de plus gros gabarit, à l’image des Porsche 991 Cup et autres Silhouettes. Il est bien connu que plus on est de fous, plus on rit… Et je pense qu’on va bien s’amuser en ce week-end de Pâques sur le toboggan des Ardennes."

 

D’autant qu’au moment d’imaginer le concept Spa 400, les joyeux organisateurs ont aussi voulu rendre leur épreuve accessible au grand public… "Assurer la gratuité de l’accès au circuit, c’est sympa pour les fans… mais cela n’attire pas nécessairement les autres, poursuivent les forces vives du BGDC. D’où l’idée de multiplier les animations pour petits et grands. Monsieur pourra ainsi assouvir sa passion du sport auto, tandis que Madame et les enfants auront l’occasion de s’adonner à d’autres occupations. Dès le samedi, une manche du célèbre Trophée des Petits Patelins, très officielle compétition de caisses à savon, sera ainsi organisée dans l’enceinte du circuit. Dimanche, journée phare de ce week-end, outre la course des Spa 400, le public familial pourra croiser deux vrais… Schtroumpfs qui adorent être pris en photo - 3000 albums Panini ‘Les Schtroumpfs et le village perdu’ seront d’ailleurs distribués sur place, ainsi que des stickers ! -, tandis que sur la terrasse du ‘Pit Building F1’, au-dessus des stands, l’animation sera multiple, avec châteaux gonflables, piscine à balles, slot racing, Kids Corner grimage-bricolage-peinture, peinture sur voiture, petites autos électriques pour les plus jeunes, carrousel, golf et golf foot gonflables, etc. Sans oublier un simulateur… d’engins de chantier présenté par le FOREM ! Bref, y aura de quoi s’amuser…"

 

Et sur la piste ?

 

Après les qualifications du samedi et un warm-up dominical entre 9h00 et 9h30, c’est à 11h00 que sera donné le départ des Spa 400. Plus d’une cinquantaine de bolides – liste non encore clôturée - est attendue sur la grille, avec un avantage chronométrique qui risque de plaider en faveur des Porsche 991 Cup de quelques équipages de pointe engagés en Division 3, avec les Bouvy-Despriet, Paque-Paisse (en prélude à leur participation aux Total 24 Hours of Spa en juillet prochain), Meulders-Renmans-De Wilde, Verhoeven-Van Parijs-Vanneste, ou encore Redant-Van Haeren. Pour contrer les belles de Stuttgart, on pense bien sûr à la MARC BMW M2 V8 de Van Rompuy-Vanbellingen-Qvick, la MARC Focus V8 VDS Racing Adventures de van der Straten-Dupont, ou encore à la Silhouette Solution F de de Latre du Bosqueau-Roustan.

 

Gare aux BMW 120d et 130d en D2

 

Du côté de la Division 2 du BGDC, il conviendra bien sûr de surveiller les habituelles BMW, plus que jamais dans leur élément dès qu’on parle d’endurance à Spa-Francorchamps. Sont concernées les M3 de Bolle Debal-Bolle Debal, Pampel-Pampel-Rosoux, Pampel-Vermeulen, Verbeke-Smets (Compact M3) et Engelen-Van Mechelen. Mais à bien analyser la liste des engagés, d’autres bavaroises pourraient réserver de grosses surprises sur une telle distance, dont les 130d (Vermeulen-Michiel-Tak), 120d (Heynink-De Vocht-Van Loo et Roesbeke-Brads-Van den Hove) et 118d (Maes-Van Bael-De Cooman), sans oublier la toujours fringante Z3 M Coupé (De Landsheere-Vandekerckhove-Kluyskens). Une Division 2 également riche de l’originale RXC Domec de Bourdouch-Dodion-Morel, de la redoutable Renault 21 Turbo de Danneels-Danneels-Gilot, mais aussi de trois VW Golf TDI (Van Den Berge-Van Den Berge-De Smet, Heirman-Van Delm et Kempf-Thijssen).

 

Royal en D1

 

Royal, l’affrontement promet de l’être en Division 1, où les Peugeot RCZ Cup de la Classe A16T jouissent d’une cote de favorites… en sachant très bien que sur une telle distance, tout peut arriver. Semoulin-Semoulin-Lambert, Heinen-Hayot, Dewaelheyns-Dussoul-Burton et Vandercam-Nevers défendront l’honneur du lion, tout en se méfiant des reines de la Classe B, la Vauxhall Astra de Katsers-Ménage, et les Renault Clio de Asnong-Bailly, Simon-Bovy-Charlier, Debroux-Deger, Bourgeois-Crefcoeur, Braun-Braekevelt, Van Kuyk-Leten, Leroy-Delencre, Hoogwerf-Hoogwerf, Jeukenne-Frère-Hortulanus et Duthoit-Franken-Vernaillen. Incontournable, le gang des Honda Civic sera emmené par De Laet-Van Billoen et Gillion-Thiroux.

 

Dans le Classe D de la D1, la très ‘flashy’ Porsche Boxster de Neutelers-Beeckman-Denis croisera le fer avec la BMW E30 de Gilson-Cesari, tandis que la Honda Civic 1600cc de Van Damme-Deridder-Verraleweck tentera de démontrer qu’il n’est nul besoin de bénéficier d’une cavalerie sous le capot pour prendre du plaisir.

 

A cette liste, il convient d’ajouter les BMW M235i Racing et les BMW 325i Clubsport Trophy des BMW Racing Cups chères à Jan Horemans. Certaines d’entre elles seront d’ailleurs déjà en action le samedi à l’occasion des NES 500, sorte d’apéritif des Spa 400 disputés sur une durée de 240 minutes. Bref, va y avoir du sport… (Vincent Franssen / Photos Jacques Letihon)



R Tech R Tech R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet