logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Wallonie ES2 : Fernémont s'extrait en leader de la Citadelle

Rally 28/04/2018


 

Nonante équipages ont finalement été autorisés à prendre le départ du 35ème Rallye de Wallonie dont l’apéritif a été servi ce soir sur les hauteurs de la Citadelle de Namur avec une double spéciale show. Remaniée suite aux travaux en cours, elle a plutôt bien réussi à Adrian Fernémont (Skoda Fabia R5). L’histoire est d’autant plus belle que le lauréat du dernier Spa Rally évolue ici sur ses terres : "Je ne souhaitais pas spécialement ouvrir la route demain, mais on ne va pas bouder notre plaisir. Pour un Namurois passionné de rallye, sortir en tête de la soirée du vendredi, c’est comme dans un rêve."

 

Régulier comme à son habitude, le pilote SAN Mazuin n’a réalisé aucun des deux meilleurs chronos, laissant se privilège à Cédric Cherain (Skoda Fabia R5) tout d’abord, et à Vincent Verschueren (idem) ensuite. Dans le bon wagon également, Xavier Bouche (idem) prouvait qu’il faut toujours compter avec lui sur le Rallye de Wallonie en concluant sa journée au pied du podium provisoire. Un quatuor de tête groupé en à peine plus de 3", voilà qui promet avant d’entamer les hostilités demain matin avec le juge de paix de Nettinne-Mohiville. Excellent 5ème, David Bonjean (idem) se montrait plus que satisfait et définitivement conquis par les bolides de la catégorie R5.

 

Moins de chance, par contre, pour Guillaume de Mévius qui tapait une bordure et perdait beaucoup de temps lors du second passage. Le pilote de la Peugeot 208 T16 du RACB National Team n’est classé 'que' 21ème  au terme de cette première étape.

 

Fortunes diverses également en catégorie GT puisque le leader, Patrick Snijers (Porsche 997 GT3) n’était guère enchanté par une spéciale clairement défavorable aux propulsions : "Au second passage tout était encore plus creusé et avec nos seules deux roues motrices arrières, c’est de la survie dans le partie en gravier. Honnêtement il m’était difficile de faire mieux." De fait, les autres bolides de la marque de Stuttgart évoluaient plus loin encore. Deuxième en GT, Olivier Cartelle pointe à 10" de l’ancien champion d’Europe des rallyes malgré une touchette au second passage. Il devance de peu Frédéric Delplace, alors que Laurent Mottet et Laurent Léonard connaissaient quelques petites contrariétés qui les repoussaient plus loin au classement. 

 

Du côté des tractions, le néerlandais Timo Van Der Marel faisait très fort en plaçant son Opel Adam R2 au 15ème rang. Leader en R2, il devance de 4" le premier 'Junior' belge, Romain Delhez, sur une voiture similaire. Ce dernier ne possède cependant qu’un minuscule dixième de seconde d’avance sur Jean Dilley, excellent d’aisance sur sa Ford Fiesta R2T. Là aussi, la lutte promet d’être belle dès demain matin, d’autant que Grégoire Munster (Opel Adam R2) ne pointe pas loin derrière non plus.

 

Enfin, dans le classement 'Historic', Guino Kenis a pris le meilleur départ sur sa BMW M3. Il devance Stefaan Prinzie de 14". Troisième à une seconde l’Opel Ascona 400, Paul Lietaer (Opel Manta 400) promet d’attaquer demain pour remonter ses 2 rivaux. (Vincent Franssen & Com / Photos Tony Henssen)



R Tech R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet