logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Spa-Classic : plein les yeux et les oreilles...

Historic 22/05/2017


 

Après une légère baisse de fréquentation l’année dernière, Peter Auto et ses partenaires se sont mobilisés pour permettre à l’événement de dépasser légèrement le record de 20.000 spectateurs établi en 2015. Tout n’avait pourtant pas commencé sous les meilleurs hospices. Fidèle à sa réputation, la cuvette de Spa-Francorchamps avait réservé un accueil pluvieux aux concurrents vendredi… De quoi baptiser le tout nouveau plateau Euro F2 Classic (qui se produira désormais sur chacun des meetings historiques organisés sur circuits par Peter Auto). Samedi puis dimanche, les nuages se sont dissipés, laissant les spectateurs profiter pleinement des multiples attractions proposées dans l’enceinte du circuit.
 
Le spectacle en piste a été assuré par huit plateaux cumulant plus de 300 voitures. Particulièrement attendues, les berlines et les coupés de l’Heritage Touring Cup ont commémoré les grandes heures des 24 Heures de Spa, rappelant qu’à une époque pas si lointaine, la course d’endurance belge se réservait exclusivement aux voitures issues de la grande série. A l’image de leurs aînés, les pilotes des BMW 3.0 CSL et 635 CSI, Volvo 240 Turbo et autres Ford Capri 2600 RS et Escort 1600 RS ont pu s’affronter de jour comme de nuit, l’une des deux manches se disputant samedi soir tard... Ambiance magique ! Le Suisse Yves Scemama a imposé à deux reprises sa superbe Capri 2600 RS, tandis que samedi en début de soirée, Pierre-Alain Thibaut et Eric Mestdagh avaient brillé de mille feux au volant de la BMW 3.0 CSL Marabout. Lors de l'épreuve nocturne, ce sont Raphaël De Borman et Thierry de Latre du Bosqueau (Ford Escort RS1600) qui se distinguaient en prenant la 2ème place absolue. 

 

Nouvelle moisson de victoires pour le Belge Vincent Gaye (Ferrari 275 GTB/C) dans le Trofeo Nastro Rosso, après les ennuis de la spectaculaire Ferrari 250 LM du Brésilien Carlos Monteverde. 

 

En Classic Endurance Racing 1, le Suisse Philipp Bruehwiler a imposé avec maestria sa Chevron B42 en Proto, imité par Raymond Narac et Michel Lecourt (Porsche 911 RSR) en GT. Moins de réussite pour la Ferrari 512 S de Carlos Monteverde, néanmoins très appréciée du public présent. Yves Scemama ajoutait une troisième victoire à son compteur du week-end en imposant sa TOJ SC304 en Classic Endurance Racing 2, devant le Belge Marc Devis (TOJ SC303). Succès de la très belle Lancia Beta Monte-Carlo Martini Racing de Franco Mainers en GT. 

 

Du côté du Group C Racing, le forfait après les qualifications de la Jaguar XJR14 de Christophe d'Ansembourg ouvrait la voie à la concurrence, Steve Tandy imposant à deux reprises sa Spice GTP, tandis que la Mercedes C11 de Nicolas Minassian et Kriton Lendoudis signait des places d'honneur, son propriétaire grac étant moins rapide que le véloce Français. A noter les deux podiums en Classe C3 de Vincent Radermecker et Gérard Lopez sur la spectaculaire Toyota 92CV. 

 

Incontestable course phare du samedi soir, le Sixties Endurance a longtemps été dominé par la Shelby Cobra de Christophe Van Riet et Christian Dumolin, mais en fin de course, le Suisse Philip Oettli surgissait pour imposer sa Shelby Cobra devant les montures similaires de Beverley-Humphreys et France-France. 

 

Enfin, en Euro F2 Classic, Martin Stretton (March 782) a remporté les deux premières victoires de l'histoire de cette nouvelle discipline, chaque fois devant Matthew Watts, tandis que Marc Devis, sur une monture similaire, a fait le plein de places d'honneur.  

 

Des modèles plus modernes, comme une Audi R8 des 24 Heures du Mans 2001 ou une Maserati MC12 des 24 Heures de Spa 2005, ont animé des parades spectaculaires entre les courses. 


Clubs, animations et vente aux enchères

 
Si les essais et les courses se sont succédés sans répit, les spectateurs ont pu délaisser la piste l’espace de quelques minutes - voire quelques heures ! - pour admirer les 1400 voitures de collection exposées. Dimanche midi, ce beau panel de l’histoire de l’automobile a été rejoint par les 180 équipages du Youngtimers Rally venus terminer leur périple en s’offrant une parade sur le toboggan des Ardennes. Dans le Village, les spectateurs ont fait le plein d’émotions avec le Mur de la Mort (show mécanique) ou encore les simulateurs de pilotage. Les autres animations (Racing Bug, galerie Michel Vaillant) et les exposants (miniatures, prêt-à-porter, livres, horlogerie, etc.) ont quant à eux comblé un large public.
 
Pour la quatrième fois de son histoire, le rendez-vous de Spa-Classic a servi de cadre à une vente aux enchères orchestrée ce dimanche par la maison Bonhams. Philip Kantor (Directeur Général du Département Automobiles Classiques) : "C’est un privilège d’organiser une vente dans un tel endroit et nous sommes ravis d’être revenus à Spa. Bonhams a de nouveau prouvé son expertise en proposant une importante collection des voitures découvertes dans un château en Suisse, qui s’est vendue à 100 %." A noter qu’une Mercedes-Benz 300 SL de 1958, estimée entre 600 000 et 800 000 euros, s’est vendue 1 127 000 euros !
 
Fort du succès de cette édition, Patrick Peter donne d’ores et déjà rendez-vous au printemps 2018 pour le 8ème Spa-Classic. En attendant, les concurrents des plateaux by Peter Auto se retrouveront dans trois semaines à l’occasion du Grand Prix de l’Age d’Or tenu sur le circuit de Dijon-Prenois. (Vincent Franssen)



R Tech

11/06/2016 Montée Historique de Forêt Trooz : la vidéo officielle

Communication & TV Production

-----

© SpeedActionTV 2017 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet