logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Ugo de Wilde veut briller à Imola pour oublier Monza

Monoplace 23-07-2020


 

Deux semaines après un coup d'envoi à Monza où il a été frappé à deux reprises par une noire malchance, Ugo de Wilde espère rencontrer plus de réussite pour sa découverte d'Imola. Pour le deuxième rendez-vous de sa saison, l'Eurocup Formula Renault reste donc en Italie, mais descend 200 kilomètres plus au sud, en Emilie Romagne, sur le célèbre circuit d'Imola, théâtre jadis du GP de Formule 1 de San Marin.

 

"Les voitures du team Arden Motorsport ont été réparées à Monza avant que mécaniciens et ingénieurs remontent à l'atelier de Banbury où je les ai rejoints, fin de semaine dernière, pour deux jours dans le simulateur, explique le jeune Bruxellois de 17 ans. J'ai ainsi eu l'occasion de découvrir un ancien tracé F1 dont le nom restera à jamais associé à celui d'Ayrton Senna. Autre circuit à l'ancienne, avec peu de dégagements, pas mal de bosses, Imola est fort différent de Monza. Ici, la vitesse de pointe est moins élevée dans la seule ligne droite où l'on ne risque pas de taper le rupteur. Les virages s'enchaînent, cela monte et cela descend dans un cadre verdoyant. C'est nettement plus technique, il y a plus de pilotage et cela me plait. Je pense que la hiérarchie devant pourrait être assez différente et je suis confiant que nous pourrons, mon équipier Alex Quinn et moi, nous mettre en évidence."

 

Après un très mauvais premier week-end au niveau comptable, il est impératif que notre compatriote puisse se relancer au championnat où il pointe à un modeste 12ème rang. "Les qualifications s'annoncent encore plus déterminantes qu'à Monza car les possibilités de dépassements ne me semblent pas très nombreuses. Il y a pas mal de freinages difficiles et de possibilités de commettre des fautes. Aligner les trois secteurs et réaliser le tour parfait sera la clé. Mais, je le répète, je reste confiant. Même si cela ne s'est pas déroulé comme je le souhaitais lors du coup d'envoi de la saison, je sens que le team a le potentiel pour réaliser de belles choses. La méthode de travail avec mes ingénieurs est efficace."

 

Côté météo, on annonce de la chaleur mais aussi des orages qui pourraient perturber les courses disputées en lever de rideau du GT World Challenge, l'ex-Blancpain Series réunissant 46 GT3. "Qu'il fasse sec ou mouillé m'importe peu, je ne souhaite juste pas que cela devienne une loterie. Je préfèrerais que les deux qualifications et manches se déroulent de manière régulière. Je ne demande pas d'avoir de la chance, mais juste de ne plus être victime de la poisse."

 

Après quatre séances d'essais privés de cinquante minutes jeudi pour découvrir la piste et définir les meilleurs réglages, les essais collectifs se disputeront vendredi de 9h00 à 9h50 puis de 13h50 à 14h40. Samedi, la première qualification de 20 minutes aura lieu à 10h40, tandis que la première course est prévue à 15h10. Dimanche, qualif 2 à 9h00 et course 2, toujours de 30 minutes plus un tour, à partir de 12h15. (



R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2020 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet